Catégorie : Vis ma vie

Instant Piscine ?

Il y a quelques jours, je me suis rendu avec l’ami Damien à une dégustation de vins de l’été organisée par vente-privee. Nous avons pu goûter quelques bons rouges et autres rosés (attention, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération).

L’occasion pour vente-privee de nous présenter leur nouvelle vente thématique. En effet, tout au long de l’été, le site va proposer des sélections de vins. Nous avons rapidement discuté avec l’équipe chargée d’aller à la rencontre des producteurs, de sélectionner les produits,… C’était très intéressant.
Truc à savoir, durant ces ventes, la livraison sera « express » et les produits commandés seront reçus en 72h !

0K3A1336
0K3A1339
0K3A1346
0K3A1450
0K3A1498
0K3A1533

Autre vente en ce moment, l’instant « Piscine » (mais si, ce nouveau mode de consommation lancé par une marque d’apéritif anisé). Je rappelle le principe : verser le vin ou l’apéritif dans un grand verre rempli de glaçons.

Je vous laisse découvrir la vente sur le site (en cliquant sur la capture d’écran).

Capture d’écran 2015-07-31 à 13.45.30
More

[FaitesDesGosses] Bêtise#3 : 163,35€ d’achats in-app

Coucou Toi !

ça fait quoi ? deux jours que je n’ai pas mis à jour cette saga des bêtises. Je vais apaiser ta soif de LoL avec les nouvelles frasques de Mini Nous.

Mini Nous, comme peu de marmots de son âge, « possède » un iPad. Quand je dis possède un iPad, il s’agit de la première version de la tablette. De MA tablette. Remplacée depuis par un modèle plus récent.

Sur cet iPad, moultes films Disney, la collection (presque) complète des « Toca Boca » (les parents comprendront) et quelques jeux comme Angry Birds…

Sur cet iPad, on a pris des mesures draconiennes pour éviter de se retrouver en Une des tabloïds « Son enfant dépense 1 millions de dollar sur l’App Store ». Dans le menu Réglages / Général / Restrictions, il est possible de définir ce qu’il est possible de faire ou non : installer une nouvelle application, supprimer une application, autoriser ou non les achats intégrés et exiger le mot de passe. Cette dernière option permet de définir une durée de validité du mot de passe (le sésame permettant d’installer/acheter une nouvelle appli ou d’effectuer un achat in app). Nous avions pris soin de paramétrer cette option sur « immédiatement » afin que le mot de passe soit exiger systématiquement.

Rien à craindre donc… Jusqu’à ce bel après midi d’octobre d’août. Contraint de travailler depuis la maison en raison d’un épisode fiévreux de notre descendance, j’entends mon téléphone bipper. Il bippe, et il re-bippe et bippe derechef (y’a deux p à bippe ?).

Je laisse l’ordinateur de côté pour regarder ce qu’il se passe sur le mobile. Et là, petite sueur froide. Des notifications de l’App Store m’indiquant des achats. J’ouvre un mail, puis un ouvre. Oh ! des packs Angry birds à 17€99… Immédiatement, je pense à changer le mot de passe Apple et me mets en recherche du numéro du service clients pour effectuer un signalement.

Je demande à Mini Nous qui, ne sachant pas lire, doit néanmoins se souvenir des manipulations effectuées par ses soins sur la tablette.

  • « Tu as fait des achats sur l’iPad de papa ?
  • Non
  • C’est sûr et certain ?
  • Oui
  • Ok » (FUCK!, pense-t-il à cet instant)

Petite musique d’attente : « Apple [place ici ton prénom préféré] bonjour ! ». J’expose mon problème et en racontant mon histoire je me souviens avoir acheté une extension sur une appli Disney en début d’après-midi. Seulement voilà, convaincu d’avoir réglé « exiger sur le mot de passe » sur « immédiatement », j’avoue mon incompréhension totale au conseiller de clientèle. Ce dernier me recommande vivement de procéder au réglage de la tablette afin que cet épisode malheureux ne se reproduise pas. Grand seigneur, Apple consent (et je les en remercie) à me rembourser les packs et autres bonus achetés par Mini Nous. Je revis. Et puis je me dis que je vais virer Angry Birds de l’iPad pour éviter toute utilisation de ces bonus (qu’on vienne pas me dire en suite que je suis un escroc patenté).

