Buzz! Le plus malin des français : mouais…

Marie et moi venons de terminer notre première partie du jeu PS3 Buzz! Le plus malin des Français. Petit retour d’expérience…

Buzz ! ou comment se faire une partie de questions pour un champion entre amis

La licence Buzz ! sur PS3 appartient au genre du « social gaming », comprendre : les jeux qu’on peut proposer à ses amis non-gamers lors à l’apéro ou après le diner. Le principe est simple : un animateur (dont certains souligneront la ressemblance avec votre serviteur), quatre buzzers et des séries de questions. Un objectif : marquer le plus de points pour être sacré champion. Un intérêt : une fois qu’on a fait le tour des questions du Bluray, il est possible de créer / partager / jouer à des quiz perso grâce au Playstation Network.

Notre avis après cette première partie…

Comme pas mal d’amis passent à la maison, et que tous ne sont pas fans de SingStar, on a enquillé pas mal de parties de Buzz! (sans pour autant les gagner). Une version du jeu centrée sur la culture française (art, musique, télé,…), c’est très prometteur. Seulement voilà…

Les personnages

Après une intro pleine de drapeaux tricolores, première déception lorsque nous arrivons à la sélection de nos personnages. CE sont les mêmes avatars que dans le précédent opus. Pas de moustachu à bêrêt et baguette sous le bras. Dommage pour une version visant à élire le plus malin des Français.

Tans pis, on sélectionne notre personnage, avec le secret espoir que ce soit sur l’écran suivant (à savoir celui du choix du costume) que nous pourrons nous déguiser en bon franchouillard (toujours le fameux bêret et la casquette). Eh bien… que nenni ! ce sont les mêmes costumes que dans la première version.

Bref, premier « FAIL » en ce qui concerne les personnages.

Les épreuves

Dès que la première épreuve commence, on commence à douter. A la seconde, on en est sûrs. Buzz va nous servir exactement les mêmes épreuves que dans Quiz TV (le premier opus), dans le même ordre, avec les mêmes règles…

  • Accumul’Points : chaque bonne réponse rapporte 250 points.
  • Chaud devant : Répondez vite et bien pour éviter que la bombe qui circule ne vous explose au visage (vous faisant perdre au passage quelques points).
  • Réflex-o-quiz : le plus rapide gagne le plus de points.
  • Entartage : le premier à répondre correctement à la question gagne le droit de lancer une tarte. Au bout de deux tartes prises en pleine poire, le joueur est éliminé. Le dernier en lice gagne 1000 points.
  • Rapid-o-buzzer : Pour marquer, il faut reconnaitre la bonne réponse en image. En cas de bonne réponse, le joueur choisit à qui il veut voler des points.
  • Faites vos jeux : Cette dernière épreuve avant le sprint final permet de parier un nombre de points pour tenter de remontrer rapidement ses adversaires ou au contraire essayer de sécuriser son score…

Bref, ce sont les mêmes épreuves… ce qui est un peu dommage… bref, on se dit que Buzz! Le plus malin des Français, c’est in fine juste un petit update de la précédente version… pas de grosse nouveauté, si ce n’est peut-être du côté des questions…

Les questions

(disclaimer : comme évoqué plus haut, on vient de finir notre première partie. On n’a pas encore vu toutes les questions…)

D’une épreuve à l’autre, c’est le dernier de la manche qui choisit la thématique de la série de questions. Sur les questions « terroirs », celles qui concernent la France (musique, culture, art, géographie, histoire,…), on se rend vite compte que les cours de primaire sont un peu loin (on a bien galéré sur certaines questions « de base »). ça se complique encore plus quand il est questions de dates et de chiffres (vous saviez que la Tour Eiffel comptait 1665 marches ?).

Les questions que la France, difficiles ou non, ne constituent pas (et c’est assez bizarre) l’essentiel des questions. Pendant un rapid-o-buzzer, après avoir choisi les séries télé, on avait l’espoir secret de voir des images de Maggy, Plus belle la vie, Salut les Musclés et j’en passe. Au lieu de ça… qui joue le rôle d’Anna Lucia ? Qui est untel dans Six Feet Under ?… Pas la moidre question sur une série française ! Dommage !

Arrive le sprint final, lors duquel Marie m’a dosé. Alors, si je rédige un billet mitigé, certains penseront que c’est à cause de cette défaite. En gros et pour finir, si vous possédez Buzz! Quiz TV, vous risquez d’être déçus (à moins d’être complètement fans de la licence). C’est trop répétitif.

Message aux développeurs : dans la prochaine version (Buzz! La plus malin des Tintinophiles, Buzz! Le plus malin des guatémaltèques, Buzz! et l’ile mystérieuse, Buzz! contre attaque,…), pensez à proposer d’autres épreuves et surtout, pour chacune des parties, mixez les épreuves (histoire qu’une partie ne ressemble pas à la précédente…).

Pour ceux qui n’ont pas de PS3 à portée de main, rendez-vous sur mybuzz pour jouer aux quiz proposés par les internautes.


[Rattrapage] Roland-Garros virtuel dans Empire of Sports

Pas le temps de mater les matchs sur France Télévision (y’en a qui bossent, non mais). Pas le temps (ni la forme physique) pour réserver un court et aller taper la ptite balle jaune.

Mais pourquoi pas participer à un grand tournoi virtuel pour tenter de rentrer dans la légende (virtuelle également). Qui sait, j’arriverai peut-être 1er sur les 5000 participants engagés dans le Roland-Garros virtuel organisé sur Empire of Sports.

Empire of Sports, c’est quoi ? C’est le Second Life du sport. Tennis, ski et j’en passe. Créez votre avatar, entrainez-le et participez online à des matchs et autres tournois.

Le Virtual Roland-Garros sur Empire of Sports se terminera le 6 juin, avec à la clé pour les vainqueurs des billets pour les finales du vrai Rolan-Garros, des Masters BNP-Paribas, et beaucoup d’autres lots.

On me glisse enfin que tout le monde peut tenter sa chance car le tournoi est organisé par groupes de niveaux.

X-men Origins : Wolverine. Après quelques heures de jeu…

J’ai malheureusement raté le fanday organisé par heaven PlayStation il y a quelques jours autour de X-men Origins : Wolverine, un jeu édité par Activision. Je m’en veux d’autant plus que je suis plutôt fan de comics et que j’ai acheté dernièrement deux volumes des aventures du « glouton ».

On m’a prêté le jeu pour le week-end, et je viens de terminer une session d’une paire d’heures (ok, j’y ai passé 3h30 en réalité). Le bilan est plutôt favorable. Quel délice dès les premières minutes de jeu de faire sortir/rentrer les griffes de Logan et d’entendre le fameux son : « SNIKT ».

Autant le dire tout de suite, le jeu est gore (très gore), et est réservé à un public majeur (attention, chérie, ça va trancher !). Fan que je suis, je n’ai pu que me régaler. La prise en main de ce « déchiquète-them-all » est rapide. C’est un peu du « appuie sur tous les boutons », mais ça fonctionne bien et les coups sont super variés.

Evidemment, ce genre de jeu est un peu répétitif à la longue. Les développeurs ont prévu un système de levelling-up du perso, auquel on peut adjoindre de nouveaux pouvoirs, faire grimper ses aptitudes… plutôt bien pensé. Hormis les griffes du glouton, on retrouve le pouvoir d’autoguérison, ainsi que le sens sauvage (bien utile lorsqu’on est un peu paumé).

J’ai demandé à tester le jeu, pour voir s’il vaut le coup que je l’achète. Ayant déclaré mes impôts il y a peu, je vais faire quelques économies. Mais il est pas impossible que je craque pour X-men Origins : Wolverine sur PS3 d’ici peu. Ce n’est pas je pense un grand jeu, mais à mon sens, il se doit d’être possédé par tout bon fan du personnage. Alors, si vous êtes fans des jeux « défonce-them-all », vous serez ravis par ce titre (gore, très gore, je le rappelle).

Si je devais mettre une note, ce que je n’aime pas trop faire, j’attribuerais un 7/10 ) X-Men Origins : Wolverine.

En complément du jeu, en attendant que je voie le film, je conseille fortement l’achat des volumes suivants, tous deux sortis aux éditions Panini Comics :

  • Wolverine Les Origines (Paul Jenkins & Andy Kubert)
  • Wolverine : Weapon X

Un jeu de mots pourri pour finir : Wolverine, ça déchire !

