Étiquette : restaurant

Miam Miam : un restaurant coréen toujours au top

Il ne paie pas de mine. Il est presque caché même. Le restaurant Miam Miam situé rue Thouin à Paris est génialissime. Nous y sommes chaque fois bien accueillis, nous y mangeons bien et repartons toujours en sentant le barbecue…

More

J’ai déjeuné (gratuitement) à l’Apicius

[toggle title= »Avertissement » state= »open » ]Avant-propos : j’ai été invité à venir déjeuner à l’Apicius, un restaurant gastronomique parisien, par GH Mumm pour découvrir des accords mets-vins. Voilà, il fallait que je te prévienne, Lecteur, que je n’ai pas réglé la douloureuse et que par conséquent, tu peux trouver ce billet bien complaisant. Maintenant, tu sais.[/toggle]

Un peu à l’arrache, comprendre la veille pour le lendemain, j’ai été invité à venir découvrir les accords mets/vins. Rendez-vous m’est donné à l’Apicius, un restaurant dans lequel j’emmenèrai Marie un jour (je continue de gratter des Banco).

apicius restaurant
apicius restaurant 2

L’invitation fut faite par GH Mumm, vous savez le champagne, via une agence. Je ne suis pas un blogueur influent, ni même un coutumier de ce type de rencontre (j’entendais quelques uns des convives évoquer leur deuxième, voire leur troisième visite dans l’établissement. Les chanceux.). J’ai (vraiment) eu de la chance qu’on me propose ce déjeuner. Comme beaucoup, j’aime bien manger. Et comme beaucoup de blogueurs, j’aime le champagne. Notez tout de même que désormais je bois plus de champagne acheté chez mon caviste que de champagne gracieusement servi en soirée (laissez tomber, je ne suis plus invité aux événéments qui – pour le coup – m’auraient vraiment intéressé. Mais quel est ce sentiment étrange ? La jalousie, l’envie ? Ou pas).

Après une séance de sabrage (et non de sablage) de champagne devant le restaurant, nous nous dirigeâmes (j’aime ce temps) vers la salle où le déjeuner allait nous être servi. Le chef, dont j’ai oublié le nom – désolé -, est venu nous saluer et nous parler des accords mets/vins dans les plats qui allaient suivre. Très intéressant. Un passionné. Forcément.

apicius restaurant 3

Comme beaucoup, je n’ai pas résisté à la tentation de prendre en photo les plats servis. Voici quelques photos qui feront saliver certains…

Moules et coques, salade
Saint Jacques crues et grillées, truffe blanche
Bar et langoustine mi fumé et chantilly
Poire Pomme Coing façon tatin

 

Le déjeuner fut délicieux, et je pèse mes mots. L’ensemble arrosé de champagne (je reviendrai sur le sujet d’ailleurs, après quelques petites recherches). J’ai pris beaucoup de plaisir à discuter (à saouler) le chef de produit de questions diverses et variées. Ces échanges furent très intéressants. J’ai à cette occasion découvert que GH Mumm avait sorti une application mobile (qui je crois s’appelle le Protocole Mumm où quelque chose dans le genre. La flemme de chercher). J’ai téléchargé l’application mais n’ai pas encore joué avec. Je reviendrai dessus aussi car il y a des choses intéressantes.

propotole mumm

Il faut que je me replonge dans les notes prises lors de ce déjeuner (oui, je prends des notes) afin de publier autre chose qu’un billet : « moi, j’ai super bien bouffé à l’oeil, tiens voici les photos ». Le seul truc qui m’a un peu chagriné, c’est l’impression d’avoir des gens blasés en face. Blasés qu’on les invite dans des restos au top, reconnaissants juste ce qu’il faut lorsqu’on leur offre une bouteille de champagne à la fin de la rencontre. Perso, j’étais ravi d’être là, de découvrir ces accords mets/vins dans ce super cadre. Voilà.

Ah oui, autre chose, je suis toujours mal à l’aise quand un blogueur m’aborde uniquement en me demandant mon URL (et limite mes stats). En fait, plus que mal à l’aise, ça me saoûle. Je ne suis pas qu’un blog, je suis un être humain (hu hu hu). Non et puis faut être sérieux, tu montes un blog seul ou avec deux potes, tu colles des pubs Google et tu grattes l’amitié aux agences de RP… ça te donne vraiment le titre de « chief editor » ?