Et là, c’est le flash. Pour supprimer l’appli, je dois ôter les restrictions. Je m’exécute et supprimer l’application. En réactivant les restrictions, je m’aperçois que le réglage « immédiatement » est repassé sur « 15 minutes ». Et là, un peu comme dans les films de (attention je sais pas l’écrire et j’ai la flemme de googler) naïtechamalane, c’est à la fin que tu comprends (attention spoiler) que le psy est un fantôme.

Bref, je me rends compte qu’en supprimant une autre appli il y a quelques semaines, le réglage a sauté. Et en payant un bonus à Mini Nous, j’ai laissé la porte ouverte à d’autres achats. Je n’avais pas compris sur le moment quand Mini Nous me disait cliquer sur des cadenas (véridique) alors que je lui tournais le dos, concentré sur l’ordi dans la cuisine.

reBref, c’était la bêtise à 163,35 euros de Mini Nous.

More

[FaitesDesGosses] Bêtise#2 : La tirelire

Comme une bêtise n’arrive jamais seule, on continue la série… Quelques heures après l’épisode du bain moussant, Mini Nous nous en a fait une belle.

Alors que Mini Nous jouait avec une pièce de monnaie (je dirais de deux centimes), le divin enfant s’approche de nous en pleurs. Entre deux sanglots, nous comprenons que la pièce, objet de jeu depuis quelques minutes, vient d’être avalée.

Ah bah bravo, on t’avait pas dit de pas la mettre dans la bouche Vent de panique. Que faire ? Première tentative pour faire vomir Mini Nous, histoire de récupérer nos fonds. Sans succès. L’enfant respire normalement. Appel à SOS Médecins. Après m’avoir demandé le type de pièce ingéré, le poids et la taille du bambin, le docteur se veut rassurant : la pièce va ressortir par les voies naturelles. Mais il faut s’en assurer…

Seulement voilà… Tu sais ce que ça sous-entend de vérifier que la pièce ressort ? Cela veut tout simplement dire qu’il va falloir aller jouer au chercheur d’or. Le médecin nous conseille de faire bouillir de l’eau… ça dilue.

La soirée continue. La nuit arrive, non sans une petite angoisse…

Le lendemain, c’est le moment du premier « petit cadeau ». Hop, la bouilloire frémit. De l’eau chaude est versée dans le pot, ressorti pour l’occasion. Avec une paille, on touille, on farfouille. Rien. ça pue. ça pue encore plus quand on joue avec après l’avoir dilué. Sachant qu’aujourd’hui, nous sommes mercredi, journée des enfants et jour off de Madame, laquelle peut donc passer la journée avec « Tirelire » le nouveau surnom de Mini Nous.

Le jour d’après, pas le choix, il faut aller bosser. Madame ne peut pas prendre Mini Nous toute la journée dans son magasin, alors je m’y colle. Après avoir bossé depuis la maison le matin, on se met en route pour une réunion que j’ai l’après midi. Briefing de Mini Nous (« tu seras sage hein ? »), passage en revue du matériel (l’iPad, le pot, une paire de gants en caoutchouc et une paille). J’ai eu le droit à un « cadeau » au bureau. Après investigation… rien. On repart pour la maison.

Ce n’est que dans la soirée que « Tirelire » sera rebaptisée « Jackpot ». On n’a jamais été aussi content de trouver une pièce d’un centime. Ayant récupéré notre mise, pas besoin d’aller faire des radios, etc… Soulagés nous sommes.

Et parce que nous sommes des « bad parents », cette pièce… sache ô Mini Nous qu’elle ressortira un jour. Peut-être le jour de tes dix-huit ans. Peut-être à ton mariage. Pour l’instant, et en attendant qu’on termine le déménagement, elle trône sur le frigo…

More

[FaitesDesGosses] Bêtise#1 : le bain moussant

Lorsqu’on devient parent, on nous rabâche souvent que les enfants sont comme une casserole de lait sur le feu. Et bien c’est vrai. Quand Mini Nous était plus jeune, je m’absentais moins de 5 secondes de la salle de bain (histoire d’aller poser un objet ou un vêtement dans sa piaule). La petite frayeur contrôlée. Un peu comme si tu te disais sur une autoroute dégagée « Allez, je ferme les yeux 1 seconde et demi ».

Et puis, « ça » grandit. Et pendant le bain, tu peux ranger le linge que tu viens de retirer du
séchoir. En contrôlant par un petit « ça va là dedans ? » appelant un « mais oui papa ça va rhoo ».

