Publié le

Paris j’écoute !

Je viens de m’inscrire et de livrer mon premier bon plan sur « Paris j’écoute » sur Facebook. Il y avait déjà un compte Twitter (@parisjecoute)

 

Capture d’écran 2014-12-08 à 18.16.11

 

Cette initiative du département Paris Numérique est une première mondiale d’un point de vue municipal. Aucune institution dans le monde n’a mis en place de plateforme similaire. L’appli a été créée par les équipes de Paris Numérique en lien avec une startup parisienne, PageYourself.

Capture d’écran 2014-12-08 à 18.15.23

 

Pour la tester, c’est sur la page de la ville de Paris… Bisous.

Publié le

La Box by Nicolas, grosse déception

En passant faire coucou à la boutique Nicolas près de la maison (avec le magasin de madame à deux pas, on commence à bien se connaitre), je me suis laissé tenter par « la box by Nicolas ». L’idée : recevoir tous les deux mois une boite dans laquelle se trouve trois flacons de dégustation. Une note de dégustation est jointe et un coupon de réduction permet de profiter de 20% sur une commande (je ne me souviens plus s’il y a un minimum de bouteilles à commander. Il me semble que c’est six, mais j’ai la flemme de vérifier).

Bonne idée sur le principe, car cela permet de découvrir trois vins différents tous les deux mois. Deux formules existent : 6 et 12 mois. Je suis parti sur la première option. Histoire de voir…

IMG_8230

Une inscription en ligne pour renseigner les coordonnées postales et quelques jours après la première box arrive. Nicolas passe par Wine In Tube (WIT), startup dont j’avais déjà entendu parlé via le boulot. Je ne connais pas les détails techniques, mais leurs process et leurs contenants garantissent la bonne conservation du vin.

Première impression : c’est plutôt qualitatif. Le nom de chaque vin est indiqué sur le flacon.

IMG_8235

Vient alors le moment de la dégustation. Je sors deux verres pour que Marie puisse profiter avec moi de cette séance de dégustation. Et là, c’est le drame…

IMG_8238

La contenance de chaque flacon est de 60ml, soit 6 cl, soit à peine la contenance d’un demi verre de vin. Bref, impossible de goûter à deux un vin tant la contenance est ridicule. Grosse déception. Résultat des courses, nous avons trempé les lèvres pour nous faire une première idée…

IMG_8239

Résultat de l’opération…

L’abonnement pour trois mois coûte 59 euros ( comptez 109 pour 12 mois). Sachant que nous recevrons une box tous les deux mois, cela nous fait donc 3 box. Chacune d’elles contient trois tubes. Nous recevrons un total de 9 tubes WIT pour ces micro dégustations. Soit un coût de 6,5 euros pour un tube (dont la contenance est, je le rappelle, d’un demi verre de vin).

Compte-tenu du prix, de la contenance (même si j’entends l’argument « il y a de la technique là dedans pour conserver les propriétés organoleptiques mon bon monsieur » + conditionnement + main d’oeuvre + acheminement), c’est cher. Je doute que Nicolas en vende beaucoup…

PS : je continuerai malgré tout d’aller dans mon Nicolas, car l’équipe est toujours de bons conseils et nous a fait découvrir quelques bouteilles sympa.

Publié le

Joyeux anniversaire TOTALGAZ !

TOTALGAZ fête son « double quart de siècle », ses 50 ans quoi. Pour souffler ses cinquante bougies, TOTALGAZ a mis en ligne un mini-site le 8 octobre. Ce site sera accessible jusqu’au 31 décembre (soit cinquante jours, alors ne trainez pas).

Sur le site 50ans.totalgaz.fr, compatible tous supports, vous trouverez un calendrier de l’Avent, lequel vous fera découvrir quotidiennement un nouveau contenu. Chacun d’eux vous fera découvrir les coulisses de l’énergie et les différents enjeux associés.

En complément, des jeux, des concours qui vous permettront de peut-être gagner l’un des nombreux (jolis) lots proposés : 1 an d’énergie, un diner concocté à domicile par un chef (ça c’est ma dotation préférée), un tour en montgolfière, des planchas, des objets connectés pour faire des économies d’énergie, ou encore des dessins imprimés en 3D. Pas mal non ?