Je regrette un peu les soirées d’antan. Les gens se prenaient moins au sérieux. Enfin, comme on blogue tous depuis plus de 6/7 ans, voyez ce que je veux dire… 🙂

More

J’ai testé Le BAB (Le Bar à Burger)

[box type= »info » ][note de service] Non, je n’ai pas été invité à déjeuner dans ce restaurant. Mais comme je suis un blogueur, j’ai eu deux tampons sur ma carte de fidélité. Malgré ce pot de vin, je vais être sincère dans ce billet.[/note de service][/box]

Le Bar à Burger
More

Disneyland Paris, on est retournés au restaurant Les Inventions

Dimanche dernier, nous avions tenté le brunch. Et bien mini_teulliac et moi sommes retournés au restaurant Les Inventions aujourd’hui. Pour rappel, il s’agit du restaurant situé au deuxième étage de l’hôtel Disney, à l’entrée du parc.

Le samedi, ce n’est pas un brunch mais un buffet (en réalité, à part l’absence de coupe de champagne offerte, je n’ai pas vu de grosse différence). Pas de footballeur cette fois-ci, mais des personnages Disney en veux tu en voilà.

En principe, les personnages ne sont pas là le midi, mais en ce moment, compte tenu de l’affluence, ils font un passage remarqué et remarquable. Alors que dimanche, nous n’avions rencontré que trois personnages (Mickey, Dingo, Tic et Tac que je compte comme un seul personnage), aujourd’hui c’est pas moins de 6 personnages que nous avons croisés (Mickey, Donald, Tigrou, Bourriquet, Le Lapin Blanc, Coco Lapin).

20130615-185326.jpg

Le buffet est toujours à la hauteur. Le prix est quant à lui un peu plus doux (54 euros pour un adulte, contre 60 et quelques pour le brunch).

C’est pas donné mais nous avons ainsi pu faire beaucoup de photos avec les personnages (et leur faire de gros câlins aussi).

20130615-185151.jpg
20130615-185208.jpg
20130615-185220.jpg
20130615-185242.jpg
20130615-185306.jpg
20130615-185343.jpg
20130615-185351.jpg
More

Disneyland Paris, on a testé le restaurant Inventions

Dimanche dernier, on est allés bruncher chez Mickey. Dans son hôtel pour être plus précis. Au début, on voulait y passer la nuit mais, malgré la réduction de 35% grâce au Passeport Dream, à 700 euros, ça fait cher l’heure de sommeil (on est en haute saison de chez haute saison… malgré une météo plutôt moyenne). On a porté notre choix sur ce restaurant car il fait partie de ceux où l’on peut manger en compagnie des personnages Disney (on a déjà essayé l’Auberge de Cendrillon et le Café Mickey).

IMG 3777
IMG 3779

Invention

Ce restaurant rend hommage aux inventions et aux nouvelles technologies du début du XXème siècle. Il se trouve au 2ème étage du Disneyland Hôtel, situé aux portes du parc. Les personnages Disney sont présents et passent de table en table pour poser avec petits et grands et signer des autographes. Notez qu’il n’est pas nécessaire d’être résident de l’hôtel pour pouvoir y accéder.

IMG 3784
IMG 3788

Côté restaurant, nous avons découvert un buffet international gargantuesque, composé de poissons, fruits de mer, viandes, plats chauds, des desserts en veux tu en voilà… Le dimanche, un brunch est proposé de 13h à 15h et comprend, outre l’accès au buffet, une coupette de champ’.

IMG 3791

IMG 3827
IMG 3829
IMG 3831
IMG 3825
IMG 3822

C’est plutôt très bon ! Et pour une fois, c’est une bonne surprise. L’Auberge de Cendrillon, c’était bien mais pas top. Le Café Mickey, c’était pas bon. Là, je suis ravi. Il faut dire qu’à 60 euros le brunch par tête, on peut s’attendre à un peu plus que des raviolis en boite. J’ai aimé, j’y retournerai.

SAM 0837
IMG 3840
More

[J’ai testé pour vous] Miam Miam, restaurant coréen

[box type= »shadow » ]Barbecue coréen : nom masc. Type de restaurant dans lequel chaque convive est invité à faire cuire son « manger » sur une plaque chauffante et à ressortir en sentant le graillon.[/box]

J’ai découvert le restaurant Miam Miam, la cantine de @clauer et @pechard, en compagnie des deux individus susnommés et de @charles_liebert. Le restaurant se trouve au 6 rue Thouin dans le 5e arrondissement (Métro Cardinal Lemoine ou Place Monge).