Jusqu’à ce jour où tout bascule. Tu t’absentes (même pas physiquement) juste le temps de lire un email. Et là tu lèves les yeux. Dans la baignoire, l’eau n’est plus translucide. Un épais voile blanchâtre se trouve à la surface de l’eau. Sur le rebord de la baignoire, tu ne fais pas attention de prime abord au(x) bouteille(s) de shampooing et de gel douche ouverte(s). Et puis soudain, tu as un éclair. Et si… Non, impossible !

Et bien si, ta progéniture – sous couvert d’expérience – vient de vider une dizaine de bouteilles et autres flacons. Tout y est passé. Du gel douche au shampooing, en passant par les masques pour les cheveux de Madame.

Alors tu t’énerves, tu expliques que c’est une belle bêtise. Et puis tu te dis qu’en lisant ton email, heureusement qu’il ne s’est rien passé de pire. Bref, c’est un petit peu de ta faute, tu n’avais qu’à pas consulter tes emails et t’occuper de Mini. Bref. Bêtise#1. Affaire à suivre…

More

Il va falloir préparer le déménagement…

Plus facile à dire qu’à faire… Les premiers cartons viennent d’être achetés. Certains sont remplis et attendent patiemment d’être convoyés d’un appartement à l’autre.

Déménager par petits bouts ou tout d’un coup ? Sachant que le nouvel appartement n’est pas encore habitable (on pourrait y camper en attendant la livraison du plan de travail dans la cuisine).

Bref, je me demande comment m’y prendre.

More

Le CrossFit m’a tueR

Avant de reprendre en septembre, je me suis dit que ce serait pas mal de faire un peu de sport en août. Sur les conseils de l’ami Mamoun, je suis allé faire une séance d’essai au Reebok CrossFit Louvre. Je suis cuit.

En deux mots, le CrossFit est un moyen de torture programme d’entrainement venu tout droit des Etats-Unis d’Amérique du Nord. Reebok, dans son immense bonté, a importé le concept au pays des fromages qui puent. En deux mots, pendant une heure, tu en chies grave : fitness, haltérophilie, cardio… les exercices sont plutôt variés. D’ailleurs, on ne parle pas d’exercice quand on pratique le CrossFit. On parle de WOD, pour Workout Of the Day.

Il parait, et pour cela je me contenterai de citer le site de Reebok que :

Pratiqué régulièrement, le CrossFit renforce l’endurance cardio vasculaire et respiratoire, le développement musculaire, la vitesse, la force, la souplesse, la puissance, l’agilité, l’équilibre et la coordination.

Alors, là, ô toi visiteur des internets, tu te dis que ce n’est pas fait pour toi, car (comme moi) tu es un peu gras et pas très sportif. Et bien non. Toi aussi tu peux t’infliger une séance de CrossFit d’une heure, avant d’aller te chercher une salade chez Jour et de reprendre le boulot. Car, en vérité je vous le dis,

l’entrainement CrossFit correspond à un mode de vie urbain et actif, il s’adresse à tous, quelque soit le niveau d’aptitude physique, l’âge, le sexe.

Et sinon, je vous ai pas raconté ce qu’ils m’ont fait enduré aujourd’hui. 500 mètres de rameur, puis burpees jusqu’à plus soif et on recommence.

Tu connais pas les burpees ? C’est ça… (perso, je n’arrive pas encore à faire le salto arrière)

Alors, cesse d’être une CrossFiotte et vient faire du CrossFit (non, je n’ai pas d’actions chez Reebok, non ce n’est pas un billet sponso, oui je vais y retourner durant le mois d’août). Alors, on s’y retrouve ?

More

J’me présente, je m’appelle « En Riz »

Monsieur En Riz plus exactement. C’est fou les efforts qu’on déploie pour tenter de faire avaler leur repas aux enfants. Le visage de Monsieur En Riz… est en riz, les cheveux en Emmental, les yeux en courgette. Pour le « make-up » c’est du ketchup. Et le caillou tout noir à droite, c’est un steak haché.

monsieur-en-riz
More

ClubMed2014 : A la découverte de La Caravelle (épisode 2)

Après quelques minutes de taxi, et les premières suées, nous arrivons au Club Med de La Caravelle, situé sur la commune de Saint-Anne, en Guadeloupe.

Nous ne faisions pas partie d’un vol Club Med où tout l’avion ou presque se retrouve dans l’autocar et est accueilli par une ribambelle de GO à son arrivée. C’est un peu dommage. J’adore l’accueil avec tous les GO lors de l’arrivée. Cette année, en petits bourgeois, le transfert se faisait en taxi et quand notre groupe de huit personnes est arrivé, il y avait une paire de GO pour nous accueillir.

Mais c’était bien quand même hein ! Serviette raffraichissante et un cocktail de bienvenue plus tard et nous nous dirigeons vers « Grande Terre », le bâtiment dans lequel nous allons loger pendant une semaine.

Première impression : aïe, l’architecture des années 60…

Je rappelle (encore une fois) qu’à ce moment, nous ne connaissons que le village de Punta Cana pour y être allés deux années de suite.

Les premières minutes ont été un peu  surprenantes. Nous nous dirigeons vers notre chambre, située dans une barre de béton. On a un peu l’impression d’être dans un hôtel en traversant ce long couloir desservant de part et d’autre les chambres.

SAM 0905
SAM 0906
SAM 0904

Découverte de notre chambre, enfin notre suite…

Nous avons cette année réservé une suite. Pourquoi tant de luxe ? Lorsque nous avons discuté avec l’agence Club Med de notre changement de village (La Caravelle à la place de Sinaï Bay), nous avons demandé un descriptif de la chambre. En Egypte, nous avions réservé une chambre en duplex, spacieuse, etc… A La Caravelle, l’agent nous proposait une chambre club. Seulement voilà, nous voyageons avec un enfant et la chambre en question ne proposait pas de séparation entre le couchage des parents et celui de l’enfant (A Punta Cana, une cloison mobile venait séparer les deux couchages). Pour disposer d’une séparation, et permettre – par exemple – à Mini Teulliac de faire la sieste quand nous voudrions regarder la TV ou une série sur l’iPad, nous avons réservé une suite.

Cette suite était située dans la bâtiment Grande Terre, face à la mer. La piaule doit faire – à vue de nez – une quarantaine de mètres carrés. Elle dispose d’un toilette séparé, d’un dressing, d’un coin « mini bar » (frigo + bouilloire + Nespresso), d’un coin salon (avec un canapé lit), d’une chambre pour les parents et d’une magnifique salle de bain avec douche italienne de compet’.

SAM 0857
SAM 0858
SAM 0859
SAM 0860

Rien à dire sur la piaule. C’est top ! Certains trouveront qu’une chambre club suffit. Certainement, vu qu’on vit dehors quasiment toute la journée. Mais pendant la douche de Madame et Mini Teulliac en fin de journée, c’était grand plaisir de profiter du balcon avec vue sur la mer pour déguster un cubain. Bwef, si le Club Med de La Caravelle vous branche et que vous lisez ces lignes, demandez une piaule dans le bâtiment Grande Terre avec vue sur la mer. Ci-dessous, la vue depuis mon balcon…

SAM 0903

Petite critique néanmoins… (parce que le Français est râleur)

Le village est assez petit et le bâtiment Grande Terre se trouve à côté du théâtre et face au Mango bar. Résultat, si on est plutôt un couche-tôt au sommeil léger, le « boum boum » des enceintes risque de gêner certains.

La plage : belle mais publique.

La plage du Club Med est superbe. Je crois que c’est une des spécialités du CM, les plages de rêve. Des transats sont alignés sous les palmiers, à disposition des GM. Que du bonheur… Si seulement la place était privée…

SAM 0861

Nous sommes en France et le concept de « plage privée » est interdit (sauf pour certains plagistes de la Côte…). La plage est donc publique. Côté Club Med, on retrouve une majorité de GM, mais aussi quelques « non GM ». Ce n’est pas dérangeant dans l’absolu. Ce qui l’est plus, ce sont les deux-trois locaux qui glandouillent gentiment devant le mini-club et cette forte odeur de ganja qui les entoure. Et ça, au nez et à la barbe de l’agent de sécurité du Club Med. Je dois devenir réac’ en vieillissant. Les bonshommes ne sont ni méchants, ni agressifs. Seulement, à quelques mètres des gamins, je pense que ce n’est pas le lieu pour fumer des joints de substance droguique.

