A la découverte du village Pierre & Vacances de Branville…

Il y a quelques jours, j’ai eu le plaisir et la chance d’être invité par Pierre & Vacances à venir découvrir un de leur village, le Normandy Garden, situé à Branville. Rendez-vous Porte Maillot pour rejoindre Johanna, Sandrine,Marlène, Sophie, Manu et Céline.

Le lecteur averti notera dès à présent que je suis la seule « blogueuse garçon » (j’attends avec impatience les invitations à découvrir la nouvelle cire épilatoire, le maquillage waterproof. Je testerai tout !)

Un coup de mini-bus plus tard et nous voici arrivés…

2013-08-30 11.17.08 HDRLe village Pierre & Vacances Normandy Garden, anciennement Garden Club, a été ouvert au début des années 80 (1984 si j’ai bien tout compris). Il est situé à Branville, en Normandie, au coeur du Pays d’Auge.

Ce pays a un patrimoine culinaire important, nous apprend le directeur du site. Des AOP, des AOC, du fromage, du cidre,… Tout ce que j’aime 🙂

Le village est « familial » (enfants friendly) et ouvert toute l’année. Les enfants pourront par exemple faire du jus de pomme dans le cadre des animations proposés par P&V, ou encore se rendre à la ferme pédagogique située à quelques kilomètres pour découvrir la traite, les animaux de la ferme,…

Le village comporte 338 unités d’hébergement, comprendre plus de 300 maisons ou cottages (pour environ 1100 lits max).

Détail important (ou pas) : vous ne serez pas loin de Deauville et de son casino. Une quinzaine de kilomètres environ.

Le directeur du Normandy Garden nous a fait visiter un maison VIP (je ne suis pas certain que ce soit le nom donné sur le site de P&V. Et là, j’ai un peu la flemme d’ouvrir un nouvel onglet pour vérifier). Sache, ô visiteur des Internets que ce type de logis est disponible avec 1, 2 ou 3 chambres, soit une surface allant de 30 à 70 m². Comble du raffinement, un home-cinéma est disponible, ainsi qu’une cafetière Senseo (bizarre que ce ne soit pas une Nespresso. Enfin…).

2013-08-30 11.17.08 HDR

2013-08-30 11.21.12

2013-08-30 11.23.31 HDR

Et dans chaque cottage, le wifi est disponible (à condition que toute la famille « geek » ne cherche pas à se connecter en même temps).

2013-08-30 11.19.11

Pierre & Vacances accueille les marmots à partir de 3 mois dans son baby club, et jusqu’à 17-18 ans avec le club ados.

2013-08-30 11.50.12 HDR

Mais pourquoi est-ce que je vous raconte tout ça ?

Pierre et Vacances, je connaissais. De nom. Je n’ai jamais « pratiqué si je puis dire. Jusqu’à cette visite au Normandy Garden, je n’avais pas d’opinion sur le sujet.

Attention, ô lecteur des Internets, je ne cherche pas à te faire réserver une semaine chez P&V (si tu le fais, c’est mieux, tu tapes « teuteu » dans la case code promo. Je plaisante).

Nous avons visité le site alors que de « vrais gens » étaient en vacances. J’avais posé une journée pour faire le déplacement (oui, quoiqu’en pensent certains, j’ai un métier. Moi.).

C’était « particulier » de visiter le village en présence de ses vacanciers. Cela m’a donné envie de repartir en vacances, moi qui en revenais à peine.
Bref, j’aurais aimé que cette journée dure un peu plus longtemps pour profiter de l’effet « vacances ».

Pierre et Vacances est en train de changer, sous l’impulsion de son équipe marketing. Tout au long de cette année, Pierre & Vacances va faire vivre des moments uniques à ses clients en conviant dans plusieurs de ses villages un #invitemystere.

Notre passage à Branville a été l’occasion de découvrir la venue d’un #invitemystere en la personne D’Abdel Alaoui.

Dites-moi pas qu’c’est pas vrai ?! Nan, j’déconne.

Avant d’arriver sur place, je ne savais pas qui c’était. A vrai dire, depuis, je sais juste que sa recette pour la sauce des rouleaux de printemps est à tomber.

Ok, c’est bon, je viens de regarder son site. Il est passé sur Canal+ et sur France 5 où il animait des chroniques culinaires.

Le bonhomme est très sympathique. Quelques jours avant notre arrivée, Abdel était en tournage dans un autre village Pierre et Vacances.

#invitemystere

Nous avons pris place, en compagnie de « vrais gens » (vous allez finir par penser que je suis méprisant) autour de plusieurs tables pour un cours de cuisine (et une séance de zumba). Au menu, les rouleaux de printemps…

2013-08-30 14.04.59 HDR

2013-08-30 14.59.15 HDR

2013-08-30 14.06.22 HDR

Les rouleaux de printemps…

La recette fera l’objet d’une autre note (d’autant que j’ai amélioré ta technique Abdel, sache le !).

Voici le résultat de cette première expérimentation.

2013-08-30 14.28.21 HDR2013-08-30 14.34.02 HDR

 

2013-08-30 14.37.37 HDR

2013-08-30 14.39.39 HDR

2013-08-30 14.49.58 HDR

Si vous voulez suivre l’actualité de Pierre et Vacances et de son #invitemystere, je vous invite à consulter le blog de P&V.

Merci à toute l’équipe de Pierre et Vacances pour son chaleureux accueil. J’ai passé un agréable moment et je trouve que le dispositif #invitemystere qui va être proposé aux vacanciers est top. (Les gars, si vous prévoyez d’inviter Franck Dubosc, vous m’appelez hein. Même si pour l’humoriste, c’est plutôt le camping…).

Et toi, ô visiteur des Internets, tu connaissais Pierre et Vacances ? Tu as déjà testé ? Raconte moi !

2013-08-30 20.27.22

 

Le jour où j’ai tenté le wrap… Teulliac contre les Charcuteries du Don

IMG 4117

J’ai reçu il y quelques jours maintenant un gentil envoi de Bigard. Non pas l’humoriste, mais le boucher (on reste dans la saucisse me direz-vous). En effet, Bigard propose depuis quelques mois une gamme de saucisses, les fameuses « Charcuteries du Don ». La PME éponyme entra dans le giron de Bigard au début des années 2000.  Après avoir poursuivi pendant 10 ans la commercialisation à l’échelle régionale, Bigard en fait aujourd’hui sa marque nationale, avec des recettes toujours proches de la qualité artisanale : gros grain de hachage, absence de colorants et de conservateurs…

Pourquoi je te raconte ça, ô visiteur des Internets. Parce que je le veau bien ? (notez non pas l’orthographe approximative, mais le calembour du facétieux blogueur). Bigard, à l’approche d’un été que l’on attendait plus, propose une réinterprétation des classiques du barbecue. Derrière ces recettes originales se cache David Van Laer, chef inventif et talentueux. 

Un coursier est donc venu nous déposer quelques échantillons de merguez et autres chipolatas avec le challenge de cuisiner un wrap.

IMG 4119

Les produits de la gamme Charcuteries du Don :

  • Les Traditionnelles » : tout simplement incontournables
    Merguez bœuf & mouton, chipolatas natures ou aux herbes de Provence…, ces produits de qualité supérieure sans conservateurs sont incontournables pour pimenter les barbecues ! Exemple : chipolatas supérieures par 6. Poids : 330 g – Prix : 3,40 € 
  • « Les Label Rouge » : une supériorité indéniable
    Chipolatas, saucisses de Toulouse…, la gamme Label Rouge permet de déguster des saucisses traditionnelles, sans colorant ni conservateur, élaborées à partir de viande de porc frais Label Rouge. La teneur très faible en matière grasse et le hachage traditionnel contribuent à donner aux produits un goût et une texture incomparables.
    Exemple : chipolatas Label rouge par 6. Poids : 330 g – Prix : 3,95 €

IMG 4121

En avant pour la recette des WRAPS DE MERGUEZ OU DE SAUCISSES

Il m’a d’abord fallu laver puis éplucher tous les légumes.  

IMG 4123

J’ai ensuite essayé, je précise « essayé » de tailler en fine julienne les carottes, le radis et la courgette. Pour cela, il aurait fallu que je sache de quoi on parle. C’est quoi une julienne ? Mes lointains souvenirs de TV réalité culinaire étant un peu loin, je me suis lancé dans une interprétation personnelle de la recette (spoiler alert : c’était quand même bon à la fin).

J’ai haché grossièrement les herbes (vous retrouverez tous les ingrédients nécessaires au bas de la page). 

IMG 4126

Je n’avais pas barbecue sous la main (et j’avais la flemme de tenter la cuisson au teppanyaki), alors ce sera deux saucisses dans une poële. 

IMG 4128

J’ai mélanger mon gloubiboulga avec un filet de jus de citron, un trait d’huile d’olive et de la moutarde de dijon à l’estragon. Le tout en écoutant du Roch Voisine. ça aide.

IMG 4129

Ensuite, il faut disposer du « mélange » sur une galette, planter une saussice au milieu, puis rouler le wrap.IMG 4131

IMG 4133

Ce qui ressemble un peu à ça. Au début.IMG 4136

Mais une fois que vous aurez coupé en deux votre wrap, que vous l’aurez lié avec de la ciboulette, cela ressemblera à ça. Magnifique ou pas ?

Recette wraps saucisses ou merguez

Sur cette dernière image, on aperçoit un peu mieux ce que peut être une julienne. Voilà. 🙂

Du côté des ingrédients : 

Recette pour 6 wraps

  • 2 belles carottes 
  • 100 gr de radis blanc
  • 1 courgette
  • 50 gr de coriandre 50 gr de menthe
  • 20 gr de basilic
  • 100 gr de moutarde de Dijon à l’Estragon 
  • 6 saucisses
  • 6 galettes pour wraps
  • 1 citron 
  • 1 cuillère d’huile d’olive
Franchement, c’était pas mal (bien que, aspirant blogueur cuisine, je m’y sois pris un peu comme un manche). Mais peut importe, en mâchant bien, ça passe. ça faisait un bail que je n’avais pas manger de saucisse ou de merguez. Cela m’a donné envie d’aller plus loin. Quelques jours plus tard, j’enchainais sur la préparation de hotdogs. Délicieux !
page5image728

WRAPS DE SAUCISSES OU MER 

Magic Freez’ : fabriquez votre granité en un tour de main

On a presque eu chaud ce week-end. Pour un peu, on se serait cru en été… Non, je ne suis pas pessimiste, ce sont les experts météo qui le disent : nous n’aurons pas un « top été ». Qu’importe, profitons du soleil quand il est là (comme ce week-end).

Quand il fait beau et chaud (contrepèterie belge), une bonne boisson fraîche, c’est plaisant. J’ai déjà regardé par curiosité combien me coûterait une machine à granité (dans l’hypothèse où elle pourrait trouver sa place dans la cuisine ou le salon). La vraie belle machine à granité, celle qui permet de proposer au moins trois parfums différents, est hors de prix. Pour l’heure, si je veux profiter d’une boisson à base de glace pilée, il me faut sortir le blender… et le nettoyer ensuite. Ce qui n’est pas une mince affaire.

Bandeau

On m’a proposé de découvrir il y a quelques jours un nouveau produit permettant de réaliser simplement des granités. Il s’agit de Magic Freez’, un mug permettant de réaliser des granités, simplement et rapidement. 

IMG 7694

 Magic Freez’, c’est un mug réutilisable permettant de créer des boissons fun (du granité au thé glacé, en passant par le mojito à consommer avec modération).

Ce mug est disponible en quatre couleurs et (pour les parents un peu tendus sur la question) sachez qu’il ne contient pas de bisphenol A.

D’une contenance de 24 cl, Magic Freez’ est commercialisé au prix de 14,95€. Il est disponible en magasin, dans toute la France en grandes surfaces : Auchan, Leclerc, Carrefour, Intermarché, Casino… (Mi-juin, le produit était en rupture de stock en magasin : réapprovisionnement prévu début juillet !) 

Comment ça marche ?

Plutôt qu’un long discours, je vous laisse découvrir le mode d’emploi en images…

PROCESS2

Approved by (mini)teulliac ?

Je n’ai pas encore testé « en vrai » le produit. Je me dis néanmoins que compte tenu de la demande en constante progression à la maison de glaces et autres boissons avec des glaçons, mini_teulliac ne pourrait qu’apprécier. Seulement, point de granité à la grenadine pour mini_teulliac, qui ne jure que par une célèbre boisson au cola (nous lui en donnons peu, et du zéro sans caféine…). Je ne sais pas si le « cola zéro » est accepté dans le Magic Freez’ (les sodas oui, sauf les « light »… quid du zéro alors ?).

Si vous souhaitez en découvrir davantage, je vous invite à vous rendre sur le site Magic Freez’ et/ou leur page Facebook. Vous pouvez même aller mettre un pouce vert à leur spot de pub sur Youtube.

Gigot de sept heure, la recette

Après m’être cantonné au poulet au curry pendant quelques années, j’ai enfin décidé d’ajouter une nouvelle corde à mon arc. Et pas n’importe laquelle… Ma nouvelle recette / botte secrète est le gigot de sept heures. J’ai profité d’une vente privée Le Creuset pour faire l’acquisition d’une cocotte en fonte, nécessaire pour pouvoir cuire pendant 7 heures à basse température notre gigot d’agneau. Je vous livre ma recette…

Le gigot de sept heures

Ingrédients (pour 8 personnes environ, ou plusieurs repas)
– 1 gigot d’agneau de 2,5 kg
– de la barde
– 500 g de carottes
– quelques petits oignons
– 300 g de tomates pelées, épépinées
– 1 bouquet garni
– 1 bouillon de boeuf
– 10 cl d’huile d’olive
– 50 cl de vin blanc
– sel et poivre

On se lance…

Pour commencer, salez et poivrez le gigot, puis faites le faire revenir dans de l’huile chaude.

Tapissez ensuite de barde le fond de la cocotte. Y déposer le gigot, et y ajouter des carottes, les oignons et les tomates. Ajoutez enfin la bouillon de boeuf, le vin blanc et le bouquet garni. Salez et poivrez.

Tout cela ne devrait pas vous prendre plus d’une vingtaine de minutes. Enfournez ensuite la cocotte pendant 7 heures à 160/170 degrés (ou à thermostat 5-6)

Jetez un œil à votre cocotte pendant la cuisson et ajoutez de l’eau si nécessaire.

Au moment de servi, vérifiez l’assaisonnement et servez à la cuillère dans la cocotte (le gigot est fondant au point qu’on puisse le couper à la cuillère).

Voilà. Sachez aussi que vos pouvez cuire le gigot en deux fois. Autre chose, c’est tout aussi bon réchauffé…

20130615-183324.jpg

20130615-183449.jpg

20130615-183457.jpg

20130615-183504.jpg

20130615-183534.jpg

20130615-183539.jpg

20130615-183549.jpg

20130615-183556.jpg

20130615-183603.jpg

[On a testé pour vous] El picador, restaurant espagnol

[box type= »warning » ]Ceci n’est pas un billet sponsorisé ou écrit à la demande d’une agence, d’un annonceur. A noter : nous avons été invités, en remerciement d’un service rendu.[/box]

elpicadorintro

Le hasard a fait que j’ai retrouvé un vieux pote via Facebook. Il y a quelques jours, il m’a contacté car une de ses amies cherche du boulot. J’ai rencontré cette amie pour discuter un peu de ses envies, projets,… pour tenter de l’orienter vers la bonne personne (j’en profite : si quelqu’un cherche une chef de pub junior, j’ai quelqu’un à lui adresser).

Ce vieux pote, Bruno, à peine plus âgé que moi, bosse depuis 13 ans ( ! ) dans ce resto. Pour me remercier du temps consacré à son amie, il m’a invité à venir déjeuner au 80 boulevard des Batignolles où se situe le restaurant El Picador.

J’en ai finis avec ce préambule, sache ô lecteur, que je ne serai pas complaisant (on ne m’achète pas avec un #repasgratuit).

Arrivés « incognito », nous découvrons une salle assez grande et plutôt lumineuse (comme n’en témoignent pas forcément les photos du site).

Restaurant espagnol - El picador - Paris

Alors qu’au départ nous étions partis sur le menu midi « entrée + plat », nous vîmes arriver Bruno qui, après un rapide échange avec sa boss, nous proposa une entrée légère, suivie d’une paella maison. comment refuser ?

C’est avec plaisir que nous avons partagé une assiette mélangeant charcuterie (ouh, pas bien pour le régime), poivrons marinés et anchois. Top !

Restaurant espagnol - El picador - Paris - 02

Quelques minutes plus tard… En fait, 30 minutes plus tard… Vous ne serez pas pris en traitre lorsque vous irez y déjeuner ou diner, c’est marqué sur le menu. Pourquoi 30 minutes ? Parce que c’est une paella maison pour deux personnes (minimum). Délicieux, et copieux ! Si j’ai fait (un peu) attention, j’étais attablé avec un djeuns. Vous savez, cette espèce filiforme qui malgré l’ingestion massive de victuailles et d’alcool ne prend pas un gramme. Et bien, même mon jeunot n’est pas arrivé à bout de la paella. C’est dire.

Restaurant espagnol - El picador - Paris - 03

Et puis, on a fait léger. Un café sans sucre.