Mais vous vous demandez peut-être qui est TOTALGAZ et tout ce qu’ils font. Le plus simple, c’est de jeter un coup d’oeil à cette vidéo :

ça vous parle plus, non ?

Pendant ces 50 jours, TOTALGAZ vous proposera 50 surprises quotidiennes : des avantages partenaire (accédez à tous les produits indispensables pour profiter du confort du gaz en bouteille), des cartes cadeau (pour l’achat d’une bouteille de gaz jusqu’au 30/11/14, une carte cadeau JUBILEO d’une valeur de 10€ est offerte !) et les aventures du cochon (ma préférée). 04_bravoLe principe est très simple, il s’agit d’aider le cochon à fermer sa valise (allez voir sur le site, c’est pas mal :))

Bref, si vous aussi vous souhaitez souffler les bougies de TOTALGAZ, rendez-vous sur le site et éclatez-vous !

Publié le

Have a break, have a Mercure…

J moins plus grand chose avant le week-end. Et pour certains (chanceux), avant un long pont. Et qui dit pont, dit ? (Avignon ok…) Dit : se mettre au vert, partir à la découverte d’une jolie ville de France, voir des amis de province. Bref, s’échapper.

Et comme je suis un gars sympa (enfin…), je partage avec toi un bon plan.

Depuis le 31 octobre et jusqu’au 9 novembre, si vous réservez une nuit dans l’un des Hôtels Mercure, on vous offre la deuxième ! Hâtez-vous de réserver pour en profiter. Si jamais vous n’aviez pas la chance de profiter d’un long pont, sachez que l’offre est valable jusqu’au 23 novembre (à condition toujours de réserver avant le 9).

L’offre est valable sur une sélection d’hôtels.

Si l’envie vous prend d’aller explorer la Petite France avant les  festivités de Noël, le Mercure Hôtel de Strasbourg sera ravi de vous accueillir. Ce sera l’occasion pour vous de vous rendre Aux Armes de Strasbourg pour déguster un Baeckeoffe, ou un civet agrémenté de spaetzels, le tout accompagné d’un Gewurztraminer (à consommer avec modération cela va sans dire). Après cela, vous vous promenerez aux abords de la Cathédrale. Avec un peu de chance, si vous visitez la ville dans les derniers jours de l’offre (23 novembre), vous aurez peut-être la chance de pouvoir déguster un bon verre de vin chaud en flânant dans les allées du Marché de Noël. L’occasion de découvrir la magie de cette ville (attention, il risque d’y avoir un peu de monde, et de faire un petit peu froid. Veillez à réserver les restaurants et à prendre une petite laine).

Mercure Strasbourg Centre

Si vous y passez ce week-end, vous me direz si les préparatifs du marché de Noël ont commencé.

Mercure Strasbourg Centre 2

Pour profiter de l’offre, tu te dépêches de cliquer sur ce lien (je te mets la « banouse » si tu préfères cliquer sur une image. Si tu veux aller à Strasbourg (je recommande !), clique sur Strasbourg 🙂

MERCURE-Ban-730x320

 

Publié le

Just Dance Now with Coca-Cola

La marque de soda mondialement connue et reconnue lance sur sa chaine YouTube un tout nouveau film, mettant en scène Les Twins, intitulé « Just Dance Now with Coca-Cola ». La vidéo illustre les partenariats noués avec d’un côté Ubisoft (et son jeu sur mobile Just Dance Now) et Misfit (à l’origine du tracker d’activité dont j’ai parlé il y a quelques temps) et l’action de la marque en faveur d’un mode de vie plus actif. Continuer la lecture de Just Dance Now with Coca-Cola

Publié le

Lancement de Peugeot News au Mondial de l’Auto

Ce week-end, les portes du salon de l’auto (prononcez Mondial de Paris 2014) s’ouvriront et verront affluer une foule de fans de voitures.

Pour cette nouvelle édition, Peugeot a vu les choses en grand. Sur un stand de 4.000 mètres carrés, dans le hall 1, la marque au Lion présentera 40 modèles. les 308GT, 508, ou encore les Peugeot EXALT ET QUARTZ illustreront la montée en gamme du constructeur. Continuer la lecture de Lancement de Peugeot News au Mondial de l’Auto

Publié le

[FaitesDesGosses] Bêtise#3 : 163,35€ d’achats in-app

Coucou Toi !

