Jeudi midi, en compagnie de Loops (qui file rejoindre la blogroll), je me suis rendu à la FNAC des Halles, où je suis resté pantois devant le gigantesque rayon BD. Me souvenant des conseils du vieux Briard, j’ai fait quelques emplettes dont Le retour à la terre de Manu Larcenet.

Le premier tome, intitulé La vraie vie, présente l’arrivée de Marinette et de Larssinet à la campagne, l’apprentissage du patois local (« Karoutcho ! »), l’eau de vie du voisin, l’abattage d’arbres, ou encore le rude hiver…

Heureusement qu’il y a la boulangère car Larssinet a du mal à oublier Juvisy, la banlieue dont il est originaire. La bande dessinée se présente sous forme de strips. C’est une BD que je voulais lire depuis un moment et je ne suis pas mécontent d’avoir commencé la série car c’est vraiment très drôle. (Il me fallait absolument commencer la série car on m’a offert il y a peu deux volumes de la série, et autant lire Le retour à la terre dans l’ordre). Une série que je découvre (un peu tard, car la première édition date de 2002 de mémoire), et que je conseille vivement. Ce premier tome (et une interview vue dans l’émission Un monde de bulles) me donne d’ailleurs l’envie de découvrir par la suite l’univers de Manu Larcenet.

J’ai oublié de mentionner un fait important : à aucun moment il n’est question d’émulsion de volaille !