[FaitesDesGosses] Bêtise#3 : 163,35€ d’achats in-app

Coucou Toi !

ça fait quoi ? deux jours que je n’ai pas mis à jour cette saga des bêtises. Je vais apaiser ta soif de LoL avec les nouvelles frasques de Mini Nous.

Mini Nous, comme peu de marmots de son âge, « possède » un iPad. Quand je dis possède un iPad, il s’agit de la première version de la tablette. De MA tablette. Remplacée depuis par un modèle plus récent.

Sur cet iPad, moultes films Disney, la collection (presque) complète des « Toca Boca » (les parents comprendront) et quelques jeux comme Angry Birds…

Sur cet iPad, on a pris des mesures draconiennes pour éviter de se retrouver en Une des tabloïds « Son enfant dépense 1 millions de dollar sur l’App Store ». Dans le menu Réglages / Général / Restrictions, il est possible de définir ce qu’il est possible de faire ou non : installer une nouvelle application, supprimer une application, autoriser ou non les achats intégrés et exiger le mot de passe. Cette dernière option permet de définir une durée de validité du mot de passe (le sésame permettant d’installer/acheter une nouvelle appli ou d’effectuer un achat in app). Nous avions pris soin de paramétrer cette option sur « immédiatement » afin que le mot de passe soit exiger systématiquement.

Rien à craindre donc… Jusqu’à ce bel après midi d’octobre d’août. Contraint de travailler depuis la maison en raison d’un épisode fiévreux de notre descendance, j’entends mon téléphone bipper. Il bippe, et il re-bippe et bippe derechef (y’a deux p à bippe ?).

Je laisse l’ordinateur de côté pour regarder ce qu’il se passe sur le mobile. Et là, petite sueur froide. Des notifications de l’App Store m’indiquant des achats. J’ouvre un mail, puis un ouvre. Oh ! des packs Angry birds à 17€99… Immédiatement, je pense à changer le mot de passe Apple et me mets en recherche du numéro du service clients pour effectuer un signalement.

Je demande à Mini Nous qui, ne sachant pas lire, doit néanmoins se souvenir des manipulations effectuées par ses soins sur la tablette.

  • « Tu as fait des achats sur l’iPad de papa ?
  • Non
  • C’est sûr et certain ?
  • Oui
  • Ok » (FUCK!, pense-t-il à cet instant)

Petite musique d’attente : « Apple [place ici ton prénom préféré] bonjour ! ». J’expose mon problème et en racontant mon histoire je me souviens avoir acheté une extension sur une appli Disney en début d’après-midi. Seulement voilà, convaincu d’avoir réglé « exiger sur le mot de passe » sur « immédiatement », j’avoue mon incompréhension totale au conseiller de clientèle. Ce dernier me recommande vivement de procéder au réglage de la tablette afin que cet épisode malheureux ne se reproduise pas. Grand seigneur, Apple consent (et je les en remercie) à me rembourser les packs et autres bonus achetés par Mini Nous. Je revis. Et puis je me dis que je vais virer Angry Birds de l’iPad pour éviter toute utilisation de ces bonus (qu’on vienne pas me dire en suite que je suis un escroc patenté).

Et là, c’est le flash. Pour supprimer l’appli, je dois ôter les restrictions. Je m’exécute et supprimer l’application. En réactivant les restrictions, je m’aperçois que le réglage « immédiatement » est repassé sur « 15 minutes ». Et là, un peu comme dans les films de (attention je sais pas l’écrire et j’ai la flemme de googler) naïtechamalane, c’est à la fin que tu comprends (attention spoiler) que le psy est un fantôme.

Bref, je me rends compte qu’en supprimant une autre appli il y a quelques semaines, le réglage a sauté. Et en payant un bonus à Mini Nous, j’ai laissé la porte ouverte à d’autres achats. Je n’avais pas compris sur le moment quand Mini Nous me disait cliquer sur des cadenas (véridique) alors que je lui tournais le dos, concentré sur l’ordi dans la cuisine.

reBref, c’était la bêtise à 163,35 euros de Mini Nous.

[FaitesDesGosses] Bêtise#2 : La tirelire

Comme une bêtise n’arrive jamais seule, on continue la série… Quelques heures après l’épisode du bain moussant, Mini Nous nous en a fait une belle.

Alors que Mini Nous jouait avec une pièce de monnaie (je dirais de deux centimes), le divin enfant s’approche de nous en pleurs. Entre deux sanglots, nous comprenons que la pièce, objet de jeu depuis quelques minutes, vient d’être avalée.

Ah bah bravo, on t’avait pas dit de pas la mettre dans la bouche Vent de panique. Que faire ? Première tentative pour faire vomir Mini Nous, histoire de récupérer nos fonds. Sans succès. L’enfant respire normalement. Appel à SOS Médecins. Après m’avoir demandé le type de pièce ingéré, le poids et la taille du bambin, le docteur se veut rassurant : la pièce va ressortir par les voies naturelles. Mais il faut s’en assurer…

Seulement voilà… Tu sais ce que ça sous-entend de vérifier que la pièce ressort ? Cela veut tout simplement dire qu’il va falloir aller jouer au chercheur d’or. Le médecin nous conseille de faire bouillir de l’eau… ça dilue.

La soirée continue. La nuit arrive, non sans une petite angoisse…

Le lendemain, c’est le moment du premier « petit cadeau ». Hop, la bouilloire frémit. De l’eau chaude est versée dans le pot, ressorti pour l’occasion. Avec une paille, on touille, on farfouille. Rien. ça pue. ça pue encore plus quand on joue avec après l’avoir dilué. Sachant qu’aujourd’hui, nous sommes mercredi, journée des enfants et jour off de Madame, laquelle peut donc passer la journée avec « Tirelire » le nouveau surnom de Mini Nous.

Le jour d’après, pas le choix, il faut aller bosser. Madame ne peut pas prendre Mini Nous toute la journée dans son magasin, alors je m’y colle. Après avoir bossé depuis la maison le matin, on se met en route pour une réunion que j’ai l’après midi. Briefing de Mini Nous (« tu seras sage hein ? »), passage en revue du matériel (l’iPad, le pot, une paire de gants en caoutchouc et une paille). J’ai eu le droit à un « cadeau » au bureau. Après investigation… rien. On repart pour la maison.

Ce n’est que dans la soirée que « Tirelire » sera rebaptisée « Jackpot ». On n’a jamais été aussi content de trouver une pièce d’un centime. Ayant récupéré notre mise, pas besoin d’aller faire des radios, etc… Soulagés nous sommes.

Et parce que nous sommes des « bad parents », cette pièce… sache ô Mini Nous qu’elle ressortira un jour. Peut-être le jour de tes dix-huit ans. Peut-être à ton mariage. Pour l’instant, et en attendant qu’on termine le déménagement, elle trône sur le frigo…

[FaitesDesGosses] Bêtise#1 : le bain moussant

Lorsqu’on devient parent, on nous rabâche souvent que les enfants sont comme une casserole de lait sur le feu. Et bien c’est vrai. Quand Mini Nous était plus jeune, je m’absentais moins de 5 secondes de la salle de bain (histoire d’aller poser un objet ou un vêtement dans sa piaule). La petite frayeur contrôlée. Un peu comme si tu te disais sur une autoroute dégagée « Allez, je ferme les yeux 1 seconde et demi ».

Et puis, « ça » grandit. Et pendant le bain, tu peux ranger le linge que tu viens de retirer du
séchoir. En contrôlant par un petit « ça va là dedans ? » appelant un « mais oui papa ça va rhoo ».

Jusqu’à ce jour où tout bascule. Tu t’absentes (même pas physiquement) juste le temps de lire un email. Et là tu lèves les yeux. Dans la baignoire, l’eau n’est plus translucide. Un épais voile blanchâtre se trouve à la surface de l’eau. Sur le rebord de la baignoire, tu ne fais pas attention de prime abord au(x) bouteille(s) de shampooing et de gel douche ouverte(s). Et puis soudain, tu as un éclair. Et si… Non, impossible !

Et bien si, ta progéniture – sous couvert d’expérience – vient de vider une dizaine de bouteilles et autres flacons. Tout y est passé. Du gel douche au shampooing, en passant par les masques pour les cheveux de Madame.

Alors tu t’énerves, tu expliques que c’est une belle bêtise. Et puis tu te dis qu’en lisant ton email, heureusement qu’il ne s’est rien passé de pire. Bref, c’est un petit peu de ta faute, tu n’avais qu’à pas consulter tes emails et t’occuper de Mini. Bref. Bêtise#1. Affaire à suivre…

Il va falloir préparer le déménagement…

Plus facile à dire qu’à faire… Les premiers cartons viennent d’être achetés. Certains sont remplis et attendent patiemment d’être convoyés d’un appartement à l’autre.

Déménager par petits bouts ou tout d’un coup ? Sachant que le nouvel appartement n’est pas encore habitable (on pourrait y camper en attendant la livraison du plan de travail dans la cuisine).

Bref, je me demande comment m’y prendre.

Best invention ever : la guillotine à saucisson

Best invention mais aussi best cadeau d’anniversaire. Je me dois de remercier à nouveau Xavier et Pauline pour ce super cadeau, véritable sauveur de l’apéro.

IMG_7546

Il m’était impossible de ne pas partager cette découverte qui, si elle ne changera pas la face du monde, pourrait bien bouleverser vos prochains apéros. Vous ne pourrez plus vous en passer (et ce n’est pas Guillaume ou Chauffeur de Buzz qui me contrediront)

IMG_7351

Le principe de la guillotine à saucisson est simple : vous ôtez la sécurité, tirez la guillotine, placez votre saucisson et en avant ! Fini la galère de la découpe au couteau. Le tranchant de la guillotine est remarquable et (pour en avoir fait l’expérience) un enfant de cinq ans est capable de s’en servir (sous la surveillance d’un adulte il va sans dire).

IMG_7577

Je ne peux plus m’en passer. Si jamais vous cherchez cet accessoire ultime, c’est par ici [alice délice]

Ciné-Noël : une mobilisation nationale au profit des enfants hospitalisés…

Le 25 décembre, aller au cinéma c’est faire un cadeau aux enfants hospitalisés !

Pour la 3ème année consécutive, l’association Les Toiles Enchantées, présidée par Alain Chabat et soutenue par de nombreux parrains du monde du cinéma, orchestre l’opération du 25 décembre.

Le principe :
Pour chaque place de cinéma achetée le jour de Noël (y compris via les abonnements, les pass, cartes de fidélité et chèques cinéma), Les Toiles Enchantées recevront en don, versé par les exploitants et les distributeurs, une partie du prix de celle-ci, sans aucune incidence pour les spectateurs.

Le lieu :
Dans tous les cinémas de France.

L’association Les Toiles Enchantées, fondée en 1997, parcourt les routes de France afin d’offrir aux hôpitaux des projections de films à l’affiche pour les enfants, les adolescents et les jeunes adultes, malades ou handicapés. Chaque année, plus de 5000 kilomètres parcourus, plus de 345 projections organisées dans 130 établissements hospitaliers permettent ainsi à plus de 17 000 enfants de découvrir les films à l’affiche. Les projections se font avec une prestation de qualité équivalente à celle d’une salle de cinéma.

NOOB : tome 7 – La chute de l’Empire

Dans les allées de la FNAC, mon second dealer préféré avec CanalBD, j’avais découvert il y a un peu plus de deux ans une adaptation de la série NOOB. J’avais alors fait l’acquisition du premier tome (Tu veux entrer dans ma guilde) et du second (Les filles elles savent pas jouer d’abord).

La série a été créée par Fabien Fournier et diffusée sur la chaîne Nolife depuis novembre 2008. Je ne l’ai pas suivie plus que ça. Je suis tout au plus tombé sur un épisode en zappant.

L’adaptation BD-esque est plutôt bien tournée, bien que dans le même style, j’ai tendance à lui préférer Naheulbeuk, ou encore Waouh.

Je me suis arrêté assez tôt de lire NOOB. J’ai reçu il y a quelques jours le tome 7 de la part de Soleilprod. Alors, tout d’abord, MERCI ! Je suis super content que vous ayez pensé à moi et suis tout heureux quand je reçois une BD qui viendra compléter ma collection.

J’ai lu ce tome 7. Aucun souci, vous pouvez le lire même si vous n’avez pas lu les tomes précédents (c’est mieux de les lire, hein). L’histoire est intéressante. Ecoutez plutôt… La number one d’Horizon 2.0, le « MEUPORG » réunissant des millions de joueurs, se fait bannir du jeu pour triche. Une troisième faction, l’Ordre, fait son apparition. Bref, c’est pas le tout d’être arrivé au niv.100, la guilde d’Arthéon va avoir du pain sur la planche.

A recommander aux fans de la série sur NoLife, aux vieux rôlistes et aux amateurs du genre.

noob7

HAMNASYA : le livre dont vous êtes le Héros sur iPhone et iPad

Depuis ce week-end, les fans de « livre dont vous êtes le héros » comme moi vont pouvoir se régaler avec Hamnasya, une saga épique sous forme de livre interactif (ou e-book) disponible sur iPhone et iPad.

Hamnasya plonge le lecteur/joueur dans un récit fantastique où il devra faire des choix pour faire progresser son personnage. Ses décisions auront des conséquences directes sur le déroulement de l’histoire et l’entraîneront vers la gloire… ou la mort !

Une quête, des épreuves, des combats…

Le Grimoire d’Askaryl, doté de pouvoirs incommensurables, a été dérobé à ceux qui en avaient la garde, le Conseil des Grands Sages.Le lecteur incarne le personnage principal Edhan, qui se voit chargé de la périlleuse mission de récupérer le livre volé, tout en essayant de venger la mort de sa mère adoptive.
Le Grimoire d’Askaryl est le premier chapitre de la trilogie s’inscrivant dans le monde magique d’Hamnasya, peuplé de personnages étranges et de monstres fantastiques.

Le livre-application est disponible dès à présent sur l’App Store au prix de 4,49€

Simplifiez-vous Noël avec Mycookit !

Vous vous souvenez peut-être de Mycookit ? J’avais eu le plaisir de tester ce nouveau produit il y a quelques temps. Je partage aujourd’hui une nouvelle information à quelques jours du repas de Noël…

Mycookit, ce sont des ingrédients pré-dosés, frais et accompagnés de leur fiche recette et d’astuces. La réalisation est simple et le résultat est digne d’un chef ! Pour Noël, il s’agit d’un menu à composer parmi 2 Entrées / 2 Plats / 2 Desserts au choix .

Ce menu sera disponible à partir du 17 Décembre. Exceptionnellement Mycookit sera ouvert le dimanche 23 Décembre pour les livraisons et le lundi 24 Décembre les livraisons seront possibles de 10h à 16h ! Mycookit livre gratuitement dans l’heure qui suit la commande. (et possibilité de retrait en boutique rue des Tournelles Paris 3ème ou dans le 9ème).

Voici ce que Mycookit vous propose pour votre diner du 24 décembre…

Entrées
Panacotta de Foie Gras et Saint-Jacques en Carpaccio
Ou
Pastasotto à la Crème de Truffe et ses Champignons des Bois

Plats
Magret de Canard aux Coing et Châtaignes et son écrasée de Potimarron
Ou
Cabillaud et sa Brandade sur une Ribambelle de Poivrons et Courgette

Desserts
Poire Pochée à l’Hibiscus sur son Sablé Breton
Ou
Délice Méli-Mélo de Fruits Exotiques

Les prix
Entrée + Plat + Dessert = 25€/pers
Entrée + Plat + Dessert + Vin = 30€/pers
Entrée + Plat + Dessert + Vin + Champagne = 35€/pers
Tous les prix sont « à partir de » (prix sur la base 8 personnes)

Pour le champagne, il s’agit d’1/2 bouteille pour 2 personnes (et donc 1 bouteille pour 4). Il s’agit du champagne Lancelot Pienne (Cuvée Tradition – année d’élaboration 2009).

Pour le vin, il s’agit d’1 bouteille pour 2 personnes. Je ne sais pas encore de quelle bouteille il s’agit, le sommelier de Mycookit étant en train de travailler sur le sujet.

Passoa rejoue en duo avec Pony Pony Run Run

Prenez une bouteille de Passoã, faites appel à un groupe d’électro-pop-rock, ajoutez la patte créative d’une jeune designer inspirée et mélangez les univers. Après l’édition « summer », Passoã passe en mode « lumière » avec sa nouvelle édition.

Et les voilà de retour, les Pony Pony Run Run, toujours accompagnés de Leslie David, jeune Directrice Artistique aux créations surprenantes. Ensemble, ils ont imaginé le nouvel habillage de la bouteille de Passoã pour sa seconde édition après l’avoir revisitée l’été dernier. Pourquoi changer une équipe qui rêve ? Trois garçons, Antonin, Amaël et Gaëtan, une fille, Leslie, et un travail commun qui se nourrit des influences de chacun pour faire émerger un design, une histoire, un objet.

Les idées s’entrechoquent et se mêlent avec ce mix d’artistes passé par la case Beaux-Arts ou Arts Appliqués.
A eux d’imaginer un « dress code » insolite pour transformer la fameuse petite bouteille noire, sans jamais perdre de vue l’identité d’une liqueur bien dans sa bouteille.

QUAND PASSOÃ JOUE LA PHOSPHORESCENCE

« L’idée même de la bouteille phosphorescente nous a inspiré un univers futuriste et des codes graphiques lumineux ». Gaëtan.Dans cette nouvelle édition, la bouteille de Passoã a enfilé des habits de lumière un peu particuliers, un trompe-l’oeil phosphorescent complètement pixelisé. Imaginez des carrés s’empilant dans une sorte de désordre organisé : effet graphique surprenant garanti.