Deviens la prochaine égérie de SingStar en participant aux Crystal Mics

Je n’ai pas encore eu le temps de tester  SingStar Queen (et Dieu sait que ça me démange, mais les grands parents de mini teuteu revenant bientôt de voyage, on va pouvoir leur confier une paire d’heures pour chanter à tue-tête sur les hits du groupe mythique).

En attendant la mise en ligne des vidéos dans lesquelles notre amour propre en prendra un coup nous nous casserons la voix sur We are the Champions ou The show must go on, quelques news du Singstore, si chez à mes amis Patmobile et Cédric :

  • – Le 17 mars, le 1000ème morceau faisait son apparition sur le SingStore
  • – Lancé en décembre 2007, SingStar est synonyme de soirée réussie, entre amis ou en famille
  • 4 millions de titres ont été téléchargés depuis le SingStore
  • 100 000 clips vidéos ont été uploadés par les chanteurs en herbe sur My Singstar Online
  • 6 000 SingStars s’inscrivent chaque semaine sur le store (pour un total de 400 000 inscrits et plus de 9 millions de clips vus à ce jour)
  • – La chanson la plus téléchargée est Total Eclipse of the Heart de Bonnie Tyler talonné par Final Countdown du groupe Europe

Et (comme qui dirait) une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule ( 🙂 ), Sony Computer Entertainment Europe lance un grand concours, intitulé les Crystal Mics, lequel permettra au vainqueur de devenir LA star de la prochaine campagne de publicité TV Singstar.

Depuis le 24 mars et pendant dix semaines, les participations sont ouvertes. Détail important : c’est le public qui sélectionne les concurrents qu’il voudra voir en finale. En juin, les 30 chanteurs sélectionnés recevront un kit Crystal Mics exclusif comprenant un exemplaire de Singstar® et des  microphones SingStar sans fil incrustés de « diamant ». Chaque finaliste passera devant un grand jury, lequel désignera le (ou la) grand champion(ne).

Un concours original, avec une dotation « money can’t buy » (j’ai appris une nouvelle expression récemment). Alors, tous à vos micros et que le meilleur gagne (comme dirait Buzz) !

Buzz ! World Championship : qui représentera la France ?

« Marignan ? 1515 ! » ok, mais à part ça ? Jusqu’où s’étend votre connaissance de la France, de son histoire, de sa géographie ou encore des us et coutumes de ses autochtonones ?

Buzz! : Le plus malin des Français, ce sont des milliers de questions dédiées à l’hexagone. Grâce à Buzz! : le plus malin des Français, vous allez pouvoir travailler le sujet, en compagnie d’un présentateur déjanté, avec lequel j’entretiens une certaine ressemblance, comme n’ont pas manqué de me le rappeler certains…

Buzz, à part être un mot à la mode chez les annonceurs et leurs agences, qu’est ce que c’est ?

Buzz! est un titre PS3 de la categorie des socialgames (comprendre par là, accessible à tous : gamers, casuals, mes parents…) dans lequel vous affrontez vos amis, armés de votre buzzer, dans une série de questions. Même si j’ai quelques reproches à faire à l’égard de Buzz! (notamment la répétitivité des épreuves), c’est un jeu facile à jouer qui fait son petit effet lorsque des amis passent à la maison (c’est un peu plus facile de les faire jouer à Buzz! qu’à Singstar, enfin en début de soirée tout au moins).

Playstation propose un nouvel opus, centré sur la France. Ce nouvel épisode de Buzz! va nous permettre de remuer nos méninges. Peut-être même pourrons-nous être sélectionnés pour le grand challenge mondial. Car Sony Computer Entertainment Europe invite les fans de Buzz! (les fans de Julien Lepers sont naturellement les bienvenus) dès le 22 avril à jouer en ligne et à défendre les couleurs de notre beau pays lors des Championnats du monde de Buzz!. Alors, on s’arme de son buzzer et c’est parti, direction le PlayStation®Network. C’est là que nous pourrons comparer notre score à celui de nos compatriotes et nous inscrire pour participer aux Championnats du monde de Buzz!.

