L’expérience « be the Wolverine »

 

BE THE WOLVERINE

Pour célébrer la sortie de WOLVERINE Le Combat de l’Immortel, 20th Century Fox International donne vie à WOLVERINE avec BE THE WOLVERINE, une expérience Kinect unique qui permet de participer à une aventure interactive. L’expérience permet aux fans de « devenir » un des personnages MARVEL les plus emblématiques, en simulant le combat de Wolverine sur un train allant à grande vitesse, tout en traversant Tokyo. En tranchant des obstacles et en se défendant d’attaques de ninjas, les fans connaitront un frisson virtuel, basé sur une scène excitante du film à venir, WOLVERINE Le Combat de l’Immortel.

 

BE THE WOLVERINE utilise la technologie Kinect pour identifier un fan qui passe à proximité, activant un hologramme pour attirer et inviter à l’interaction. Une fois l’expérience complétée, les fans ont ensuite l’opportunité de partager une photo d’eux via Facebook.k

 

Après la démonstration en avant-première pendant les 4 jours de la Fête du Cinéma  au Kinepolis de Lomme, rendez-vous au Citadium Paris du 20 au 27 juillet pour vivre l’expérience Kinect. (Citadium Paris, 50 -56 rue de Caumartin – 75009 Paris)

Wolverine : old man Logan

Je viens d’achever la lecture de Wolverine : Old Man Logan et en V.O. pour une fois.

Cet épisode se passe dans un futur proche, après que tous les super-héros ont été décimés par une ligue reunissant tous les super-vilains. Seul Wolverine semble leur avoir échappé, et il vit maintenant dans une ferme reculé, en compagnie de sa femme et de ses deux enfants. Car oui, Logan – car c’est désormais son seul patronyme – a fondé une famille.

Retiré du monde, il a tiré un trait sur son passé, a juré de mener une existence paisible et d’ailleurs cela fait près d’un demi siècle qu’il n’a pas sorti ses griffes d’adamantium.

Bien que retiré du monde, la vie n’en est pas moins douce. Après avoir decimé les gentils, les super-vilains se sont partagés la surface du globe. Les Logan vivent pour leur part sous le joug de la famille Hulk, à laquelle ils versent un impôt mensuel (sous peine d’avoir de gros problèmes avec les petits enfants de Bruce Banner).

Mais voilà qu’un jour, les Logan n’arrivent pas à réunir la somme. Les Hulk leur laisse alors un mois pour réunir l’argent. Ou sinon…

Hasard ou non, Hawkeye (Oeil de Faucon) passe par là dans la SpiderMobile. Devenu aveugle à cause d’un glaucome (c’est moche pour un archer), le vieux Vengeur propose un marché à Logan : lui servir de copilote jusqu’à New Babylon en récompense de quoi il lui versera une très forte somme d’argent (les mettant ainsi à l’abri des menaces des géants verts pendant un bon bout de temps).

Bien entendu, Logan va accepter et on se doute bien qu’à un moment ou à un autre le fameux « SNIKT » va retentir au moment où les griffes d’adamantium referont leur apparition.

Je n’en dis pas plus car je risquerais de spoiler. La fin est plutôt inattendue, l’ensemble bien « dark » et bien violent. A lire !

X-men Origins : Wolverine. Après quelques heures de jeu…

J’ai malheureusement raté le fanday organisé par heaven PlayStation il y a quelques jours autour de X-men Origins : Wolverine, un jeu édité par Activision. Je m’en veux d’autant plus que je suis plutôt fan de comics et que j’ai acheté dernièrement deux volumes des aventures du « glouton ».

On m’a prêté le jeu pour le week-end, et je viens de terminer une session d’une paire d’heures (ok, j’y ai passé 3h30 en réalité). Le bilan est plutôt favorable. Quel délice dès les premières minutes de jeu de faire sortir/rentrer les griffes de Logan et d’entendre le fameux son : « SNIKT ».

Autant le dire tout de suite, le jeu est gore (très gore), et est réservé à un public majeur (attention, chérie, ça va trancher !). Fan que je suis, je n’ai pu que me régaler. La prise en main de ce « déchiquète-them-all » est rapide. C’est un peu du « appuie sur tous les boutons », mais ça fonctionne bien et les coups sont super variés.

Evidemment, ce genre de jeu est un peu répétitif à la longue. Les développeurs ont prévu un système de levelling-up du perso, auquel on peut adjoindre de nouveaux pouvoirs, faire grimper ses aptitudes… plutôt bien pensé. Hormis les griffes du glouton, on retrouve le pouvoir d’autoguérison, ainsi que le sens sauvage (bien utile lorsqu’on est un peu paumé).

J’ai demandé à tester le jeu, pour voir s’il vaut le coup que je l’achète. Ayant déclaré mes impôts il y a peu, je vais faire quelques économies. Mais il est pas impossible que je craque pour X-men Origins : Wolverine sur PS3 d’ici peu. Ce n’est pas je pense un grand jeu, mais à mon sens, il se doit d’être possédé par tout bon fan du personnage. Alors, si vous êtes fans des jeux « défonce-them-all », vous serez ravis par ce titre (gore, très gore, je le rappelle).

Si je devais mettre une note, ce que je n’aime pas trop faire, j’attribuerais un 7/10 ) X-Men Origins : Wolverine.

En complément du jeu, en attendant que je voie le film, je conseille fortement l’achat des volumes suivants, tous deux sortis aux éditions Panini Comics :

  • Wolverine Les Origines (Paul Jenkins & Andy Kubert)
  • Wolverine : Weapon X

Un jeu de mots pourri pour finir : Wolverine, ça déchire !