Instant Piscine ?

Il y a quelques jours, je me suis rendu avec l’ami Damien à une dégustation de vins de l’été organisée par vente-privee. Nous avons pu goûter quelques bons rouges et autres rosés (attention, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération).

L’occasion pour vente-privee de nous présenter leur nouvelle vente thématique. En effet, tout au long de l’été, le site va proposer des sélections de vins. Nous avons rapidement discuté avec l’équipe chargée d’aller à la rencontre des producteurs, de sélectionner les produits,… C’était très intéressant.
Truc à savoir, durant ces ventes, la livraison sera « express » et les produits commandés seront reçus en 72h !

0K3A1336

0K3A1339

0K3A1346

0K3A1450

0K3A1498

0K3A1533

Autre vente en ce moment, l’instant « Piscine » (mais si, ce nouveau mode de consommation lancé par une marque d’apéritif anisé). Je rappelle le principe : verser le vin ou l’apéritif dans un grand verre rempli de glaçons.

Je vous laisse découvrir la vente sur le site (en cliquant sur la capture d’écran).

Capture d’écran 2015-07-31 à 13.45.30

La Box by Nicolas, grosse déception

En passant faire coucou à la boutique Nicolas près de la maison (avec le magasin de madame à deux pas, on commence à bien se connaitre), je me suis laissé tenter par « la box by Nicolas ». L’idée : recevoir tous les deux mois une boite dans laquelle se trouve trois flacons de dégustation. Une note de dégustation est jointe et un coupon de réduction permet de profiter de 20% sur une commande (je ne me souviens plus s’il y a un minimum de bouteilles à commander. Il me semble que c’est six, mais j’ai la flemme de vérifier).

Bonne idée sur le principe, car cela permet de découvrir trois vins différents tous les deux mois. Deux formules existent : 6 et 12 mois. Je suis parti sur la première option. Histoire de voir…

IMG_8230

Une inscription en ligne pour renseigner les coordonnées postales et quelques jours après la première box arrive. Nicolas passe par Wine In Tube (WIT), startup dont j’avais déjà entendu parlé via le boulot. Je ne connais pas les détails techniques, mais leurs process et leurs contenants garantissent la bonne conservation du vin.

Première impression : c’est plutôt qualitatif. Le nom de chaque vin est indiqué sur le flacon.

IMG_8235

Vient alors le moment de la dégustation. Je sors deux verres pour que Marie puisse profiter avec moi de cette séance de dégustation. Et là, c’est le drame…

IMG_8238

La contenance de chaque flacon est de 60ml, soit 6 cl, soit à peine la contenance d’un demi verre de vin. Bref, impossible de goûter à deux un vin tant la contenance est ridicule. Grosse déception. Résultat des courses, nous avons trempé les lèvres pour nous faire une première idée…

IMG_8239

Résultat de l’opération…

L’abonnement pour trois mois coûte 59 euros ( comptez 109 pour 12 mois). Sachant que nous recevrons une box tous les deux mois, cela nous fait donc 3 box. Chacune d’elles contient trois tubes. Nous recevrons un total de 9 tubes WIT pour ces micro dégustations. Soit un coût de 6,5 euros pour un tube (dont la contenance est, je le rappelle, d’un demi verre de vin).

Compte-tenu du prix, de la contenance (même si j’entends l’argument « il y a de la technique là dedans pour conserver les propriétés organoleptiques mon bon monsieur » + conditionnement + main d’oeuvre + acheminement), c’est cher. Je doute que Nicolas en vende beaucoup…

PS : je continuerai malgré tout d’aller dans mon Nicolas, car l’équipe est toujours de bons conseils et nous a fait découvrir quelques bouteilles sympa.

[dégustation] A la découverte du Château Grand Ormeau

[box type= »info » align= »aligncenter » ]Note à l’attention du lecteur : je suis amateur de vin, mais pas connaisseur. Je prends plaisir à déguster du vin, mais n’ai pas (encore) tout le vocabulaire pour en parler (correctement). [/box]

chateau-grand-ormeau-entree

J’ai eu le plaisir d’être invité à une dégustation de vin. C’est un fait rare, car je ne suis pas expert en la matière. Mais j’aime boire du vin, découvrir différentes bouteilles. Pour ce faire, je laisse le soin à mon caviste de me conseiller en fonction de l’envie, du contexte de consommation,… Ceci posé, je reprends le fil de mon histoire… Je me suis rendu à l’invitation du Château Grand Ormeau, qui m’était jusqu’alors totalement inconnu. Accueilli par l’actuelle propriétaire, j’ai pu déguster le Château Grand Ormeau 2009 et 2010, et la cuvée Madeleine. Mais avant ça, un peu d’histoire…

Le Château Grand Ormeau

[googlemap src= »https://maps.google.fr/maps?ll=44.949796,-0.195544&spn=0.009127,0.022337&t=h&z=16&lci=com.panoramio.all » width= »550″ align= »aligncenter » ]

Le domaine Grand Ormeau s’étend sur la partie haute de l’appellation Lalande-de-Pomerol, sur la rive droite de la Dordogne. Orienté nord-sud et s’étendant sur 14 hectares, le domaine bénéficie d’un bel ensoleillement et se distingue pa un sol unique : une nappe de graves à dominante de silex (comparable à celle de Pomerol) et un sous-sol argileux riche en oxydes de fer.

