Publié le

Le profil de Jésus sur Facebook : énorme LOL

Je suis tombé dessus par hasard aujourd’hui (oui, pendant mes heures de travail…) et ça m’a fait beaucoup rire.  De quoi s’agit-il ? Du profil (officiel ?) de Jésus sur Facebook. Et sur ce profil, on peut voir toute l’activité sociale de celui-qui-venait-de-Nazareth : les groupes qu’il a créés, les événements auxquels il participe, les messages de ses amis…

En voici un extrait :

Capture d’écran 2013-11-18 à 09.59.03

Alors, ce n’est pas « nouveau » et certains ont peut-être des exemples en tête. En fin d’année dernière, sur le site College Humor, on pouvait déjà lire un statut commenté de Luke Skywalker (voir ici).

collegehumor.b4e2234a1b65fc0bf05b42cd787ee934

Mais peu importe. Ce n’est pas si grave si cela a déjà été fait. En plus, dans le cas qui nous occupe, c’est dans la langue de Molière… et c’est drôle (oui, je le répète). Vous pouvez d’ailleurs consulter la page complète de Jesus ici.

Du buzz… toujours du buzz… rien que du buz…

Derrière ce faux profil se « cache » Digital Marmelade, un blog à quatre mains (mains qui appartiennent à des communiquants/marketeux). L’objectif : créer du buzz. Et comme ils l’expliquent sur leur billet, c’est un buzz qui a « pris » : plus de 15.000 visiteurs sur leur blog en 48 heures. Félicitations à eux, c’est un coup de maitre. 🙂

Et maintenant, si on appliquait la recette à une marque ?

La page de Jésus est bien construite (la question est de savoir si Pierre et Karine, les rédacteurs du blog, (edit : et Flo, le 3e auteur masqué) ont puisé dans leur souvenir de catéchisme ou si ce sont des heures de recherches sur Wikipedia). C’est drôle. C’est « hype » (dans la mesure où Facebook est un sujet à la mode). Bref, un bon potentiel viral en somme. Mais, peut-on appliquer cette « recette » à une marque ? C’est la question que je te pose à toi, cher voyageur de l’Internet.

Les marketeux, twittereux, et autre papes autoproclamés du social-media-&-communication-2.0 seront peut-être les premiers à alerter Joe La Pompe à la première reprise de cette idée (parce que c’est « hype » de dénoncer la reprise d’un vieux buzz (comprendre un buzz qui a plus de 48h… parce que 48h sur Internet, c’est vieux)). Pour ma part, je suis tenté de penser que ce ne serait pas complètement déconnant de reprendre les « codes » de Facebook dans le cadre d’une campagne d’affichage par exemple. On pourrait ainsi lire les échanges entre les personnages d’Astérix (quand ils auront fini de ripailler au MacDo évidemment), ou entre Buzz l’éclair & Co pour la sortie de Toy Story 3.

Seule contrainte, il faut disposer de « personnages » à mettre en scène. Si on prenait l’exemple de Microsoft (au hasard…), faire parler Windows avec Word, Messenger et Hotmail n’aurait pas de sens. En revanche, créer un faux statut de Steve Balmer, liké par Bill Gates, commenté par Steve Jobs,… pourrait être « LOLisant » (mais ça ne parlerait pas à Madame Michu).

Bref. Ce ne serait pas étonnant qu’une marque reprenne l’idée. Voire, ce serait même peut-être malin. Pas forcément pour une communication mainstream-gros-raout-&-Massifs-Quais, mais pour une action ciblée (en community management/e-RP), ce n’est pas si déconnant…

(edit : d’ailleurs, est-ce qu’aucune marque n’a pas déjà communiqué de la sorte ?)