Comment cela se passe ?

Après s’être inscrits sur le PlayStation Network, les joueurs peuvent soumettre leur meilleur score solo au classement national. Attention, vous n’avez qu’un mois pour inscrire votre high-score (du 22 avril au 22 mai). Ceux qui figureront parmi les 32 meilleurs joueurs participeront à la finale française, laquelle se déroulera en juin à Paris. Le grand vainqueur représentera la France lors des Championnats du monde de Buzz! (dans un lieu tenu secret…). A l’issue de la grande finale, le titre de Champion du monde sera décerné, accompagné d’un Mini Clubman (pas mal non ?).

Pour ceux qui n’auraient pas encore goûté aux joies de Buzz!, un quizz Facebook est disponible avec des vraies questions issues du vrai jeu. Le quizz Facebook est disponible ici…

Sega Mega Drive Ultimate Collection, c’était mieux avant…

Lors d’une pause déjeuner passée en compagnie de Loops, et après avoir parcouru les allées de la FNAC des Halles à la recherche de BD et d’un objectif pour mon 450D, nous nous sommes dirigés vers le Micromania le plus proche, convaincus que Street Fighter IV serait commercialisé sous le manteau un jour avant sa sortie officielle.

Entrés dans la boutique, je me suis laissé tenter par Sega Mega Drive Ultimate Collection, soit les meilleurs hits de la console 16-bit, sur lesquels de jeunes joueurs comme moi ont passé tant d’heures (bien qu’il me faille ici l’admettre, j’étais plutôt Nintendo à l’époque…).

Au programme de cette compil :

Alex Kidd in the Enchanted Castle
Alien Storm
Alien Syndrome
Altered Beast
Altered Beast
Bonanza Bros.
Columns
Comix Zone
Decapattack
Dr. Robotnik’s Mean Bean Machine
Dynamite Headdy
Ecco : the Tides of Time
Ecco the Dolphin
E-SWAT : City Under Siege
Fantasy Zone
Fatal Labyrinth
Flicky
Gain Ground
Golden Axe
Golden Axe II
Golden Axe III
Golden Axe Warrior
Kid Chameleon
La Légende de Thor
Phantasy Star
Phantasy Star II
Phantasy Star III : Generations of Doom
Phantasy Star IV : The End of the Millennium
Ristar
Shining Force
Shining Force II
Shining in the Darkness
Shinobi
Shinobi III : Return of the Ninja Master
Sonic & Knuckles
Sonic 3
Sonic 3D Flickies’ Island
Sonic the Hedgehog
Sonic the Hedgehog 2
Sonic the Hedgehog Spinball
Space Harrier
Streets of Rage
Streets of Rage 3
Streets of Rage II
Super Thunder Blade
Tip Top
Vectorman
Vectorman 2
Zaxxon

Bref, de quoi ravir les nostalgiques ! Perso, j’ai presque acheté cette Ultimate Collection uniquement pour Ecco the Dolphin, dont je gardas le souvenir ému d’un jeu plutôt lyrique, sans but autre que nager parmi ses congénères et effectuer des pirouettes à la surface. J’ai pris une grande claque dans la tête quand j’ai appuyé sur Start. ça pixellise grave ! Comment ai-je pu me pâmer devant ce ramassis de pixels sur fond bleu. J’ai vieilli et les constructeurs de consoles ont fait d’énormes progrès. Finalement, même si on retrouve un certain plaisir à jouer à l’un des 40 titres, on regrettera peut-être que ces minutes ou heures de jeu ne se passent pas sur un bon vieil écran cathodique, pas très grand, la manette de la Mega Drive en mains. ça perd un peu de son charme.

Enfin… (soupir)…

Soirée KillZone2 : la vidéo ! (avec de l’émulsion…)

La vidéo de la soirée KillZone 2 est (enfin) disponible ! Une soirée mémorable (avec plein d’émulsion de volaille à l’intérieur 🙂 ), dans un cadre (le Sony Style Store) hyper sympa (et ultra geek).

On aperçoit plein de monde dans cette vidéo (dont votre serviteur) : Damonx, Titlap, Rudy, CatpointZero, CripoYakamone, Naël, Damdam… mais aussi la présentation de KillZone 2 par Julien Brossat, chef de produit PlayStation, et même la venue d’un Helgast !

