Nous avons essayé le poker sur tablette

pic1

Nous ne sommes pas des experts en poker, mais très adeptes des jeux en général. Des jeux que l’on retrouve sur tablette, encore mieux. Des jeux qui peuvent nous faire gagner de l’argent – beaucoup d’argent -, c’est sûr, là, on signe ! Le poker rassemble de plus en plus d’adeptes à travers le monde, et pour cause, il a même gagné sa place sur les télévisions comme un véritable sport. Ce sport du ciboulot, qui demande tout à la fois de la stratégie, du sang froid, et de la chance, est pratiqué chez nos voisins, nos amis, oncles et cousins, tout le monde s’y met !

Le poker a connu son grand boom depuis que le tapis vert a envahi les écrans d’ordinateur, donnant à chacun la possibilité de s’initier aux règles et finesses du jeu de cartes dans l’intimité de son chez-soi plutôt que dans les salles de casino. Pour nos premiers pas dans l’arène, nous avons choisi de nous fier aux suggestions de l’app store, et c’est comme ça que nous sommes devenus mordus de l’appli Pokerstars sur tablette. Si vous n’y êtes pas encore, voici quelques bonnes raisons de rejoindre tout de suite la communauté des fans de poker.

 

Avec 50 millions de joueurs, Pokerstars est une application sur laquelle vous ne risquez pas de connaître la traversée du désert. En effet, un premier bon point est qu’il n’est jamais nécessaire d’attendre bien longtemps à une table pour être rejoint par d’autres joueurs, il y a toujours foule et c’est assez agréable.

Si vous êtes déjà inscrit sur le site, pas besoin de vous réinscrire pour utiliser l’application, vous allez utiliser vos identifiants et retrouver tout ce que vous aimez sur le site à l’identique sur votre petite tablette. À vous la liberté de mouvement, fini l’ordinateur qui vous retient comme un aimant au milieu d’un tournoi super important.

pic2

Si vous n’avez encore jamais joué sur Pokerstars, l’inscription est simple et rapide, et en quelques secondes vous pourrez être installé à une table, prêt à jouer !

Vous avez le choix entre une variété de jeux, ce qui est une agréable surprise. Quatre catégories principales : les Sit & Go, parfaits pour débuter, les Zoom games (une version amusante du Speed poker où dès qu’un joueur se couche il se retrouve dans une autre main, contre de nouveaux adversaires !), les tournois ou encore les cash-game (quand vous vous sentez mieux échauffés et prêt à raffler la mise !).

Pour le novice, l’appli peut paraître assez compliquée au premier coup d’œil, avec son infinité de parties listées, mais elle se révèle vite très intuitive. Le menu de gauche vous permet de choisir le jeu auquel vous voulez jouer (parmi les quatre options que nous avons listées) et, en dessous, vous pouvez filtrer les résultats pour trouver la partie que vous voulez rejoindre.

Avec plein d’options de jeu et des adversaires de tous niveaux venus du monde entier, il ne vous reste plus d’excuse pour ne pas essayer, parole de Teulliac, c’est aussi divertissant que potentiellement lucratif !

Chips maison : rendez-vous en (pomme de) terre inconnue

Nos dernières aventures culinaires nous ont emmené en (pomme de) terre inconnue. Mini Teulliac et moi-même sommes partis sur les traces de la « chip maison ». Nous avons acheté le kit chez notre dealer préféré, des pommes de terre, des patates douces également. Et en avant !

Le kit que nous avons acheté est composé d’une mini mandoline, permettant de couper des tranches très fines, et d’un support plastique pour faire cuire la patate au micro ondes.

chips-maison-01

 

Une fois la pomme de terre tranchée, il est conseillé de la sécher avec un torchon ou du papier absorbant.chips-maison-02

 

Posées sur le support en plastique, les tranches sont à passer au micro-ondes. De mémoire, c’est deux minutes à puissance maximum. Enfin, en fonction de votre appareil, vous ajusterez le temps de cuisson nécessaire.chips-maison-03 chips-maison-04

 

On ajoute ensuite l’assaisonnement.
chips-maison-05

chips-maison-06

 

C’est prêt à être dégusté ! Viva la patata !chips-maison-07

 

Verdict

C’est tout à fait rigolo. Et sain en plus, car les chips cuisent sans matière grasse. Mais Dieu que c’est long à faire. Et comme tout ce qui est bon et qui prend du temps, ça se mange en un rien de temps. Assez frustrant…

J’me présente, je m’appelle « En Riz »

