1ère édition de (En)jeux de société par la FDJ

La FDJ ça doit vous parler, non ? Pour ceux qui débarqueraient d’une autre planète ou d’un monde parallèle (Sliders, souvenez-vous), il s’agit de la Française Des Jeux, soit la société historique organisatrice des jeux d’argent : tickets de grattage, Euromillion, Loto… Je suis sûr que vous vous souvenez d’au moins une de leur pub et que secrètement vous rêvez de pouvoir chanter vous aussi un « au revoir Président » déguisé en poussin. Mais si, la pub du Loto, le jeu où 100% des gagnants ont tenté leur chance (best slogan ever).
Tiens d’ailleurs, en parlant de Loto, il fête cette année son 80ème anniversaire. Message aux joueurs et aux superstitieux, plus qu’un vendredi 13 cette année. C’est le moment de tenter votre chance. Mais je ne suis pas là pour vous parler uniquement du Loto (je reviendrai certainement plus tard sur ma méthode personnelle de choix des six bons numéros). Le jeu, c’est bien, mais c’est addictif et il convient de rester maitre du jeu. C’est ce débat que souhaite lancer la FDJ avec la première édition de (En)jeux de Société, une rencontre lors de laquelle sera décryptée la place du jeu dans nos vies.
Depuis 3 ans, FDJ encourage des travaux de recherche en partenariat avec les universités Paris Descartes-Sorbonne Paris Cité (laboratoire CERLIS) et Paris 13-Sorbonne Paris Cité (UFR LSHS). La FDJ souhaite aujourd’hui ouvrir le débat autour du jeu, sa pratique, ses risques, ses impacts sociaux/sociétaux…
Gratuit et ouvert à tous, cet événement, inspiré par FDJ, aura lieu le 11 décembre 2013 de 9h30 à 13h, en présence d’experts. Ce débat, dont je vous présenterai le programme plus bas, sera suivi d’une exposition sur le jeu à la Gaîté Lyrique jusqu’au 15 décembre.
Programme des trois tables rondes
Cette première édition du rendez-vous (En)jeux de société, sera introduite par le philosophe Raphael Enthoven et animée par le journaliste sportif et animateur Denis Brogniart. Il rassemblera scientifiques, sociologues, historiens, philosophes, mais également des représentants de la société civile, tels que Isabelle Autissier ou encore la joueuse de poker Estelle Denis.
Table ronde n°1 : Faut-il croire à sa chance ?
Saisir sa chance, croire à sa chance…La chance comme le bonheur serait-elle un don du ciel ou plutôt une aptitude à la recevoir ? Le fait de croire à sa chance serait-il déjà un premier pas vers sa conquête ? Les « coaches » désormais incontournables en appellent à la “pensée positive” pour réussir dans nos vies professionnelles ou personnelles. Ne pas croire à sa chance, c’est baisser les bras et partir perdant, dit-on. Cette première table ronde où interviendront Isabelle Autissier, navigatrice, écrivain, femme de radio, présidente de WWF, Dominique Desjeux, sociologue, anthropologue et Dominique Bromberger, journaliste et écrivain, décryptera le rôle de la chance dans nos vies. 
Table ronde n°2 : Quel rôle joue le hasard dans notre vie ?
Le hasard (de azzard en arabe = jeu de dés) existe-t-il ? On ne cesse de l’évoquer improbables, des coïncidences troublantes se produisent. Et certains l’invoquent l’origine de la vie. Les plus grands esprits, tel Jacques Monod (Le hasard et la nécessité) l’ont étudié. Le hasard est aussi, par le biais du tirage au sort, celui auquel on fait appel, de l’Antiquité à nos jours, dans de nombreuses et importantes circonstances : tirage de sujets d’examen, des membres d’un jury aux assises, de l’attribution de la carte verte aux USA, etc. Le hasard serait-il donc équitable ?
Etienne Ghys, mathématicien, membre de l’académie de sciences, directeur de recherche au CNRS, Elisabeth Belmas, historienne du jeu, Marion Bartoli, ancienne joueuse professionnelle de tennis composeront cette seconde table. Ils pourront également s’appuyer sur le témoignage d’un Grand Gagnant de la Française des Jeux, présent à leurs côtés.
Table ronde n°3 : Qui ne risque rien n’a rien ?
Dans le jeu comme dans certains loisirs ou certaines activités, le risque semble générer du plaisir. De l’alpiniste ou de l’adepte de la chute libre au fervent des manèges à sensation pour adultes sans oublier le joueur, pourquoi cette quête d’adrénaline ? Accepter de prendre des risques, n’est-ce pas une qualité, un atout ? La société serait-elle devenue trop sécurisée ? Sans prendre de risque, le progrès, notamment scientifique, est-il possible ? Mais jusqu’où peut-on accepter la prise de risque et où commence la mise en danger ? 
Vincent Cespedes, philosophe, Estelle Denis, joueuse de poker, Jacques Lafitte, ancien pilote automobile français soutenus par Jean-Pierre Couteron, psychologue clinicien et président de la Fédération Addiction se serviront de leurs connaissances et de leur vécu, pour tenter de répondre à ces interrogations.
Alors, si vous êtes disponibles le 11 décembre, et avant de peut-être devenir millionnaire le vendredi 13, inscrivez-vous et assistez à cette première édition de (En)jeux de société par FDJ. Vous pouvez assister au live sur www.enjeuxdesociete.fr.

Article sponsorisé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :