On a testé le brassard LED T’nB

Madame Teulliac a pris la bonne résolution de se remettre à courir, en compagnie du sieur BeOneSelf devenu depuis peu notre voisin. Ce matin, première sortie après une longue trêve hivernale. Perso, ça me saoûle de courir, mais Madame ça la botte.
Alors pourquoi pas, chacun son truc. Sachant cela, l’agence The Messengers m’a proposé de faire tester un nouveau produit à Madame : le brassard LED de T’nB.

Pourquoi c’est bien ?

Déjà, ce qui fait plaisir, c’est que l’agence qui m’a proposé ce test « connait son fichier » et savait que Madame avait pris l’habitude de sortir courir. Premier bon point. Deuxièmement, ce brassard pouvant accueilir un iphone (c’est un 5S dans les photos ci-dessous) permet d’écouter de la musique pendant son footing. Mais ce n’est pas tout ! Le brassard proposé par T’nB est équipé de LED. Au nombre de huit, ces dernières sont activées au moyen d’un interrupteur situé sur le côté et trois modes sont proposés : fixe, clignotante ou flash rapide.

Et ça c’est top. Parce que quand on court et que le jour commence à décliener, on est quand même peu visible. C’est sûr que les « zurbains » sont peut être moins concernés (car on a des trottoirs, non), mais ceux qui ont le plaisir de courir le long de départementales, dans les bois,… seront très certainement intéressés.

TnB Brassard Led

Côté technique…

Le brassard est composé de néoprène, d’un velcro ajustable et d’une façade transparente, laquelle permet de se servir de l’écran tactile de son smarphone. Huit LED d’une autonomie de 96 heures se trouvent de chaque côté. Avec quatre sorties, le brassard LED T’nB s’adaptera à la majorité des smartphones.

 

Caractéristiques :

  • Usage : Water résistant
  • 4 sorties jack
  • Bandes réfléchissantes
  • Matière : Néoprène
  • Autonomie : 96 heures
  • Type de pile/batterie : Pile bouton CR2025H (x2) Fournies
  • Compatibilité : Tous les smartphones d’une taille maximum (7,1x14cm)

tNb bRASSARD lED é

On a découvert le Center Parcs des Bois Francs et le cirque Alexis Gruss

Le week-end dernier, nous avons eu la chance d’être invités à venir découvrir le Center Parcs des Bois Francs, à 1h30 de Paris environ. Malheureusement, Marie ne pouvait être des notres, car elle travaillait (« ma femme, la pauvre », comme dirait l’autre). Je suis donc parti avec Mini et belle-maman (oui, je m’entends très bien avec, moi !).

Center Parcs, je connaissais, de nom, car un copain y va depuis plusieurs années. Cela faisait longtemps que je voulais découvrir ces villages. Allons-y !

Episode 1 : L’arrivée

Nous partîmes non pas cinq cents, ni même en Fiat 500, comme dirait le héros de Jimmy Corneille, mais par un prompt renfort et un GPS à jour, nous nous vîmes à l’entrée du Center Parcs vers midi. Première « surprise ». Visiblement, si l’on arrive après 10h, impossible de partir en voiture jusqu’à son cottage pour décharger. Nous partons donc en direction du parking géant et déjà bondé pour déposer la voiture. Passage au « Cycle Center » pour louer un moyen de locomotion « green ». Pas de vélos pour nous, mais une voiturette électrique (la classe !) que nous avons loué pour le week-end. Comptez 128 euros pour le week end (contre 18 euros pour un vélo adulte, 10,25 pour un vélo enfant). Un large choix de cycles est proposé dont des vélos à assistance électrique ou encore des « poussyclettes », des tandems,…

Chevauchant notre voiture de golf, nous entrâmes dans le domaine. 

Center Parcs Les Bois Francs

Le domaine est très étendu et ce qui surprend, c’est la « zénitude » des lieux. Point de voitures, on ne croise que des vélos, des piétons. Il faisait beau ce week-end, bien qu’un peu frais, et vraiment le trajet jusqu’au cottage était plutôt agréable.  

center-parcs-bois-francs-plan

 

Episode 2 : Le cottage

Première impression. Je découvre un alignement de bungalows, assez loin de la route. De loin, les habitations semblent avoir assez peu de charme. Elles sont collées les unes aux autres, par groupe de quatre/cinq cottages. Mouais. On entre.

A l’intérieur, rien à voir. C’est mignon tout plein. Le cottage dans lequel nous allons passer la nuit est composé de deux chambres, une cuisine ouverte donnant sur le salon et la salle à manger. Une salle de bain et des toilettes complètent ce bien. Ce qui est très sympa, c’est la baie vitrée donnant sur la forêt. Depuis le canapé du salon (parce qu’il fait trop frais pour se caler sur le transat de la terrasse), on se croirait seuls au monde.

Bilan. La première impression, plutôt négative, s’est rapidement dissipée. On est bien dans le cottage (seul regret du week end : ne pas avoir profité de la cheminée).

IMG 6870

On défait les bagages et en avant pour la première activité…

Episode 3 : En route pour le poney club

On reprend notre « Liberty » et en avant.

Mini Teulliac voulait faire du poney ce week end. Alors, j’ai appelé la centrale de réservation et payé pour deux tours de poneys, le samedi et le dimanche. La personne que j’ai eu en ligne m’a indiqué qu’il fallait que je passe à la réception pour récupérer les tickets. Ce que j’ai bien évidemment oublié… C’est d’ailleurs en arrivant au poney club que je m’en suis rendu compte… Cela n’a pas posé de problème (mais ça pourrait, parce que la personne responsable du poney club n’a aucune idée de qui participe à l’animation).

IMG 6839

 

Les enfants sont répartis en fonction de leurs qualités de cavalier (et de leur taille) et un poney leur est attribué. Chaque parent accompagnateur se voit confié la responsabilité de promener le poney et d’éviter que ce dernier ne s’emplisse le ventre des herbes hautes alentour.

IMG 6841

 

IMG 6855

Episode 4 : l’Aqua Mundo

Au centre du village se trouve la fameuse bulle, ou Aqua Mundo. C’est là dessous qu’il fait 27 degrés et que se trouvent les bars, restaurants, les boutiques et surtout la piscine. Piscine que nous avons visitée le dimanche matin et qui est top (et gratuite…).

Nous avons déjeuné au Jungle Circus en arrivant le samedi. Ce buffet à volonté est acceptable. (on avait moins faim que sommeil). Nous avons pris l’apéro au Cocoon Café et acheté notre déjeuner dominical au Carrefour Express. 

IMG 6828

IMG 6869

IMG 6872

Episode 5 : Silvia, le nouveau spectacle du cirque national Alexis Gruss

Nous nous sommes placés sur la droite de la piste, au premier rang, après avoir acheté quelques boissons et friandises. Et le spectacle commença… Magique ! C’était la première fois au cirque pour Mini Teulliac et si les clows semblent lui avoir fait ni chaud ni froid, les chevaux ont en revanche fait pétiller ses yeux d’enfant.

Pour nous les adultes, la magie du cirque opère toujours. Les numéros sont beaux, drôles, incroyables, jusqu’à ce final où plus d’une quinzaine de chevaux tournent sur la piste.

Center Parcs est partenaire du Cirque Gruss et les clients peuvent assister au spectacle et même venir visiter les animaux dans la journée. 

IMG 6874

IMG 6876

Bilan de ce week-end…

On a eu beaucoup de chance d’être invités à Center Parcs et de découvrir le spectacle du cirque Gruss. Les installations (cottage, activités sur place,…) sont top. Le seul « regret » si je puis dire, c’est que tout est payant. Non pas que cela me dérange de payer, mais j’ai plutôt l’habitude de partir en « all inclusive ». Aussi, j’ai été un peu « surpris », voire « agacé », de devoir sortir ma carte bleue à tout bout de chant. Mais c’est tout à fait personnel…

Le prix des activités n’est pas excessif. Celui des restaurant est discutable. Le buffet était plutôt cher pour ce que nous avons mangé. Je m’explique : Mini Teulliac a passé son temps sur la structure pour enfants au milieu du restaurant et n’a strictement rien mangé (j’ai pourtant tout tenté). On nous a quand même compté son repas. Notez qu’il existe une formule en pension complète. Peut-être aurai-je dû réservé ce type de formule. 

Bilan : après cette micro-critique ci-dessus, je crains les représailles et j’ai peur. Plus « sérieusement », on va retourner à Center Parcs. Premièrement, on va y retourner parce que c’est bien. On y est bien. Il existe des formules pour profiter de trois activités à un  plus attractifs que le coût séparé de chacune d’elles. Deuzio, on va y retourner car Marie n’était pas avec nous et que je suis certain qu’elle a aussi envie de découvrir l’endroit.

La prochaine fois qu’on ira, on prendra nos dispositions si je puis dire. On emmènera le minimum vital (à savoir le café, le pain,…) pour ne pas se retrouver pris au dépourvu et contraints de tout acheter sur place. On regardera la brochure un peu avant pour planifier ce qu’on veut faire et surtout, on évitera de vouloir faire trop de choses en peu de temps. On prendra le temps.

Bref, c’était top et je tiens à remercier encore une fois Center Parcs pour son invitation et le cirque Alexis Gruss pour les étoiles qu’il a mis dans les yeux de Mini Teulliac.

A bientôt !

A la découverte du village Pierre & Vacances de Branville…

Il y a quelques jours, j’ai eu le plaisir et la chance d’être invité par Pierre & Vacances à venir découvrir un de leur village, le Normandy Garden, situé à Branville. Rendez-vous Porte Maillot pour rejoindre Johanna, Sandrine,Marlène, Sophie, Manu et Céline.

Le lecteur averti notera dès à présent que je suis la seule « blogueuse garçon » (j’attends avec impatience les invitations à découvrir la nouvelle cire épilatoire, le maquillage waterproof. Je testerai tout !)

Un coup de mini-bus plus tard et nous voici arrivés…

2013-08-30 11.17.08 HDRLe village Pierre & Vacances Normandy Garden, anciennement Garden Club, a été ouvert au début des années 80 (1984 si j’ai bien tout compris). Il est situé à Branville, en Normandie, au coeur du Pays d’Auge.

Ce pays a un patrimoine culinaire important, nous apprend le directeur du site. Des AOP, des AOC, du fromage, du cidre,… Tout ce que j’aime 🙂

Le village est « familial » (enfants friendly) et ouvert toute l’année. Les enfants pourront par exemple faire du jus de pomme dans le cadre des animations proposés par P&V, ou encore se rendre à la ferme pédagogique située à quelques kilomètres pour découvrir la traite, les animaux de la ferme,…

Le village comporte 338 unités d’hébergement, comprendre plus de 300 maisons ou cottages (pour environ 1100 lits max).

Détail important (ou pas) : vous ne serez pas loin de Deauville et de son casino. Une quinzaine de kilomètres environ.

Le directeur du Normandy Garden nous a fait visiter un maison VIP (je ne suis pas certain que ce soit le nom donné sur le site de P&V. Et là, j’ai un peu la flemme d’ouvrir un nouvel onglet pour vérifier). Sache, ô visiteur des Internets que ce type de logis est disponible avec 1, 2 ou 3 chambres, soit une surface allant de 30 à 70 m². Comble du raffinement, un home-cinéma est disponible, ainsi qu’une cafetière Senseo (bizarre que ce ne soit pas une Nespresso. Enfin…).

2013-08-30 11.17.08 HDR

2013-08-30 11.21.12

2013-08-30 11.23.31 HDR

Et dans chaque cottage, le wifi est disponible (à condition que toute la famille « geek » ne cherche pas à se connecter en même temps).

2013-08-30 11.19.11

Pierre & Vacances accueille les marmots à partir de 3 mois dans son baby club, et jusqu’à 17-18 ans avec le club ados.

2013-08-30 11.50.12 HDR

Mais pourquoi est-ce que je vous raconte tout ça ?

Pierre et Vacances, je connaissais. De nom. Je n’ai jamais « pratiqué si je puis dire. Jusqu’à cette visite au Normandy Garden, je n’avais pas d’opinion sur le sujet.

Attention, ô lecteur des Internets, je ne cherche pas à te faire réserver une semaine chez P&V (si tu le fais, c’est mieux, tu tapes « teuteu » dans la case code promo. Je plaisante).

Nous avons visité le site alors que de « vrais gens » étaient en vacances. J’avais posé une journée pour faire le déplacement (oui, quoiqu’en pensent certains, j’ai un métier. Moi.).

C’était « particulier » de visiter le village en présence de ses vacanciers. Cela m’a donné envie de repartir en vacances, moi qui en revenais à peine.
Bref, j’aurais aimé que cette journée dure un peu plus longtemps pour profiter de l’effet « vacances ».

Pierre et Vacances est en train de changer, sous l’impulsion de son équipe marketing. Tout au long de cette année, Pierre & Vacances va faire vivre des moments uniques à ses clients en conviant dans plusieurs de ses villages un #invitemystere.

Notre passage à Branville a été l’occasion de découvrir la venue d’un #invitemystere en la personne D’Abdel Alaoui.

Dites-moi pas qu’c’est pas vrai ?! Nan, j’déconne.

Avant d’arriver sur place, je ne savais pas qui c’était. A vrai dire, depuis, je sais juste que sa recette pour la sauce des rouleaux de printemps est à tomber.

Ok, c’est bon, je viens de regarder son site. Il est passé sur Canal+ et sur France 5 où il animait des chroniques culinaires.

Le bonhomme est très sympathique. Quelques jours avant notre arrivée, Abdel était en tournage dans un autre village Pierre et Vacances.

#invitemystere

Nous avons pris place, en compagnie de « vrais gens » (vous allez finir par penser que je suis méprisant) autour de plusieurs tables pour un cours de cuisine (et une séance de zumba). Au menu, les rouleaux de printemps…

2013-08-30 14.04.59 HDR

2013-08-30 14.59.15 HDR

2013-08-30 14.06.22 HDR

Les rouleaux de printemps…

La recette fera l’objet d’une autre note (d’autant que j’ai amélioré ta technique Abdel, sache le !).

Voici le résultat de cette première expérimentation.

2013-08-30 14.28.21 HDR2013-08-30 14.34.02 HDR

 

2013-08-30 14.37.37 HDR

2013-08-30 14.39.39 HDR

2013-08-30 14.49.58 HDR

Si vous voulez suivre l’actualité de Pierre et Vacances et de son #invitemystere, je vous invite à consulter le blog de P&V.

Merci à toute l’équipe de Pierre et Vacances pour son chaleureux accueil. J’ai passé un agréable moment et je trouve que le dispositif #invitemystere qui va être proposé aux vacanciers est top. (Les gars, si vous prévoyez d’inviter Franck Dubosc, vous m’appelez hein. Même si pour l’humoriste, c’est plutôt le camping…).

Et toi, ô visiteur des Internets, tu connaissais Pierre et Vacances ? Tu as déjà testé ? Raconte moi !

2013-08-30 20.27.22