Monsieur En Riz plus exactement. C’est fou les efforts qu’on déploie pour tenter de faire avaler leur repas aux enfants. Le visage de Monsieur En Riz… est en riz, les cheveux en Emmental, les yeux en courgette. Pour le « make-up » c’est du ketchup. Et le caillou tout noir à droite, c’est un steak haché.

monsieur-en-riz

On a tenté de faire des sucettes…

Dans la série « le samedi, c’est virée chez Alice Délice », lors de notre dernière visite, nous sommes ressortis avec un kit pour réaliser de magnifiques morceaux de sucre colorés sucettes. Un moule en silicone, du sirop de glucose, du colorant alimentaire (Mini Teulliac tenait à ce qu’on prenne du jaune), du sirop (parfum barbe à papa) et c’est parti. alice-delice-moule-sucettes On suit consciencieusement le mode d’emploi (lequel vous invitera à faire l’acquisition de la spatule thermomètre Alice Délice. #cross-sell). On mélange le sucre, un peu d’eau et une cuillère de sirop de glucose. On porte le tout à ébullition. alice-delice-moule-sucettes-cuisson On ajoute ensuite le sirop, le colorant et on verse dans le moule (attention, c’est chaud). On place les bâtonnets dans les encoches prévues à cet effet. Et on attend que cela refroidisse. alice-delice-moule-sucettes-chaud Tadam ! alice-delice-moule-sucettes-resultat On est loin du résultat qu’on aperçoit sur l’emballage. En fait, on y est pas du tout même. Oserais-je crier à la publicité mensongère… presque. Le résultat est décevant. Plutôt qu’une sucette, on se retrouve avec un morceau de sucre de couleur, friable. Bof bof. Je vais retourner au magasin pour savoir si j’ai loupé un truc. Pas convaincu sur ce coup là. IMG_7099

Repasser or not repasser, that is the question ?

C’est plus ou moins ce que raconte Hamlet en tenant un fer à repasser à la place du crâne de ce pauve Yorick.

Repasser, c’est un calvaire. Et ce n’est pas ma moitié qui me contredira (cf. ma première tentative d’arrêt tabagique et le besoin de repasser une chemise. Sale histoire).

Bref, depuis lors, je porte souvent un pull léger sur ma chemise. Si ça tient un peu chaud, cela permet surtout de pouvoir feinter en ne repassant que le col et les poignets. Vous l’aurez deviné, je ne suis pas un accroc au repassage. Il y a quelques jours, Calor m’avait invité à venir les rencontrer.

Malheureusement, il m’était difficile de me libérer. C’est dommage, cela m’aurait permis de découvrir qu’il existe une solution à la corvée de repassage…

Déjà, si je m’étais rendu sur place, j’aurais appris que grosso modo, on distingue trois types de produits: fers,  « centrales vapeur », et centrales vapeur haute pression. Seules ces dernières garantissent un résultat parfait en un temps record !

CA STEAM GENERATOR PRO EXPRESS TOTAL AUTO CONTROL GV8960CO FACING B

[errorlist]

  • Pas besoin de vous faire l’article sur les fers à repasser : un débit vapeur qui n’est pas sous haute pression et un réservoir d’eau inclus. Jetons un voile pudique sur les « fausses centrales vapeur » qui s’apparentent plutôt à des fers++ :
    • Il n’y a pas de production de vapeur dans la base.
    • Le cordon véhicule de l’eau et non pas de la vapeur sous pression. Cette eau est chauffée au contact de la semelle, comme pour le fer.
    • Les bars indiqués pour ces systèmes ne font pas référence à une pression vapeur.
    • Ces appareils très sensibles au calcaire sont facilement identifiables en magasins car ils nécessitent l’achat de cartouches filtrantes.

[/errorlist]

 

[checklist]

  • Si vous cherchez du côté de la « haute pression », la vraie centrale vapeur, appelée aussi générateur vapeur ou station vapeur, est identifiable par les points suivants :
    • La production de vapeur sous haute pression dans sa base séparée. Cette pression est mesurée en Bars.
      Plus la pression est élevée, plus le nombre de Bars est important (jusqu’à 6.5 Bars).
      Cette vapeur haute pression est envoyée au cœur des fibres du linge pour un résultat parfait en un temps record !
    • Un grand réservoir d’eau séparé pour des sessions de repassage sans interruption.

[/checklist]

En vidéo, ça donne ça (et là) :

Et si vous cherchez une vraie centrale vapeur, je ne saurais que trop vous conseiller Calor.
Pour découvrir la gamme, cliquez ici.
De véritables centrales vapeur créées et produites en France dans l’usine de Pont-Evêque (Isère), de quoi rendre un ministre du Redressement Productif heureux !

TE STEAM GENERATOR PRO EXPRESS TOTAL KIT PHOTOS MONTAGE JEANS 3

Plaie d’argent n’est pas mortelle, mais à l’étranger…

… c’est souvent la galère quand on se trouve à court de cash. Sans quelques billets verts aux States, quelques pesos dominicains à Saint Domingue, difficile de faire face aux imprévus. Moi qui n’aime pas avoir du liquide sur moi, et qui n’en ai jamais ici, et bien j’en emporte toujours en vacances. Au cas où. Idéalement, j’essaie de changer des devises avant de partir, pour éviter les commissions et les frais inhérents aux retraits d’argent sur place.

Pour notre prochain voyage (certainement New-York l’an prochain en famille), on utilisera très certainement Travelex. Travelex, c’est le leader mondial du change de devises et de paiements internationaux. Si nous allons aux Etats-Unis l’an prochain, je pense que nous testerons le site de Travelex qui permet :

  • de réaliser des économies, en raison de ses taux de change en ligne plus attractfs que ceux proposés par les concurrents. A ce propos, si vous trouvez un prix global moins cher aillers, Travelex.fr s’engage à vous rembourser la différence (voir les conditions sur le site).
  • Travelex propose 0% commission sur 55 devises.
  • (mon service préféré) Si jamais vous commandez des devises en ligne, neuf d’entre elles (les devises majeures, tel que le dollar) sont disponibles sous 48 heures !

Tableauchange

Travelex est présent sur tout le territoire, avec plus de quarante agences réparties, et dans les aéroports de aéroports de Paris (CDG et ORY), Toulouse, Lyon, Marseille, Lille et Beauvais.

Mais… ce n’est pas tout. LA vraie « inno » c’est la carte prépayée Cash PassportTM. Proposée en partenariat avec MasterCard, cette dernière remplace les chèques de voyage. Elle existe en trois devises :

  • Dollars US (c’est bon pour nous ça Coco)
  • Dollars Canadiens
  • et Livres Sterling.

La carte prépayée Cash PassportTM fonctionne comme une carte bancaire, vous évitant de vous promener avec trop de liquides sur vous. Quand on dit qu’elle fonctionne comme une « CB », c’est que vous ne pourrez vous en servir qu’en utilisant le code PIN personnel. Prépayée, la carte est rechargeable sur le site Travelex.fr de n’importe quel pays et n’est pas lié au votre compte bancaire (aucune fraude possible).

Image4 Travelex

Avec la carte Cash PassportTM, la banque Travelex ne prend pas de frais de commission sur les retraits et les achats chez les commerçants. C’est pas une bonne nouvelle pour notre voyage à NYC ça ?

On a tenté de faire des pop cakes…

Mini Teulliac et moi-même sommes allés chez notre dealer (Alice Délice) pour trouver l’inspiration. Nous en sommes ressortis avec un kit pour cuisiner des pop cakes. Des quoi ? Des pop cakes, des gâteaux qui ressemblent à des sucettes.

Le kit se compose d’un moule en silicone permettant de réaliser 12 « pop cakes », d’un livret de recettes (un peu approximatif…), un support pour faire « sécher » les gâteaux, des bâtonnets (jetables) et une seringue en plastique permettant de décorer finement vos réalisations.

IMG 7028

La première tentative, en suivant le livre de recettes, a été un échec. La pâte n’est pas montée (pas de mention de levure à ajouter dans la recette). Un résultat un peu moyen. Une fois les ustensiles nettoyés, nous avons retenté, avec la recette du gâteau au yaourt… et en ajoutant de la levure cette fois.

IMG 7049

Petite confession, c’est un peu galère à démouler (j’en ai brisé deux…).

IMG 7054

Mais c’est top comme recette, parce que les enfants peuvent participer en décorant les pop cakes. Ici, Mini Teulliac en train de napper les pop cakes de chocolat mauve, avant de les tremper dans les « grains de couleur » (sic). IMG 7055

IMG 7060

Tadaaaam !

IMG 7061

C’est tout mignon. Un peu « bourratif » avec la recette du gâteau au yaourt. On retentera prochainement avec un brownie ou quelque chose de plus léger.

ClubMed2014 : A la découverte de La Caravelle (épisode 2)

Après quelques minutes de taxi, et les premières suées, nous arrivons au Club Med de La Caravelle, situé sur la commune de Saint-Anne, en Guadeloupe.

Nous ne faisions pas partie d’un vol Club Med où tout l’avion ou presque se retrouve dans l’autocar et est accueilli par une ribambelle de GO à son arrivée. C’est un peu dommage. J’adore l’accueil avec tous les GO lors de l’arrivée. Cette année, en petits bourgeois, le transfert se faisait en taxi et quand notre groupe de huit personnes est arrivé, il y avait une paire de GO pour nous accueillir.