SAM 0908

Donc sur la plage, ça sent – par endroit – le chichon. Mais ce n’est pas tout. Plage publique oblige, des vendeurs ambulants viendront vous proposer des paréos, maillots de bain, voire des massages relaxants ou des tresses. Pareil, sont pas méchants, mais un peu collants. En tous cas, leur technique de vente est bien rôdée et certaines enseignes pourraient en prendre de la graine (ils sont redoutables).

SAM 0913

Bienvenue au Mango Bar

Sur la plage, un bar Club med vous proposera un assortiment de boissons chaudes et froides, de sandwichs et de glaces. Ce bar est ouvert à tous. Veillez à montrer ostensiblement votre bracelet pour profiter du « all inclusive » (pour les autres, c’est payant). Au bout du ponton (ci-dessous), il est possible de réserver, avec supplément, une initiation ou une balade en jet-ski. 140 euros pour une balade d’une heure, 70 pour 30 minutes d’initiation.

SAM 0909
SAM 0933

Le théâtre

C’est là que la magie opère avec les spectacles des GO le soir. Comme à Punta Cana, Dieu qu’il fait chaud dans l’enceinte du théâtre… Le théâtre se trouve entre le bar principale, le bâtiment Grande Terre, et devant lui un terrain de pétanque avec tout le matériel nécessaire est mis à disposition.

SAM 0912

Aucune idée du nombre de places. Il y a tout ce qu’il faut pour assurer des shows son et lumière, plutôt de qualité il faut le dire. Cette année, nous avons assisté à deux-trois spectacles (les années passées, Mini Teulliac et nous étions fatigués et n’avions qu’une hâte après le diner : retrouver les bras de Morphée).

SAM 1038

Je suis peu fan du spectacle en mode « Les Bronzés » avec des sketchs dignes de l’équipe du Splendid et des GO de Gadaswinda (pas sûr de l’orthographe). En revanche, le spectacle « cabaret » ou d’autres vus durant la semaine nous ont bluffés. Faut voir la qualité des GO, qui ne sont pas des artistes professionnels. C’est beau, c’est bien, c’est marrant. (La revue façon Moulin Rouge était incroyable, tant par les décors, les costumes que par la performance de l’équipe GO).

SAM 1069
SAM 1064

Malheureusement, je n’avais pas le bon appareil photo pour prendre des clichés de qualité.

Le bar principal

Agréable, face à la piscine, attenant au théâtre… mais vite blindé quand sonne l’heure de l’apéro. Venir avant 19h pour y trouver de la place pour s’asseoir.

SAM 1040
SAM 1055

L’abus d’alcool toussa… (c’est un Virgin Mojito sur la photo)

La piscine : fu** les normes de sécurité françaises

Grosse déception concernant la piscine. Encore une fois, comme nous sommes en France, il faut respecter la réglementation française. Pas de plage privée et une piscine entourée d’une clôture aux horaires stricts. Ne pensez pas allez piquer une tête avant 8h30 (en réalité plutôt 8h45/9h00) et après 18h00. C’est bien dommage, car difficile de concilier petit déjeuner et baignade avant de partir pour le Mini Club…

SAM 0914
SAM 1041

Le Spa

Au bout d’un ponton, face à la mer, le top ! A essayer absolument.

SAM 0953

Et niveau bouffe c’est comment ?

Au top. Comme chaque année, j’ai pris 3 kilos… Retour à un régime alimentaire normal et quelques séances de waterbike pour gommer tout ça ;-))

SAM 0916
SAM 1012
SAM 0925
More

ClubMed2014 : En route pour La Caravelle (épisode 1)

Depuis maintenant trois ans, nous essayons de partir une semaine loin de tout et de tout le monde. Déconnecter pendant une semaine, laisser les mobiles au coffre et vivre en maillot de bain. Nous avons ressenti le besoin de cette coupure il y a trois ans. Nous avions alors découvert le Club Med, qui propose une solution de garde / d’animation pour les enfants à partir de trois mois. Mini Teulliac allait sur ces trois ans et bien que nous l’adorions, nous avions besoin de décompresser aussi. C’est pourquoi Mini Teulliac avait fait la découverte du Petit Club de Punta Cana, avec Riguence le super GO.

Cette année, nous voulions partir au club de Sinaï Bay qui, parait-il, est magnifique. Quelques mois avant de partir et sentant que la destination n’était plus très sûre, nous nous sommes rabattus sur le club de la Caravelle. Nous avons eu le « nez creux » car quelques semaine plus tard, le club égyptien fermait pour des raisons de sécurité.