ça fait quoi ? deux jours que je n’ai pas mis à jour cette saga des bêtises. Je vais apaiser ta soif de LoL avec les nouvelles frasques de Mini Nous.

Mini Nous, comme peu de marmots de son âge, « possède » un iPad. Quand je dis possède un iPad, il s’agit de la première version de la tablette. De MA tablette. Remplacée depuis par un modèle plus récent.

Sur cet iPad, moultes films Disney, la collection (presque) complète des « Toca Boca » (les parents comprendront) et quelques jeux comme Angry Birds…

Sur cet iPad, on a pris des mesures draconiennes pour éviter de se retrouver en Une des tabloïds « Son enfant dépense 1 millions de dollar sur l’App Store ». Dans le menu Réglages / Général / Restrictions, il est possible de définir ce qu’il est possible de faire ou non : installer une nouvelle application, supprimer une application, autoriser ou non les achats intégrés et exiger le mot de passe. Cette dernière option permet de définir une durée de validité du mot de passe (le sésame permettant d’installer/acheter une nouvelle appli ou d’effectuer un achat in app). Nous avions pris soin de paramétrer cette option sur « immédiatement » afin que le mot de passe soit exiger systématiquement.

Rien à craindre donc… Jusqu’à ce bel après midi d’octobre d’août. Contraint de travailler depuis la maison en raison d’un épisode fiévreux de notre descendance, j’entends mon téléphone bipper. Il bippe, et il re-bippe et bippe derechef (y’a deux p à bippe ?).

Je laisse l’ordinateur de côté pour regarder ce qu’il se passe sur le mobile. Et là, petite sueur froide. Des notifications de l’App Store m’indiquant des achats. J’ouvre un mail, puis un ouvre. Oh ! des packs Angry birds à 17€99… Immédiatement, je pense à changer le mot de passe Apple et me mets en recherche du numéro du service clients pour effectuer un signalement.

Je demande à Mini Nous qui, ne sachant pas lire, doit néanmoins se souvenir des manipulations effectuées par ses soins sur la tablette.

  • « Tu as fait des achats sur l’iPad de papa ?
  • Non
  • C’est sûr et certain ?
  • Oui
  • Ok » (FUCK!, pense-t-il à cet instant)

Petite musique d’attente : « Apple [place ici ton prénom préféré] bonjour ! ». J’expose mon problème et en racontant mon histoire je me souviens avoir acheté une extension sur une appli Disney en début d’après-midi. Seulement voilà, convaincu d’avoir réglé « exiger sur le mot de passe » sur « immédiatement », j’avoue mon incompréhension totale au conseiller de clientèle. Ce dernier me recommande vivement de procéder au réglage de la tablette afin que cet épisode malheureux ne se reproduise pas. Grand seigneur, Apple consent (et je les en remercie) à me rembourser les packs et autres bonus achetés par Mini Nous. Je revis. Et puis je me dis que je vais virer Angry Birds de l’iPad pour éviter toute utilisation de ces bonus (qu’on vienne pas me dire en suite que je suis un escroc patenté).

Et là, c’est le flash. Pour supprimer l’appli, je dois ôter les restrictions. Je m’exécute et supprimer l’application. En réactivant les restrictions, je m’aperçois que le réglage « immédiatement » est repassé sur « 15 minutes ». Et là, un peu comme dans les films de (attention je sais pas l’écrire et j’ai la flemme de googler) naïtechamalane, c’est à la fin que tu comprends (attention spoiler) que le psy est un fantôme.

Bref, je me rends compte qu’en supprimant une autre appli il y a quelques semaines, le réglage a sauté. Et en payant un bonus à Mini Nous, j’ai laissé la porte ouverte à d’autres achats. Je n’avais pas compris sur le moment quand Mini Nous me disait cliquer sur des cadenas (véridique) alors que je lui tournais le dos, concentré sur l’ordi dans la cuisine.

reBref, c’était la bêtise à 163,35 euros de Mini Nous.

Publié le

[FaitesDesGosses] Bêtise#2 : La tirelire

Comme une bêtise n’arrive jamais seule, on continue la série… Quelques heures après l’épisode du bain moussant, Mini Nous nous en a fait une belle.

Alors que Mini Nous jouait avec une pièce de monnaie (je dirais de deux centimes), le divin enfant s’approche de nous en pleurs. Entre deux sanglots, nous comprenons que la pièce, objet de jeu depuis quelques minutes, vient d’être avalée.