Mais c’était bien quand même hein ! Serviette raffraichissante et un cocktail de bienvenue plus tard et nous nous dirigeons vers « Grande Terre », le bâtiment dans lequel nous allons loger pendant une semaine.

Première impression : aïe, l’architecture des années 60…

Je rappelle (encore une fois) qu’à ce moment, nous ne connaissons que le village de Punta Cana pour y être allés deux années de suite.

Les premières minutes ont été un peu  surprenantes. Nous nous dirigeons vers notre chambre, située dans une barre de béton. On a un peu l’impression d’être dans un hôtel en traversant ce long couloir desservant de part et d’autre les chambres.

SAM 0905

SAM 0906

SAM 0904

Découverte de notre chambre, enfin notre suite…

Nous avons cette année réservé une suite. Pourquoi tant de luxe ? Lorsque nous avons discuté avec l’agence Club Med de notre changement de village (La Caravelle à la place de Sinaï Bay), nous avons demandé un descriptif de la chambre. En Egypte, nous avions réservé une chambre en duplex, spacieuse, etc… A La Caravelle, l’agent nous proposait une chambre club. Seulement voilà, nous voyageons avec un enfant et la chambre en question ne proposait pas de séparation entre le couchage des parents et celui de l’enfant (A Punta Cana, une cloison mobile venait séparer les deux couchages). Pour disposer d’une séparation, et permettre – par exemple – à Mini Teulliac de faire la sieste quand nous voudrions regarder la TV ou une série sur l’iPad, nous avons réservé une suite.

Cette suite était située dans la bâtiment Grande Terre, face à la mer. La piaule doit faire – à vue de nez – une quarantaine de mètres carrés. Elle dispose d’un toilette séparé, d’un dressing, d’un coin « mini bar » (frigo + bouilloire + Nespresso), d’un coin salon (avec un canapé lit), d’une chambre pour les parents et d’une magnifique salle de bain avec douche italienne de compet’.

SAM 0857
SAM 0858

SAM 0859

SAM 0860

Rien à dire sur la piaule. C’est top ! Certains trouveront qu’une chambre club suffit. Certainement, vu qu’on vit dehors quasiment toute la journée. Mais pendant la douche de Madame et Mini Teulliac en fin de journée, c’était grand plaisir de profiter du balcon avec vue sur la mer pour déguster un cubain. Bwef, si le Club Med de La Caravelle vous branche et que vous lisez ces lignes, demandez une piaule dans le bâtiment Grande Terre avec vue sur la mer. Ci-dessous, la vue depuis mon balcon…

SAM 0903

Petite critique néanmoins… (parce que le Français est râleur)

Le village est assez petit et le bâtiment Grande Terre se trouve à côté du théâtre et face au Mango bar. Résultat, si on est plutôt un couche-tôt au sommeil léger, le « boum boum » des enceintes risque de gêner certains.

La plage : belle mais publique.

La plage du Club Med est superbe. Je crois que c’est une des spécialités du CM, les plages de rêve. Des transats sont alignés sous les palmiers, à disposition des GM. Que du bonheur… Si seulement la place était privée…

SAM 0861

Nous sommes en France et le concept de « plage privée » est interdit (sauf pour certains plagistes de la Côte…). La plage est donc publique. Côté Club Med, on retrouve une majorité de GM, mais aussi quelques « non GM ». Ce n’est pas dérangeant dans l’absolu. Ce qui l’est plus, ce sont les deux-trois locaux qui glandouillent gentiment devant le mini-club et cette forte odeur de ganja qui les entoure. Et ça, au nez et à la barbe de l’agent de sécurité du Club Med. Je dois devenir réac’ en vieillissant. Les bonshommes ne sont ni méchants, ni agressifs. Seulement, à quelques mètres des gamins, je pense que ce n’est pas le lieu pour fumer des joints de substance droguique.

SAM 0908

Donc sur la plage, ça sent – par endroit – le chichon. Mais ce n’est pas tout. Plage publique oblige, des vendeurs ambulants viendront vous proposer des paréos, maillots de bain, voire des massages relaxants ou des tresses. Pareil, sont pas méchants, mais un peu collants. En tous cas, leur technique de vente est bien rôdée et certaines enseignes pourraient en prendre de la graine (ils sont redoutables).

