Cher ami, futur papa… tu vas prendre cher

L’inconvénient d’être le premier papa de la bande, c’est qu’on vit un léger décalage après la naissance du bébé. Entre ceux qui vous proposent de venir prendre l’apéro chez eux, d’aller diner au resto de façon impromptue, ou ceux qui vous fuient car ils veulent pas attraper un enfant eux aussi (c’est contagieux dans la mesure où un poupon peut rapidement donner des idées à Madame de vouloir le même à Noël), on se sent un peu mis en quarantaine. Quoique finalement, cette quarantaine, on la provoque aussi un peu car :

  • on est crevés, donc pas hyper motivés à bouger
  • toute la famille a défilé à la maternité, puis à la maison, résultat… on est crevés
  • un bébé, ça a faim quand tu dors

Les premières semaines sont les plus dures. On avait pourtant entendus les conseils de la famille ou encore d’amis primipares, sans forcément en tenir compte. En fait, ces conseils, dont on pense qu’ils tiennent plus de la recette de grand mère qu’autre chose sont à suivre au pied de la lettre. Je dis ces conseils, mais en fait il n’y en a qu’un que j’ai retenu :

DORMEZ !

En effet, une fois votre nouveau colocataire arrivé, c’est fini les grasses mat’ (et n’espérez plus faire des nuits complètes). Mais loin de moi l’envie de vous dire que votre vie va devenir un cauchemar. Bien au contraire, vous connaitrez la joie de vous levez en pleine nuit car votre progéniture aura perdu sa tétine, la joie de faire une nuit blanche avec votre bébé car ce dernier a attrapé un bien vilain rhume. 🙂

Dans notre cercle d’amis, quelques couples commencent à rejoindre « la voie du parent » (livraisons prévues pour début 2010). Dès lors, c’est nous qui allons pouvoir prodiguer des conseils de grand-mère, qui allons pouvoir prêter des vêtements. Mais surtout, ce qui va être top, c’est qu’on va pouvoir les inviter à la maison, en leur disant que c’est pas la peine de prendre leur lit-parapluie, qu’on a un chauffe biberon,… Bref, ça va être rigolos tous ces nouveaux bébés en 2010.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :