Je ne suis pas familier des palaces parisiens. J’ai quand même fréquenté quelques bars d’hôtels. Ce sont des endroits que j’apprécie pour un rendez-vous ou un afterwork au calme.

Il y a quelques années, lorsque nous nous sommes mariés, mon frangin nous a offert une nuit au Lutetia. Je ne connaissais pas le lieu avant d’y débarquer à 4h du mat’ le 18 juin 2007. C’est beau, si j’étais un poil cynique et border line, je dirais que je comprends le choix de l’Abwehr. Mais ce serait limite… 

IMG 2483

Quelques années plus tard, je suis retourné au Lutetia. Non pas pour y dormir, ni même pour y déjeuner, mais pour squatter le fumoir. Si vous êtes amateurs de cubains, vous apprécierez de prendre place dans « The Kitchen », car tel est le nom du fumoir du Lutetia.

IMG 2485

Ambiance fauteuils club, cosy, « The Kitchen » est interdite au personnel du Lutetia (rapport à sa santé). Vous pourrez commander boisson et cigare au bar et emporter votre commande ou attendre qu’un serveur vous la dépose sur la petite table à l’entrée. En ce qui concerne les cigares, vous pourrez  venir avec vos modules si vous avez un stock ou un meilleur dealer (je recommande la civette du Palais Royal). A noter, le Lutetia prend une petite marge sur les cigares (2-3 euros de différence avec le tarif d’une civette).

Cigare, whisky et un bon bouquin ou un petit groupe d’amis, de quoi passer un bon moment… « The kitchen » est ouvert tous les jours à partir de 9h jusqu’à la fermeture du Bar Lutetia. Si ça vous dit, j’ai prévu de m’y poser tous les derniers vendredis du mois pour déguster un Montecristo Open Eagle et un Lagavulin.