KillZone 2 s’invite au Sony Style Store

Hier soir, je me suis rendu, sur l’invitation d’Heldouard de heaven, à un fanday PlayStation. Organisé à l’occasion de la sortie prochaine de KillZone 2, cette rencontre s’est déroulée au Sony Style Store, avenue Georges V, à quelques enjambées des Champs Elysées.

Le Sony Style Store est un superbe point de vente, destiné à présenter les derniers produits de la marque, mais permettant également aux visiteurs de vivre des expériences Sony (click to disc, reconnaissance faciale, playTV) grâce aux différentes bornes interactives. Le rez-de-chaussée présente dès l’entrée les dernières innovations de la marque, puis un peu plus loin, les mobiles Sony-Ericsson. Sur ce même niveau se situe la training room, dans laquelle des ateliers sont régulièrement organisés depuis l’ouverture en novembre dernier.
A l’étage se trouvent les produits « mobilité » : baladeurs mp3, camescopes et appareils photos (dont le reflex alpha 900).
Le sous-sol propose enfin l’équipement « Home », soit les téléviseurs Bravia, les systêmes audio et PlayStation 3. C’est d’ailleurs dans l’auditorium de ce niveau que nous avons pu découvrir KillZone 2.

Rassemblés pour une brève allocution du responsable du Sony Style Store, suivie d’un mot rapide de Julien Brossat, chef de produit KillZone 2, nous avons pu assister dans l’auditorium à une présentation du jeu PS3.

IMG_5028

Sur une diagonale de 2 mètres 60, grâce à un videoprojecteur au xénon, nous découvrons les images d’Helgan et quelqu’uns des niveaux qui composent KillZone 2.

IMG_5030

IMG_5031

Alors que dans le premier opus de KillZone se déroulait sur notre bonne vieille planète bleue, laquelle se voyait infestée de moultes Helgasts, KillZone 2 nous propose le match retour, à l’extérieur.
La séquence d’intro (on stoppe ici la polique sur le ingame/pas ingame 😉 ) met tout de suite dans l’ambiance. On débarque sur Helgar pour aller poutrer de l’alien.

Comme nous l’explique Julien, malgré les apparences, KillZone 2 est un jeu où il faut faire preuve de finesse, avancer à tâtons, secourir ses coéquipiers…

Graphiquement, le titre est très réussi, c’est prenant et après quelques minutes on commence à s’habituer au gameplay (les touches par défault dérouteront certains. N’aies crainte petit fan de FPS, les touches sont entièrement configurables).

Reste à vous parler du buffet (c’est la promesse faite à un camarade d’infortune). Le plaisir des yeux (avec KillZone 2) s’est marié avec celui des papilles et les fans présents auront pu se régaler d’une émulsion de volaille aux morilles (je répète pour le robot de Google : émulsion de volaille aux morilles). Dommage de n’avoir pu profiter d’un lieu magique avec une coupe de boisson alcoolisée pétillante (non Heldouard, je ne pense pas à de la bière).

Bref, une soirée très sympathique, lors de laquelle j’ai pris plaisir à revoir certaines têtes connues, à discuter avec d’autres. Merci donc à PlayStation et à heaven pour ce fanday.

PS : nous avons même reçu la visite du sergent…

IMG_5024

IMG_5025

En direct du fanday Playstation…

en direct du fanday playstation, première mise en ligne par Teulliac.

Une agréable soirée passée en compagnie de Benjamin et Anne-Laure de h2 blog (que je ne vois pas assez à mon goût en ce moment), Patmobile de Giiks (mon acolyte du PDA du samedi), Borey (seul 🙂 ), Damonx avec qui nous allons bientôt pouvoir faire des courses de poussette, Praska (mon vainqueur du concours Carte Bleue Cadeau), les PointZero, Azhenore de 9irl5 et beaucoup d’autres…
Message personnel : teuteu a dessiné son Sackboy, et a eu le cran de signer… rien que pour ça son voeu mérite d’être exaucé 🙂

Envoyé depuis mon e71

Mise à jour : mon sackboy…

Crédit photo : Tann