A nous la Guadeloupe ! Après deux années à partir à Punta Cana, en République Dominicaine, nous avions envie de changer un peu d’air. Réservation faite, paiement effectué (oui, gentil lecteur, nous payons nos voyages, nous ! Copie de la facture sur demande pour les mécréants).

L’épisode 1 de ces vacances sera assez rapide car il concerne le voyage aller.

Air France > Air Caraïbes > XL Airways

La première année nous avons volé avec XL Airways, qui n’a d’XL que le nom. J’ai voyagé huit heures avec les genoux coincés contre le siège de devant. Idem au retour. L’an passé, nous avons voyagé avec Air France. Très bon vol, en même temps, vu le prix… 

Cette année, c’est Air Caraïbes qui nous a transporté sur le lieu de nos vacances. Je m’étais (trop) rapidement renseigné et redoutais un peu les conditions de voyage. Que nenni point donc. Le vol s’est bien passé, avec de la place pour mes genoux. Un service à bord agréable. Un atterrissage en douceur. 

IMG 7008

Seul hic : le « personal entertainment system » à  bord

Il doit y avoir un terme pour désigner le bidule dans le siège de devant qui permet de regarder des films, des séries, jouer à des jeux. Juste pour vous raconter que le système à bord du grand oiseau de fer à destination de Gwada galère pas mal. J’ai passé la fin du vol avec l’écran coincé, impossible de lancer un film. Les jeux sont « vite faits ». Il n’y avait même pas Qui veut gagner des millions ?, mon jeu préféré en vol. Bwef, comme on dit là-bas, si vous avez des séries en retard, une tablette et un bon casque…

IMG 7015

Je vous passe l’arrivée, la récupération des bagages, le transfert en taxi vers le Club Med de La Caravelle. Quoique. Juste pour vous dire qu’on a fait la connaissance d’un couple avec enfant. Tout pareil que nous. Mêmes âges, mêmes références. On a souvent pris l’apéro ensemble, les « Mini Nous » ont joué ensemble au Mini Club et en dehors, et nous avons même fait une sortie ensemble (j’en parlerai plus tard).

A suivre : l’épisode 2, la découverte du Club Med La Caravelle

More

On a testé le brassard LED T’nB

Madame Teulliac a pris la bonne résolution de se remettre à courir, en compagnie du sieur BeOneSelf devenu depuis peu notre voisin. Ce matin, première sortie après une longue trêve hivernale. Perso, ça me saoûle de courir, mais Madame ça la botte.
Alors pourquoi pas, chacun son truc. Sachant cela, l’agence The Messengers m’a proposé de faire tester un nouveau produit à Madame : le brassard LED de T’nB.

Pourquoi c’est bien ?

Déjà, ce qui fait plaisir, c’est que l’agence qui m’a proposé ce test « connait son fichier » et savait que Madame avait pris l’habitude de sortir courir. Premier bon point. Deuxièmement, ce brassard pouvant accueilir un iphone (c’est un 5S dans les photos ci-dessous) permet d’écouter de la musique pendant son footing. Mais ce n’est pas tout ! Le brassard proposé par T’nB est équipé de LED. Au nombre de huit, ces dernières sont activées au moyen d’un interrupteur situé sur le côté et trois modes sont proposés : fixe, clignotante ou flash rapide.

Et ça c’est top. Parce que quand on court et que le jour commence à décliener, on est quand même peu visible. C’est sûr que les « zurbains » sont peut être moins concernés (car on a des trottoirs, non), mais ceux qui ont le plaisir de courir le long de départementales, dans les bois,… seront très certainement intéressés.

TnB Brassard Led

Côté technique…

Le brassard est composé de néoprène, d’un velcro ajustable et d’une façade transparente, laquelle permet de se servir de l’écran tactile de son smarphone. Huit LED d’une autonomie de 96 heures se trouvent de chaque côté. Avec quatre sorties, le brassard LED T’nB s’adaptera à la majorité des smartphones.

 

Caractéristiques :

  • Usage : Water résistant
  • 4 sorties jack
  • Bandes réfléchissantes
  • Matière : Néoprène
  • Autonomie : 96 heures
  • Type de pile/batterie : Pile bouton CR2025H (x2) Fournies
  • Compatibilité : Tous les smartphones d’une taille maximum (7,1x14cm)
tNb bRASSARD lED é
More