Étiquette : vismavie

C’est bientôt le troisième moisiversaire, et à l’approche de l’été, les teuteu vous proposent de suivre le régime jeunes parents. En quoi cela consiste-t-il me direz vous ?

Tout d’abord, pour suivre ce régime, il faut être jeunes parents (c’est marre pour cet été, mais si vous commencez après la lecture de cette note, ça devrait le faire pour l’été 2010). Prenez un nouveau né, lequel ne manquera pas de se transformer en bébé après quelques cycles « biberon-dodo-couche ». Prenez également deux jeunes parents, un peu stressés. Mélanger le tout.

Le régime « jeunes parents », c’est le rêve des sociétés de livraison à domicile, l’eldorado des fabricants de plats tout préparés. Il consiste, après une première semaine de jeûne (le stress, le biberon toutes les trois heures,…), à commander en fin de journée des plats (en général des pizzas quatre fromages, ou bien des chirachis de saumon du Sushi Shop), une fois que la huitième merveille du monde est au lit.

Ce régime peut durer de 2 à 6 mois, et s’arrête quand votre chérubin commence à sombrer vers 21h, pour une nuit qui ne finira que le lendemain au petit matin.(J’en profite au passage pour ne PAS féliciter le Sushi Shop ou encore Domino’s Pizza qui, en plus de ne pas avoir de programmes de fidélité dignes de ce nom, ne proposent pas (encore) de menus « jeunes parents).

En revenant de l’ile Maurice, les bras chargés d’épices, d’étoffes et de rhum, j’ai fabriqué mon premier rhum arrangé : un rhum vanille. Après une bonne année de macération, ce sirop pour la toux a fait le bonheur de mes papilles.

J’ai décidé de renouveler l’experience en réalisant un rhum arrangé à l’ananas, autre boisson de prédiclection lors de notre sejour sur l’ile.

La recette est très facile et il ne faut que quelques minutes pour la réaliser.

1. Prendre un bocal, d’une contenance d’environ 1 litre (1,5L c’est le top) dans lequel vous placerez votre mélange.

2. Prenez un ananas de taille moyenne et coupez le en dés.

3. Placer l’ananas coupé en morceau, ainsi qu’une gousse de vanille ouverte dans le bocal et remplir avec le rhum. Fermer ensuite hermétiquement le bocal.

C’est prêt !Enfin presque… Le plus long reste à venir car il faudra attendre a minima 5 à 6 mois avant de filtrer, remettre en bouteille et enfin déguster ce rhum arrangé ananas.

Et sinon, vous pouvez retrouver beaucoup de recettes de cocktails sur Recette Cocktail

Il s’agit de l’excellent chirachi mariné du Sushi Shop. Original, très parfumé, je recommande chaudement…

P1020037

Quand je dis « on », c’est surtout mini-teuteu. Bref, il y a quelques lunes, une cigogne est venue nous apporter un pli spécial. Depuis, pas un seul instant ne se passe sans qu’on pense à ce petit bout, si mignon (quand il dort). Un bébé, c’est beau, c’est magique. Rapidement, le papa que je suis a tendance à se projeter dans l’avenir : les sorties en tricycle, les premières boums, les premiers mecs… Pourquoi cette si longue intro ?

Tout simplement pour rappeler à tous les futurs parents, qui comme moi idéalisent la venue de bébé, qu’un bout de chou, au quotidien, c’est les biberons, le bain… les couches. Comme quelques autres papas, Self Image m’a proposé de tester les produits Nature Babycare. Bien volontiers !

Nous avons donc reçu il y a peu :

– 1 Boîte sacs à couches
– 1 Gel douche (ou gel bain)
– 1 Lotion
– 1 Shampooing
– 1 paquet de lingettes douces format voyage
– 1 Carte postale ambassadeur
– 3 couches taille 1.

Alors, nous avons testé les produits. Le gel douche et la lotion sentent bon. Le shampooing nous a permis de nettoyer les croutes de lait laissées par l’autre produit. Les lingettes ont été confiés aux grands parents teuteu pour nettoyer les fesses de la huitième merveille du monde, quand nous la leur avons laissée une nuit pour aller à un mariage.

Reste à parler des couches. Les fameuses couches. La symbolique de l’éphémère, comme dirait Fabrice Lucchini dans Profs. Quoi de particulier ? Une couche, c’est une couche, non ? larges rabats, hyper absorbantes, à motifs… toutes les couches se ressemblent… ou pas !