Le restaurant est ouvert tous les jours de 12h à 14h30 et de 19h à 22h30. Attention, c’est fermé le dimanche midi.

miam miam
More

[On a testé pour vous] El picador, restaurant espagnol

[box type= »warning » ]Ceci n’est pas un billet sponsorisé ou écrit à la demande d’une agence, d’un annonceur. A noter : nous avons été invités, en remerciement d’un service rendu.[/box]

elpicadorintro

Le hasard a fait que j’ai retrouvé un vieux pote via Facebook. Il y a quelques jours, il m’a contacté car une de ses amies cherche du boulot. J’ai rencontré cette amie pour discuter un peu de ses envies, projets,… pour tenter de l’orienter vers la bonne personne (j’en profite : si quelqu’un cherche une chef de pub junior, j’ai quelqu’un à lui adresser).

Ce vieux pote, Bruno, à peine plus âgé que moi, bosse depuis 13 ans ( ! ) dans ce resto. Pour me remercier du temps consacré à son amie, il m’a invité à venir déjeuner au 80 boulevard des Batignolles où se situe le restaurant El Picador.

J’en ai finis avec ce préambule, sache ô lecteur, que je ne serai pas complaisant (on ne m’achète pas avec un #repasgratuit).

Arrivés « incognito », nous découvrons une salle assez grande et plutôt lumineuse (comme n’en témoignent pas forcément les photos du site).


Restaurant espagnol - El picador - Paris

Alors qu’au départ nous étions partis sur le menu midi « entrée + plat », nous vîmes arriver Bruno qui, après un rapide échange avec sa boss, nous proposa une entrée légère, suivie d’une paella maison. comment refuser ?

C’est avec plaisir que nous avons partagé une assiette mélangeant charcuterie (ouh, pas bien pour le régime), poivrons marinés et anchois. Top !

Restaurant espagnol - El picador - Paris - 02

Quelques minutes plus tard… En fait, 30 minutes plus tard… Vous ne serez pas pris en traitre lorsque vous irez y déjeuner ou diner, c’est marqué sur le menu. Pourquoi 30 minutes ? Parce que c’est une paella maison pour deux personnes (minimum). Délicieux, et copieux ! Si j’ai fait (un peu) attention, j’étais attablé avec un djeuns. Vous savez, cette espèce filiforme qui malgré l’ingestion massive de victuailles et d’alcool ne prend pas un gramme. Et bien, même mon jeunot n’est pas arrivé à bout de la paella. C’est dire.

Restaurant espagnol - El picador - Paris - 03

Et puis, on a fait léger. Un café sans sucre.

Restaurant espagnol - El picador - Paris - 04

En conclusion, un resto à découvrir. Non loin de deux théâtres, c’est le lieu parfait pour aller débriefer la pièce à laquelle vous venez d’assister. Prenez garde toutefois à réserver car si le restaurant est plutôt calme le midi, c’est le coup de feu le soir et mieux vaut s’assurer de trouver une table à son nom en réservant.

Merci à Bruno et à l’équipe du restaurant espagnol El Picador, on a adoré. On reviendra avec les collègues un de ces quatre.

Infos utiles
Restaurant Espagnol El Picador
80, Boulevard des Batignolles
75017 Paris
Tel :01 43 87 28 87‎
infos@elpicador.fr

Le restaurant est ouvert du mardi soir au dimanche midi.

Métro Rome ou Villiers.

More

On a testé l’Auberge de Cendrillon

Lors de notre dernière virée chez Mickeyland, on a fais les choses bien pour faire plaisir à Mini Teulliac. Exit les hot dogs tout secs ou les sandwichs SNCF. Nous avons réservé une table à l’Auberge de Cendrillon, l’occasion de déjeuner en présence des princes et princesses Disney. 

A l’heure dite, nous nous présentons à l’auberge, un peu inquiet concernant la qualité de la nourriture. Nous prenons place et déjà Mini Teulliac n’en a plus que pour Cendrillon et le Prince… Quelque chose me dit que Mini Teulliac va avoir du mal à se concentrer sur son assiette…

Auberge de Cendrillon

L’Auberge de Cendrillon propose un menu Adulte à 60 euros, et un menu enfant à 25… La nourriture n’est pas mauvais. C’est même plutôt bon. Avec un bémol toutefois sur le dessert qui est plutôt moyen… (mais oui, j’ai terminé mon assiette).

Auberge de Cendrillon
Auberge de Cendrillon
Auberge de Cendrillon

 

Le repas était plutôt bon. La présence des princes et princesses est un vrai plus et les enfants adorent (pas mal de petites filles déguisées en princesses étaient venues fêter leur anniversaire ce jour là). L’addition est quand même un peu salée et même si quand on aime on ne compte pas, on ne pourra pas se permettre de déjeuner à chaque fois à l’Auberge de Cendrillon…

More