Restaurant espagnol - El picador - Paris - 04

En conclusion, un resto à découvrir. Non loin de deux théâtres, c’est le lieu parfait pour aller débriefer la pièce à laquelle vous venez d’assister. Prenez garde toutefois à réserver car si le restaurant est plutôt calme le midi, c’est le coup de feu le soir et mieux vaut s’assurer de trouver une table à son nom en réservant.

Merci à Bruno et à l’équipe du restaurant espagnol El Picador, on a adoré. On reviendra avec les collègues un de ces quatre.

Infos utiles
Restaurant Espagnol El Picador
80, Boulevard des Batignolles
75017 Paris
Tel :01 43 87 28 87‎
infos@elpicador.fr

Le restaurant est ouvert du mardi soir au dimanche midi.

Métro Rome ou Villiers.

Simplifiez-vous Noël avec Mycookit !

Vous vous souvenez peut-être de Mycookit ? J’avais eu le plaisir de tester ce nouveau produit il y a quelques temps. Je partage aujourd’hui une nouvelle information à quelques jours du repas de Noël…

Mycookit, ce sont des ingrédients pré-dosés, frais et accompagnés de leur fiche recette et d’astuces. La réalisation est simple et le résultat est digne d’un chef ! Pour Noël, il s’agit d’un menu à composer parmi 2 Entrées / 2 Plats / 2 Desserts au choix .

Ce menu sera disponible à partir du 17 Décembre. Exceptionnellement Mycookit sera ouvert le dimanche 23 Décembre pour les livraisons et le lundi 24 Décembre les livraisons seront possibles de 10h à 16h ! Mycookit livre gratuitement dans l’heure qui suit la commande. (et possibilité de retrait en boutique rue des Tournelles Paris 3ème ou dans le 9ème).

Voici ce que Mycookit vous propose pour votre diner du 24 décembre…

Entrées
Panacotta de Foie Gras et Saint-Jacques en Carpaccio
Ou
Pastasotto à la Crème de Truffe et ses Champignons des Bois

Plats
Magret de Canard aux Coing et Châtaignes et son écrasée de Potimarron
Ou
Cabillaud et sa Brandade sur une Ribambelle de Poivrons et Courgette

Desserts
Poire Pochée à l’Hibiscus sur son Sablé Breton
Ou
Délice Méli-Mélo de Fruits Exotiques

Les prix
Entrée + Plat + Dessert = 25€/pers
Entrée + Plat + Dessert + Vin = 30€/pers
Entrée + Plat + Dessert + Vin + Champagne = 35€/pers
Tous les prix sont « à partir de » (prix sur la base 8 personnes)

Pour le champagne, il s’agit d’1/2 bouteille pour 2 personnes (et donc 1 bouteille pour 4). Il s’agit du champagne Lancelot Pienne (Cuvée Tradition – année d’élaboration 2009).

Pour le vin, il s’agit d’1 bouteille pour 2 personnes. Je ne sais pas encore de quelle bouteille il s’agit, le sommelier de Mycookit étant en train de travailler sur le sujet.

Cookit : commandez, cuisinez, épatez !

[show_review_post category= »test » show= »date » excerpt= »true »]Après avoir joué les apprentis blogueur mode, j’ai été contacté pour rencontrer un chef et découvrir Cookit. Malheureusement, je suis indisponible à la date qui m’est proposée. Heureusement pour moi, on m’a proposé de testé chez moi ce nouveau concept. Dans la série, vis ma vie de blogueur cuisine, voici mon expérience…

Cookit, le concept

C’est simple et ça tient en quelques mots : Un kit à cuisiner pour des repas épatants ! Cookit, c’est un panier présentant tous les ingrédients, frais et pré-dosés, pour réaliser des recettes de chef, en 30 minutes chrono. Les « paniers » sont disponibles pour 2 ou 4 personnes. Tout cela, pour un plaisir fait-maison et pour un tarif d’environ 8,5€ par personne (pour le kit 4 personnes).

Etape 1 : commandez !

Pour passer commande, appelez le 09 72 31 73 66 ou rendez-vous sur www.mycookit.com et découvrez toutes nos recettes et suggestions d’accord met / vin. COOKIT livre gratuitement à domicile ou au bureau, dans l’heure qui suit votre commande ou selon vos disponibilités. Vous pouvez également retirer vos kits dans nos boutiques parisiennes ou chez leurs partenaires .

 

Etape 2 : cuisinez !

Top ! Il est 19h25. J’ai 30 minutes pour réaliser la recette complète. C’est parti.