Ah bah bravo, on t’avait pas dit de pas la mettre dans la bouche Vent de panique. Que faire ? Première tentative pour faire vomir Mini Nous, histoire de récupérer nos fonds. Sans succès. L’enfant respire normalement. Appel à SOS Médecins. Après m’avoir demandé le type de pièce ingéré, le poids et la taille du bambin, le docteur se veut rassurant : la pièce va ressortir par les voies naturelles. Mais il faut s’en assurer…

Seulement voilà… Tu sais ce que ça sous-entend de vérifier que la pièce ressort ? Cela veut tout simplement dire qu’il va falloir aller jouer au chercheur d’or. Le médecin nous conseille de faire bouillir de l’eau… ça dilue.

La soirée continue. La nuit arrive, non sans une petite angoisse…

Le lendemain, c’est le moment du premier « petit cadeau ». Hop, la bouilloire frémit. De l’eau chaude est versée dans le pot, ressorti pour l’occasion. Avec une paille, on touille, on farfouille. Rien. ça pue. ça pue encore plus quand on joue avec après l’avoir dilué. Sachant qu’aujourd’hui, nous sommes mercredi, journée des enfants et jour off de Madame, laquelle peut donc passer la journée avec « Tirelire » le nouveau surnom de Mini Nous.

Le jour d’après, pas le choix, il faut aller bosser. Madame ne peut pas prendre Mini Nous toute la journée dans son magasin, alors je m’y colle. Après avoir bossé depuis la maison le matin, on se met en route pour une réunion que j’ai l’après midi. Briefing de Mini Nous (« tu seras sage hein ? »), passage en revue du matériel (l’iPad, le pot, une paire de gants en caoutchouc et une paille). J’ai eu le droit à un « cadeau » au bureau. Après investigation… rien. On repart pour la maison.

Ce n’est que dans la soirée que « Tirelire » sera rebaptisée « Jackpot ». On n’a jamais été aussi content de trouver une pièce d’un centime. Ayant récupéré notre mise, pas besoin d’aller faire des radios, etc… Soulagés nous sommes.

Et parce que nous sommes des « bad parents », cette pièce… sache ô Mini Nous qu’elle ressortira un jour. Peut-être le jour de tes dix-huit ans. Peut-être à ton mariage. Pour l’instant, et en attendant qu’on termine le déménagement, elle trône sur le frigo…

Publié le

[FaitesDesGosses] Bêtise#1 : le bain moussant

Lorsqu’on devient parent, on nous rabâche souvent que les enfants sont comme une casserole de lait sur le feu. Et bien c’est vrai. Quand Mini Nous était plus jeune, je m’absentais moins de 5 secondes de la salle de bain (histoire d’aller poser un objet ou un vêtement dans sa piaule). La petite frayeur contrôlée. Un peu comme si tu te disais sur une autoroute dégagée « Allez, je ferme les yeux 1 seconde et demi ».

Et puis, « ça » grandit. Et pendant le bain, tu peux ranger le linge que tu viens de retirer du
séchoir. En contrôlant par un petit « ça va là dedans ? » appelant un « mais oui papa ça va rhoo ».

Jusqu’à ce jour où tout bascule. Tu t’absentes (même pas physiquement) juste le temps de lire un email. Et là tu lèves les yeux. Dans la baignoire, l’eau n’est plus translucide. Un épais voile blanchâtre se trouve à la surface de l’eau. Sur le rebord de la baignoire, tu ne fais pas attention de prime abord au(x) bouteille(s) de shampooing et de gel douche ouverte(s). Et puis soudain, tu as un éclair. Et si… Non, impossible !

Et bien si, ta progéniture – sous couvert d’expérience – vient de vider une dizaine de bouteilles et autres flacons. Tout y est passé. Du gel douche au shampooing, en passant par les masques pour les cheveux de Madame.

Alors tu t’énerves, tu expliques que c’est une belle bêtise. Et puis tu te dis qu’en lisant ton email, heureusement qu’il ne s’est rien passé de pire. Bref, c’est un petit peu de ta faute, tu n’avais qu’à pas consulter tes emails et t’occuper de Mini. Bref. Bêtise#1. Affaire à suivre…