Des Crunch pops au bureau : une minute de douceur…

Il y a peu, un coursier est venu déposer un sac au bureau. Un sac à mon attention. Ce dernier, isotherme, nous révéla quelques boites de Crunch Pops, de succulents morceaux de Crunch glacés. Séance dégustation avec mes acolytes. Un instant de plaisir…

ça les a un peu rendu « fadas »…

Merci à Pignaute pour ces friandises…

FRANCE 0 – ITALIE 2 à l’Etoile…

Blogger Agency et SFR invitaient des blogueuses et des blogueurs triés sur le volet à venir encouragés les Bleus à l’Etoile, rue de Presbourg à Paris.

Arrivés tôt (avant le team giiks, ce qui est un fait notable), la mère teuteu et moi avons fait le tour du propriétaire, discuté avec Eric de Mobile Mag, salué Borey, ri avec Philippe Jeudy, Seb Foulard et Arthur de e-subway, Azzed, Marion, Victor, angieswwethome, Fanny et bien d’autres.

21h00 ou presque le match commence, mais dès maintenant, vous connaissez la fin de l’histoire. Pour m’éviter un long et pénible résumé du match, je vais uniquement poster mes photos (notez que je ne sais pas encore bien me servir de mon engin, le Canon 450D).

35 heures, 35 heureux : tout cela n’aurait pas été possible sans eux…

Comme me le fait remarquer Lovny, dans mon précédent billet, je n’ai nullement fait mention des blogueurs amis venus nous coacher samedi soir.

Il y a tout d’abord Lovny, rencontrée pour la première fois dans ce Loft. Un premier échange un peu lunaire, à l’aube, ambiance after. J’aurai plaisir à échanger de nouveau avec toi, maintenant que j’ai dormi un peu 🙂

Puis, il y a Charles et Ravana, venus chasser le lapin. Malgré un abandon sur blessure dû à un mauvais échauffement, Stan est repassé nous soutenir. Tout comme Nicolas et Xavier, arrivés pile poil pour la leçon de sculpture sur carottes.

Beaucoup d’autres sont venus voir les bêtes curieuses que nous sommes : Cyril, Baptiste, Mry, et bien d’autres… Merci à eux pour leur soutien, la bouffée d’oxygène qu’ils ont fait entrér dans le clapier,…

Moins de cinq heures avant le lacher de blogueurs…

Plus que 5 heures à attendre. Facile à écrire. Je ne suis plus que le reflet de moi même. Mes pieds ne sont que souffrance. J’ai le dos en compote. Le nez bouché. Mais sinon tout va bien ici, c’est super 🙂

Je ne cacherai pas plus longtemps que j’ai « pris du recul » pendant une bonne demi heure. Entre sommeil et état de conscience, à l’heure où le soleil commence à darder de ses rayons de lumière…

La fatigue, ça donne envie de faire des phrases un peu compliquées. ça rend poète.

J’espère qu’aux 36 ans du lapin Duracell (CAR C’EST BIEN CELA QUE L’ON FETE ET NON L’ANNIVERSAIRE DE DURACELL) on tiendra un compte précis du nombre de capsules utilisées (voire du nombre de cannettes de Redbull descendues).

Et sinon, un truc de ouf (que je mettrai en ligne dans mon debriefing, soit le moment où j’aurai retrouvé une connection correcte et les outils nécessaires), on a vu Loana. Eh oui, la vraie, la seule, l’unique Loana. Un clin d’oeil marrant à l’opé de l’agence Passage Piéton.