Je déballe le kit qui vient de m’être livré. Ce dernier va me permettre de réaliser des brochettes de poulet madras et tagliatelles de légumes. Je consulte la fiche présentant les différentes étapes de la recette.

Pour réaliser cette recette, je vais avoir besoin d’une casserole, de 2 poêles, d’un fouet (graaaaaaaaou), un couteau qui dope, une planche, 4 bols, des ciseaux, du sel, du poivre et de l’huile d’olive. Coup de chance, j’ai tout sous la main. Je commence la lecture de la recette. Les images parleront d’elles-mêmes…

Et voici le résultats…

Le tout… dans les temps !

 

Etape 3 : épatez (mais surtout dégustez !)

Pour l’expert du poulet au curry que je suis, je dois bien avouer que j’ai apprécié cette nouvelle manière d’accommoder le poulet avec des épices. Mes tagliatelles étaient bien épaisses (trop d’ailleurs), un axe de progression pour la prochaine fois.

Résultat des courses

C’est frais et c’est bon ! Rien à redire là-dessus… Pour moi, il y a cependant un bémol. Les explications sont un peu minces pour un quasi-néophyte comme moi. Bien heureusement, il n’est pas demander de blanchir, braiser, brider, chemiser, déglacer. Cependant, j’ai été perdu au moment de la cuisson où finalement je ne savais plus ce que je devais faire cuire dans quoi. De la même manière, les ustensiles demandés n’ont pas tous été utilisés. Si vous me demandez de sortir 4 bols, dites moi au moins quand les utiliser. Bah oui, ce n’est pas forcément clair pour tout le monde. Plutôt que d’essayer de faire tenir la recette sur un format A5, la présentation de la recette sur un A4 avec un vrai pas-à-pas m’aurait bien aidé. Là, j’ai eu l’impression qu’il y avait des ellipses dans la recette, ce qui m’a donc un peu perdu comme vous l’aurez compris.

Au final, si le prix peut être jugé élevé au regard du coût seul des ingrédients, il ne faut pas oublier que ces produits sont frais, prédosés et livrés chez vous gratuitement. Plus la petite marge pour que l’entreprise puisse vivre et se développer. Finalement, le prix n’est pas du tout déconnant compte tenu du temps libre que Cookit vous aura libéré. A essayer si vous êtes flemmard, pressé, en manque d’inspiration…

Plus d’infos sur les recettes : http://www.mycookit.com/

Les travaux avancent…

…du moins, c’est ce que nous espérons. Cela va bientôt faire quinze jours que nous habitons chez belle-maman, et même si la cohabitation (ou l’invasion, question de point de vue) se passe bien, nous ne sommes pas chez nous.

Selon le dernier compte-rendu de l’architecte, les travaux de démolition sont achevés. La plâtrerie est faite à 60% et il y a un dernier truc à 30%, mais j’ai oublié ce que c’est.

Quelques photos du chantier (pour ceux que ça intéresse et qui connaissent l’appartement…)

Mon premier cours de cuisine : la galette des rois

La semaine dernière, nous avons pris notre premier cours de cuisine chez Emmanuel (a.k.a le petit chef). Marie et moi avons alors appris à cuisiner (entre autres) une succulente galette des rois. C’est super simple (à condition de disposer d’une bonne pâte feuilletée) et c’est super bon.

Préparation : 15 min
Cuisson : 40 min

Ingrédients (pour 4 à 6 personnes) :
– 2 pâtes feuilletées
– 100 g de poudre d’amandes
– 75 g de sucre
– 1 oeuf
– 50 g de beurre mou
– 1 jaune d’oeuf pour dorer
– 1 fève !

Préparation :
Disposer une pâte dans un moule à tarte, la piquer avec 1 fourchette.
Mélanger dans un saladier tous les ingrédients (poudre d’amande, sucre, oeuf, beurre mou).
Etaler le contenu du saladier sur la pâte, y mettre la fève (sur un bord, pour minimiser les chances de tobner dessus en coupant la galette!).
Refermer la galette avec la 2ème pâte, et bien coller les bords.
Dessiner au couteau dessus et dorer au jaune d’oeuf (dilué dans un peu d’eau). Percer le dessus de petits trous pour laisser l’air s’échapper, sinon elle risque de gonfler et de se dessécher.

Enfourner à 210°C (th 7) pendant 30 min environ (surveiller la cuison dès 25 min, mais ne pas hésiter à laisser jusqu’à 40 min si nécessaire).

Pour consulter d’autres recettes, ça se passe chez Le ptit chef.