L’âge des vignes du domaine Grand Ormeau est d’en moyenne 25 ans. L’encépagement est composé de la façon suivante : merlot (64%), cabernet franc (18%) et cabernet sauvignon (18%). Les vendanges sont faites entièrement à la main et je vous passe les détails sur la vinification car je ne maitrise pas tout à fait le sujet.

chateau-grand-ormeau-vignes

Le domaine Grand Ormeau produit trois vins : le Château Grand Ormeau, le chevalier d’Haurange et la Cuvée Madeleine.

chateau-grand-ormeau-gamme

Une histoire de famille…

En 1988, Jean-Claude Beton, fondateur d’Orangina, fait l’acquisition du Château Grand Ormeau. Depuis quelques années, c’est Françoise Beton, sa fille, qui assure la gestion du domaine.

Château Grand Ormeau 2012, un millésime harmonieux, marqué par des arômes épicés, fruités et floraux

Le millésime 2012 a été marqué par des condilions climatiques contrastées : un prinlemps et un début d’été frais, suivis par un mois d’août et un mois de septembre très beaux qui ont permis à la vigne de rattraper son retard. Les vins de Grand Ormeau 2012 se caractérisent par une couleur soutenue, une belle expression aromatique dominée par des arômes épicés, fruités et floraux.

Note de dégustation de Château Grand Ormeau 2009

Chateau-Grand-Ormeau-2009Très grand millésime à Bordeaux
Puissance mais aussi fraîcheur de fruit
Un grand millésime Grand Ormeau grâce à ses 18% de Cabernets Sauvignons

Robe sombre, presque noire.
Nez intense, fruits noirs, gelée de framboise.
Bouche dense, avec des tanins soyeux, belle longueur.

Degré : 13,8
Acidité totale : 3,10
pH 23,752
Note Parker : 90

Note de dégustation de Château Grand Ormeau 2010

Robe sombre.
Nez intense, arôme de fruits noirs avec une touche de prune.
En bouche, la trame est d’une grande vinosité avec une matière riche et dense.

Note Parker : 89

Cuvée Madeleine, 2009

Robe sombre.
Un nez d’une excellente complexité.
Une bouche savoureuse, riche en tanins serrés et gras et à la remarquable allonge.

Degré : 14,2
Acidité totale : 3,05
pH : 3,8
Note Parker : 91

Cette cuvée porte le nom de la mère de l’actuelle propriétaire du domaine, Françoise Beton.

Je triche un peu…

Je vous avais prévenu, je ne suis pas un connaisseur éclairé. Aussi, pour ceux d’entre vous qui viendraient à lire cette note, j’ai préféré partager les notes de dégustation. Pour en parler avec mes mots : j’ai pris beaucoup de plaisir avec le Grand Ormeau 2010. Plus qu’avec les deux autres. J’étais un poil enrhubé ce jour là. Peut-être que cela a joué.

Si vous souhaitez découvrir les vins du domaine Grand Ormeau, il faudra vous rendre dans certaines  maisons, comme le Café de l’Alma, le Café Constant, le Murat, les Deux Magots, l’Elysée, le Flandrin, la Fontaine de Mars, le Fouquet’s, l’Hôtel Costes, le Raphaël, le Senderens ou le Violon d’Ingres. Certains cavistes en proposent également (il me semble que Lavinia à Madeleine en a).

 

La note rouge dépoussière le concept de cave à vin

Jeudi dernier, Marie et moi avons profité d’une après-midi de libre pour aller découvrir la cave à vin montée il y a peu par un ami. Direction La note rouge, située au 212 rue Saint Martin dans le 3e arrondissement de Paris, pour aller retrouver Tarik et un de ses deux associés. Sur place, nous avons fait une courte vidéo dans laquelle Tarik nous présente La note Rouge (c’est notre premier vrai essai de vidéo, avec tentative de montage… soyez indulgents :)).

Après cette présentation de la boutique et de la salle de dégustation, nous avons demandé à Tarik de nous conseiller un vin pour l’apéro le soir même. Nous sommes repartis avec un Saint Gabriel (Ventoux), payé 8,60 euro, qui s’est révélé excellent ! Je dois d’ailleurs essayer de ne pas oublier de laisser une appréciation sur les différentes bouteilles que nous avons achetées directement sur le site de La note rouge.

Si vous n’êtes pas francilien, vous pourrez très bientôt commander directement sur le site http://www.lanoterouge.com/. Si vous êtes en région parisienne, passez leur faire un coucou de la part des teuteu (en fin de journée pour l’apéro).

La note rouge est une cave à vin dans laquelle j’aurai le plaisir de retourner, tant pour y croiser les trois amis et associés, que pour la qualité de leurs bouteilles (dans des tarifs intéressants). Beaucoup de choses s’y préparent (les écrans tactiles d’aide au choix seront très prochainement en fonctionnement. Pour le reste, je laisse planer le mystère).