Étiquette : twitter

Il paraitrait qu’environ 25% des tweets publiés contiennent un lien. Difbot a analysé 750 000 liens partagés sur Twitter pour tenter de définir les types de contenus partagés. Il s’avère que les images sont les liens les plus communément partagés, suivis par les articles, les vidéos, et des produits.

Repérer des passagers de la compagnie KLM s’exprimant sur Twitter, les retrouver dans l’aéroport, leur offrir un petit cadeau, les voir sourire… De petits riens et un million de vues sur Twitter.

Après les twitts sur le papier cadeau, les twitts sur le papier toilette. (à quand les twitts sur le papier peint ?)

C’est ici :http://www.getshitter.com/

et c’est 35 dollars les 4 rouleaux.

Fausse Bonne Idée de la part de Twitter ? Bon, j’imagine qu’a minima, il sera possible de définir si on veut recevoir une notification pour l’un et/ou l’autre… ou pas du tout.

Un tweet d’Alexandre Brachet, le producteur de l’excellent Prison Valley, m’a fait découvrir il y a quelques jours l’émission Surgery Live, diffusé sur Channel4, dont le concept est très « real time ». Les opérations sont filmées, et durant ces dernières, l’équipe des chirurgiens répond en live aux questions posées sur Twitter ou Facebook.

Par exemple, le 26 mai dernier, à 22h35, une opération du cerveau (sur un patient éveillé) a été diffusée. Durant toute la durée de la chirurgie, les téléspectateurs-internautes étaient invités à poser leurs questions sur Twitter en utilisant le hashtag #slive. Sur Facebook, on est un peu moins « real time ». Il s’agit là d’inviter les internautes à partager leurs opinions sur le groupe Surgery Live (que pensez vous de la diffusion en direct d’opérations chirurgicales ? Doit-on permettre aux gens de poser leurs questions aux chirurgiens pendant que ces derniers opèrent ?…).

Le show terminé (et le patient recousu), une sélection de questions envoyées par Twitter ou par quelque autre moyen (email, téléphone,…) est publiée sur le site.

L’idée de diffuser en direct des opérations, avec les incertitudes et les risques d’une chirurgie, peut-être discutable. Ajoutons-y la possibilité de poser ses questions via Twitter, et de fait distraire quelque peu le chirurgien et vous obtenez un show « real time ». Après les votes par SMS pour faire sortir Cindy ou Barbie du loft en fin d’émission, on se prête à rêver d’une émission où l’audience influence « en direct » le déroulé du show. Peut-être que si Jack (Bauer) resigne pour une enième saison, le téléspectateur américain pourra, bien installé sur son canapé, décider si l’on saigne le terroriste ou si (plus proprement) on lui brise la nuque.

A l’heure où les télés commencent à être équipées d’une prise Ethernet, on attend d’ailleurs le premier constructeur qui intègrera un bouton « like » sur sa télécommande. Le système Audimat de Médiamétrie vit peut-être ses dernières heures. Qui sait ? Après le mobile, Mark Z. va peut être envahir nos télés avec son protocol OpenGraph…

[Après quelques recherches, je suis tombé sur cette note publiée en août 2008 par Tomas Carillo sur le blog The Closet Entrepreneur. Voici, en français, comment créer un arrière-plan pour votre compte Twitter à l’aide de Powerpoint]

Etape 1 : Télécharger le modèle d’arrière-plan Powerpoint

Fichier Powerpoint à télécharger : twitter_bg (clic droit, puis Enregistrer sous)

Les modèles sont conçus pour une largeur de 1280 pixels.

Etape 2 : créer votre arrière-plan Twitter

Après avoir ouvert le modèle téléchargé en étape 1, vous remarquerez quatre cases. Ces dernières correspondent aux différentes fonctionnalités Twitter comme indiqué ci-dessous :

À ce stade, la seule limite est votre créativité. Une rapide recherche sur le web vous permettra de trouver des textures ou encore des polices gratuites.
Quelques éléments à garder à l’esprit :

  • Laisser une marge de « sécurité » pour les éléments placés à gauche de la zone principale (les marges à droite et à gauche dépendent de la taille de la fenêtre du navigateur).
  • Les modèles d’une taille de 1920 × 1200 pixels s’adaptent à la plupart des écrans. Si des éléments sont placés à droite de la sidebar, ils ne seront visible que sur les grands écrans.

Etape 3 : enregistrer votre arrière-plan Twitter

C’est ici que cela se complique légèrement pour les utilisateurs de Windows, Microsoft ne facilitant pas le changement de la taille des diapositives lors de l’export en JPEG.
Choisissez Fichier > Enregistrer sous, sélectionnez JPEG comme type de fichier, et enregistrez.
Ensuite, en utilisant Microsoft Paint, changer la taille de l’image de 1920 × 1200 en allant sur Image > Attributs de l’image.
Malheureusement, cette solution risque d’aboutir à une image pixellisée. Si cette solution ne vous satisfait pas, vous pouvez ajuster la résolution de sortie en bricolant la base de registre, comme expliqué ici.
Si vous ne vous sentez pas l’âme d’un geek et que vous redoutez de touche à la base de registre, vous pouvez acheter le plugin PPTools ImageExport, lequel vous donne un contrôle complet sur le processus d’exportation.

Si l’image exportée dépasse la limite de 800Kb imposée par Twitter, vous devrez chercher un moyen de réduire son poids (en jouant sur la taille ou la qualité des éléments).


Lu dans la newsletter de Twitter, reçue récemment :

– Les États-Unis représentent 40% du trafic

Pour le reste du monde :

Dans cette même newsletter, on pouvait lire le recrutement de 4 nouveaux collaborateurs. Et là, une question me taraude : quel est le modèle économique de Twitter ? Il faut bien rémunérer le personnel, payer les servers, … Twitter va-t-il proposer de la pub ?