SAM 0913

Bienvenue au Mango Bar

Sur la plage, un bar Club med vous proposera un assortiment de boissons chaudes et froides, de sandwichs et de glaces. Ce bar est ouvert à tous. Veillez à montrer ostensiblement votre bracelet pour profiter du « all inclusive » (pour les autres, c’est payant). Au bout du ponton (ci-dessous), il est possible de réserver, avec supplément, une initiation ou une balade en jet-ski. 140 euros pour une balade d’une heure, 70 pour 30 minutes d’initiation.

SAM 0909

SAM 0933

Le théâtre

C’est là que la magie opère avec les spectacles des GO le soir. Comme à Punta Cana, Dieu qu’il fait chaud dans l’enceinte du théâtre… Le théâtre se trouve entre le bar principale, le bâtiment Grande Terre, et devant lui un terrain de pétanque avec tout le matériel nécessaire est mis à disposition.

SAM 0912

Aucune idée du nombre de places. Il y a tout ce qu’il faut pour assurer des shows son et lumière, plutôt de qualité il faut le dire. Cette année, nous avons assisté à deux-trois spectacles (les années passées, Mini Teulliac et nous étions fatigués et n’avions qu’une hâte après le diner : retrouver les bras de Morphée).

SAM 1038

Je suis peu fan du spectacle en mode « Les Bronzés » avec des sketchs dignes de l’équipe du Splendid et des GO de Gadaswinda (pas sûr de l’orthographe). En revanche, le spectacle « cabaret » ou d’autres vus durant la semaine nous ont bluffés. Faut voir la qualité des GO, qui ne sont pas des artistes professionnels. C’est beau, c’est bien, c’est marrant. (La revue façon Moulin Rouge était incroyable, tant par les décors, les costumes que par la performance de l’équipe GO).

SAM 1069

SAM 1064

Malheureusement, je n’avais pas le bon appareil photo pour prendre des clichés de qualité.

Le bar principal

Agréable, face à la piscine, attenant au théâtre… mais vite blindé quand sonne l’heure de l’apéro. Venir avant 19h pour y trouver de la place pour s’asseoir.

SAM 1040

SAM 1055

L’abus d’alcool toussa… (c’est un Virgin Mojito sur la photo)

La piscine : fu** les normes de sécurité françaises

Grosse déception concernant la piscine. Encore une fois, comme nous sommes en France, il faut respecter la réglementation française. Pas de plage privée et une piscine entourée d’une clôture aux horaires stricts. Ne pensez pas allez piquer une tête avant 8h30 (en réalité plutôt 8h45/9h00) et après 18h00. C’est bien dommage, car difficile de concilier petit déjeuner et baignade avant de partir pour le Mini Club…

SAM 0914

SAM 1041

Le Spa

Au bout d’un ponton, face à la mer, le top ! A essayer absolument.

SAM 0953

Et niveau bouffe c’est comment ?

Au top. Comme chaque année, j’ai pris 3 kilos… Retour à un régime alimentaire normal et quelques séances de waterbike pour gommer tout ça ;-))

SAM 0916

SAM 1012

SAM 0925

J’irai découvrir le Cuisine Companion de Moulinex à la Foire de Paris 2014

J’aime cuisiner. Je ne suis pas au niveau pour MasterChef, mais quand même, je me débrouille. Ce que j’aime par-dessus tout, ce sont les geekeries qui vont me permettre de cuisiner. Geekeries comme la rouleuse à makis, ou outils plus traditionnels comme la cocotte en fonte pour mon gigot de sept heures.

J’ai vu passer il y a quelques semaines le test du Cuisine Companion de Moulinex. Le robot ultime pour préparer et cuire et qui permet de réaliser de nombreuses recettes : de l’entrée au dessert (sauce, soupe, mijotage, vapeur, pâtisserie et dessert).

ALL RIGHTS GIVEN

Me sachant geek-apprenti cuistot, Moulinex m’a proposé de venir découvrir le Cuisine Companion en vrai, à la Foire de Paris. Cette dernière se tiendra du 30 avril au 11 mai 2014 à la porte de Versailles.

Sus son stand de 100m2, Moulinex présentera le robot cuiseur Cuisine Companion avec le concours de Chefs pour les démonstrations (et surtout la dégustation). Le stand Moulinex se trouvera au niveau du Hall 7 (3eme étage) , emplacement C43.

Si jamais l’envie vous prenait de venir découvrir vous aussi le Cuisine Companion, Moulinex me permet de faire gagner deux places.

Pour tenter votre chance, rien de plus simple, juste me dire en commentaire votre plat préféré.

L’une de mes deux mains, la plus innocente, tirera au sort le ou la gagnante. Attention, vous n’avez que jusqu’à vendredi prochain !