Étiquette : picooz

Le tandemZ de Silverlit testé il y a quelques jours n’est plus. Après de nombreux vols de test, de longues sessions épiques, ma volonté de repousser les limites toujours plus loin m’a conduit au crash. Un accident bête à la suite duquel le rotor avant a cessé de tourner. Résultat un « léger déséquilibre ».Sûrement un branchement qui a sauté après le choc.

Je me mets donc en tête de réparer le TandemZ (cassé pour cassé…). Armé d’un cutter, j’opère. Le découpage de la coque se passe correctement. Une fois le système mis à nu, les différentes tentatives de sauvetage ont échoué. C’est la mort dans l’âme que je me sépare de cet hélicoptère. Que de bons moments passés ensemble…

Il y a quelques lunes de cela, j’avais rapidement présenté un des nouveaux modèles de Silverlit, le fabricant du désormais célèbre PicooZ. Après la version « micro », Silverlit propose aujourd’hui un « poids lourd », le Tandem’Z. Ce dernier n’est pas bi-rotor mais… quadri-rotor. Deux à l’avant, deux à l’arrière pour cet hélicoptère de transport, au dessous duquel vous pourrez vous amusez à suspendre quelque chose de (très) léger.

DSC00116

La semaine dernière, je vous ai présenté un rapide test du TandemZ, Aurélie d’ACE nous a fait parvenir un autre modèle d’hélicoptère ultra léger de Silverlit : l’Atlas.

sqloperie de clqvier qwerty ! Ce premier passage a Berlin va avoir un gout d’inacheve. Il nous faudra revenir decouvrir la ville. Quelaues photos tres vite (et la correction des accents a suivre egalement)

J’étais déjà fan du PicooZ, alors là, que dire ? Silverlit propose de nouveaux modèles. Que du bonheur !

MX1 : le micro hélico

Silverlit bat son propre record en proposant le nouvel hélicoptère le plus petit du monde : le MX1 !

15 centimètres pour un poids de 9 grammes, le petit frère du PicooZ (l’hélicoptère le plus vendu au monde : 8 millions d’unités en 2007) se recharge lui aussi sur sa base, laquelle sert d’ailleurs de boite de transport protégeant le mini hélico.

La batterie LiPo se recharge en à peine un quart d’heure, pour un temps de vol d’environ une dizaine de minutes. Il faudra quelques vols pour maitriser la manette infrarouge (dont la portée est d’environ 20 mètres).

Perso, je suis fan de ce modèle réduit qui, pour une trentaine d’euros, permettra à chacun de réaliser le plus vieux rêve de l’homme : voler.

Insecta : des hélicos transformés en… insectes !

Ouh les sales bêtes ! Le PicooZ se transforme en bêbête volante. Muni de deux dards et de six pattes, l’Insecta possède un paire d’yeux qui s’illuminent en vol.

Proposé au prix de 30 euros, dans toutes les bonnes crèmeries, l’Insecta est disponible en 3 modèles dont chacun possède sa propre fréquence. De cette manière, il est possible de faire voler trois bestioles dans la même pièce. Cool non ?

Le TandemZ-1 de Silverlit (le fabricant du PicooZ)


Atlas
envoyé par teulliac

Je continue sur ma série d’idées cadeau pas (trop) chers, et plutôt sympathiques. Ma seconde proposition s’adresse plutôt aux garcons (quoique…) de tous ages. Il s’agit d’un hélicoptère radio commandé fabriqué par Silverlit : le Picoo’z.

 

Errant dans les allées d’un grand magasin de jouets parisien, j’ai longuement hésité avant d’en faire l’acquisition. Pour ce prix là, est ce que ça vole ? Le Picoo’z coûte une trentaine d’euros, faisant de lui un des hélicos “pour debutants” les moins chers du marché. Bien sûr à ce prix là les réglages sont basiques. Il n’en reste pas moins que ce bi-rotor est assez facile à contrôler mais il vous faudra une petite dizaine de vols avant de dompter la bête.

Le Picoo’z est équipé d’une batterie lipo et se recharge directement sur la télécommande. Cette denière, disposant de trois­ canaux, permet de faire voler trois hélicos dans la même pièce. Existant en bleu, en jaune et en rouge, le picoo’z se decline également en de nombreuses versions sur le net (camouflage,…).

Bien qu’étant constitué en grande partie de polystyrène (le Picoo’z pèse environ 10 grammes), il n’en est pas moins solide. Le mien s’est crashé plusieurs fois, et il est toujours d’attaque. A noter : de par sa taille et son poids, le Picoo’z est un hélico d’intérieur.

Si d’aventure, le votre devait rencontrer un problème technique, il existe sur le web une importante communauté de fans de l’engin, dont les forums de discussion constituent une mine d’informations (comment régler le trim, comment alourdir l’hélico pour augmenter sa vitesse de déplacement, comment “pimper” son hélico,…).

Le Picoo’z, existant aussi en version “battle” (voir pour cela la vidéo réalisée par Franck, constitue une bonne entrée en matière pour qui désire (comme moi) se mettre au modélisme. Ceux qui y ont déjà goûté et qui souhaitent aller un peu plus loin peuvent regarder du côté de son grand frère : le Gyrotor. Plus costaud, plus lourd, mais aussi plus puissant, lui aussi bi-rotor, ce dernier coûte une soixante d’euros (et demande un poil plus de places que le Picoo’z pour voler).