A changer la petite plusieurs fois par jour, on se rend rapidement compte du volume de déchets ainsi produits. C’est peut-être le raisonnement qu’a suivi Marlene Sandberg, la fondatrice de la société suédoise Naty, en créant Nature Babycare, une marque de produits respectueux de l’environnement. Parmi ces produits fraichement débarqués en France (en exclu chez Auchan), des soins, mais aussi des couches.

En me documentant un peu sur le sujet des couches, j’ai découvert qu’un bébé génère plus d’une tonne de déchets de couches entre la naissance et la propreté et qu’une couche « classique » met entre 300 et 500 ans à se dégrader dans la nature.

En partant du principe que l’on change son enfant 6 fois par jour, 365 jours par an pendant deux ans et 1 fois par jour l’année suivante, cela donne 4 745 couches par enfant. Sachant que 95% des familles francaises utilisent des couches jetables et le nombre de naissances en France s’élevant environ à 800 000 bébés par an, cela représente environ 3 millions de tonnes de couches vendues par an.

Les couches Nature Babycare se veulent une alternative écolo et respectent les cinq principes environnementaux suivants :

– pas de chlorine (agent blanchisseur),
– pas d’OGM,
– utilisation des ressources renouvelables au lieu du pétrole,
– réduction des émissions de gaz à effet de serre,
– pas de génération de déchets.

Conséquence directe : les couches sont biodégradables à 60% (Marlene Sandberg s’est fixée de passer à 100% d’ici un an).

« Le monde a besoin d’une meilleure couche-culotte ! »

(Marlene Sandberg)

Finies les couches de chez « tchit tchit pas de marque » (vous savez, celles avec Winnie et Tigrou dessus). On passe aux changes Nature Babycare. Pourquoi cette promesse ? (dans ce qui a l’odeur d’un billet sponso, mais qui est loin d’en être un).

  1. les couches sont vendues chez Auchan. On en a un pas loin de la maison
  2. les produits Nature Babycare sont respectueux de l’environnement. La naissance de mini teuteu m’a fait me souvenir d’un proverbe indien : la terre ne nous appartient pas, ce sont nos enfants qui nous la prêtent ». En conséquence, si on peut faire un petit quelque chose pour la planète…
  3. niveau tarifs, ça ne me paraît pas délirant : le paquet de 28 couches en taille 2  (soit pour un enfant de 3 à 6 kg) coûte 8,95 €.

Voilà pour les couches. Si mini teuteu m’en laisse le temps, je vous parlerai très bientôt des produits de soin… 🙂

Soirée de présentation de la Release Candidate de Windows Seven, lors de laquelle le buffet s’est distingué par la présence de verrines contenant de l’escalope de laitue.

Critique gastro(nomique) flash :

c’est très goutu l’escalope de laitue, au moins autant que l’émulsion de volaille.

Pour ne pas manquer de retrouver les copains, le sacro-saint « PDA du samedi » a eu lieu à la maison. L’occasion pour Marie et moi de voir les copains, pour les copains de voir mini teuteu.

Le champ’ coulait à flot. Merci aux annonceurs : Champagne de tchitt-tchitt pas de marque et Kentucky Fried Chicken (après les vidéos Domino Pizza, plus moyen de leur faire manger des pizz’ à ces blogueurs.

Cliquez pour agrandir

Il est 22h30 ou presque. L’heure du prochain bib’ n’est pas loin. Mini teuteu s’énerve un peu. Ses parents ont soudainement envie de lui chanter une chanson. J’entonne le cantique des patrouilles…

1er couplet

Seigneur, rassemblés près des tentes
Pour saluer la fin du jour,
Tes fils laissent leurs voix chantantes
Voler vers Toi, pleines d’amour :
Tu dois aimer l’humble prière
Qui de ce camp s’en va monter,
O Toi, qui n’avait sur la terre
Pas de maison pour t’abriter !


Refrain

Nous venons toutes les patrouilles,
Te prier pour Te servir mieux,
Vois au bois silencieux,
Tes scouts qui s’agenouillent!
Bénis les, ô Jésus dans les Cieux !

2nd couplet

Merci de ce jour d’existence
Où Ta bonté nous conserva ;
Merci de Ta sainte présence
Qui de tout mal nous préserva.
Merci du bien fait par la troupe,
Merci des bons conseils reçus,
Merci de l’amour qui nous groupe
Comme des frères, ô Jésus.


Refrain

3ème couplet

Nos cœurs ont-ils perdu Ta grâce ?
Pardonne encore à nos erreurs ;
Seigneur, que Ta clémence efface
Les péchés de Tes éclaireurs.
Et que rempli de l’allégresse
D’avoir répété son serment,
Chacun s’endorme en la promesse
De Te servir fidèlement.

Derrière ses paroles, dont certains penseront « mais qu’est ce qu’est c’est que ces bondieuseries », se cache un moment partagé des centaines de fois. Un peu avant le coucher, réunis autour du feu, croisant les mains (la main gauche par dessus la droite, tenant la main de ses voisins), imaginez un cercle de louveteaux (ça marche aussi avec des éclaireurs) chantant ces couplets. Au delà de la prière (sur ce point, chacun voit midi à sa porte), c’est un instant de partage, un moyen de faire baisser la pression.

Bien évidemment, derrière toutes ces belles paroles, vous imaginez le nombre de fois où il nous a été impossible de garder notre sérieux. Bref, on a poussé la chansonnette à une mini teuteu super attentive. Une future louvette ?

mini teuteu sera baptisé chez les « prots ».

Je réfléchis à y associer un baptême civil.

Vous en pensez quoi ?

(faîtes tourner la question, vos avis m’intéressent. Merci !)

Merci à ses grands parents teuteu.

Depuis quelques semaines, on vit à trois. Notre nouvelle coloc’, du haut de ses presque 1 mois et demi, est plutôt sympa. Elle est de plus en plus bavarde (enfin léger quand même le bavardage, la plupart du temps c’est plutôt des pleurs), elle est glouton, elle dort beaucoup aussi (enfin seulement le week end, quand la team est au complet. Apparemment, c’est un peu plus tendu la semaine…).

Cette nouvelle vie à trois avec mini teuteu nous apporte énormément de joie. Et grand con que je suis, un soir où elle ne voulait pas dormir, je lui ai raconté l’histoire de sa naissance (non pas les détails graveleux d’une chaude nuit d’été, mais plutôt les 48 heures qui ont précédé son arrivée). Et plus je déroulais le récit, plus je sentais l’émotion monter. Jusqu’au moment où je suis revenu dans le salon les yeux plein de larmes pour dire à Marie que la ptite dormait à poings fermés (imaginez vous la scène, sur le coup, elle a du se demander ce qu’il se passait). Chaque jour est différent du précédent (je reste dans les poncifs du genre. J’en sortirai d’autres : après la plui vient le beau temps,…). Et comme diraient nos amis Lofteurs : C’est que du bonheur !

Mais cette nouvelle vie à trois ne doit pas nous faire oublier l’ancienne (NdA : quand on était que deux). Depuis que nous sommes rentrés à la maison, on a essayé de reprendre doucement des relations sociales. Evidemment, pour la famille et les copains, il y en a que pour mini teuteu. Alors, on répond aux demandes (« vous êtes là ce week end ? »), on lance des invitations (« vous voulez passer voir Poupette ce week-end ? »), on met (temporairement) le « PDA du samedi » en stand-by (NdA : j’apprécie énormément que ces rendez-vous perdurent même en mon/notre absence). Mais c’est quand même plus pareil…

Dans le regard de nos amis, on est des parents à présent. Ceux qui ne peuvent plus venir boire des coups au pied levé un soir de la semaine. Ceux qu’on ne peut plus appeler à la tombée du jour, parce qu’on passe dans le coin et qu’on monterait bien leur claquer la bise.

Vendredi soir, un couple d’amis à la maison. Mini teuteu n’en a fait qu’à sa tête. Impossible de passer une soirée tranquille. Il n’y en avait que pour elle.

Aujourd’hui midi, PDA@home avec les copaings. Mini teuteu plustôt cool, gros dodo, arrivée en guest star… mais au moment de tous décoller (direction la FNAC), des cris retentissent dans la nuit dans l’entrée. Et ouais, c’est l’heure du biberon gros ! Tant pis, pas de passage à la FNAC avec Pat (on y est quand même allés après).

Bref, avant d’être rejoints par nos potes dans l’aventure (merveilleuse) de la parentalité, on se sent un peu en décallage et on regrette parfois les invitations qu’on a lancé (imaginez vous… vous invitez des amis, pour finalement ne pas leur accorder du temps et faire la navette entre le salon et la chambre de l’héritière). On vit un décalage un peu inconfortable.

Mais enfin, l’essentiel, c’est qu’on soit heureux avec mini teuteu. Et si nos amis en sont vraiment, j’espère qu’ils comprennent et excuseront notre indisponibilité (temporaire les gars, c’est l’histoire de 10-15 ans maxi).

Et pour finir, j’ajouterai (parce que c’est bon pour mon référencement paraît-il 😉 ) : dîtes à nicolas sarkozy que si hadopi passe on pourra plus télécharger du pr0n de britney spears.

1 2 3 4 5 17