The Unwritten : Entre les Lignes

Cela fait bien un an que les deux tomes trainent sur ma pile « lectures en attente ». J’ai enfin réussi à trouver un peu de temps pour ouvrir de nouveau des comics. Bête j’ai été. J’aurais du entreprendre la lecture de The Unwritten beaucoup plus tôt…

L’histoire en quelques mots

Tommy Taylor est le héros de romans plébiscités dans le monde entier. Ce jeune magicien binoclard n’est évidemment pas sans rappeler Harry Potter. A l’occasion d’une TommyCon, le fils de l’auteur (Wilson Taylor) depuis longtemps disparu intervient et répond aux questions des fans venus en masse (bref, il cachetonne de conférences en séances de dédicaces pour survivre). Il se prénomme Tom Taylor et est considéré par tous comme la source d’inspiration des romans.
Lors de la TommyCon, après les questions de fans hardcore, convaincus que le jeune homme est Tommy le sorcier, l’intervention d’une jeune femme, Lizzie Hexam, va bouleverser la vie de Tom.
Le héros va apprendre progressivement que sa véritable existence n’est pas celle qu’il croit… Récit entre fiction et réalité…

Je n’en dis pas plus, le mieux est encore que vous découvriez par vous-même ce récit. Je viens de terminer la lecture du tome 2.

  • Carey, Mike
  • Gross, Peter
  • Panini Comics
  • 100% Vertigo
  • Format comics

J’ai adopté le Rowenta Compact Force Cyclonic

Le passage de l’aspirateur, en voilà une corvée. Et puis, c’est dingue comme un aspirateur peut prendre de la place. Je viens de découvrir le Rowenta Compact Force Cyclonic. Il s’agit d’un aspirateur tout petit, mais comme dirait le fils de l’émir, il a tout d’une grande.

A peine plus haut qu’une feuille de papier, le Rowenta Compact Force Cyclonic est un modèle extrêmement compact et ultra léger (environ 4kg). Malgré des dimensions lilliputiennes, le Compact Force Cyclonic est aussi puissant que ses grands frères.

L’aspirateur est livré avec différents types de brosses (celle pour le parquet est particulièrement efficace). Sa poignée est très ergonomique (j’ai rarement trouvé aussi agréable de passer l’aspirateur). En plus de se transformer en un clin d’oeil en brosse, la poignée offre un contrôle direct sur la force d’aspiration. Plutôt pratique lorsqu’on change de surface.

Sans sac, le seul « reproche » que l’on pourrait formuler est la taille du réservoir (1 litre), peut-être un peu juste si vous habitez un manoir. En revanche, pour les petits espaces, c’est top (et les éléments se nettoient plutôt facilement).

Le RO7845 (puisque c’est son nom de code) est fourni avec une tête Delta triangulaire (la fameuse qui m’a servi à nettoyer mon parquet) et dispose d’un filtre HEPA 13.

lien vers la vidéo compactforcecyclonic

Un Rowenta Compact Force Cyclonic à gagner !

J’ai la possibilité de faire gagner un aspirateur Compact Force Cyclonic d’une valeur de 255 euros. Pour participer et tenter de le remporter, il suffit de poster un commentaire à la suite de cette note. Un tirage au sort aura lieu dans quelques jours pour désigner le gagnant (si je fais partie des blogs ayant reçu le plus de commentaires). A vous de jouer !

1 emploi + 1 logement offert = le New Deal de l’Auvergne

Connaissez-vous l’Auvergne ? Pour ma part, j’y ai passé de beaux étés. C’est pour cette raison que je partage une info intéressante avec vous. Cette région regorge de choses à faire et à voir. Et côté gastronomie, ce ne sont pas les derniers… L’Auvergne, c’est même la région dans laquelle vous pourrez croiser des blogueurs influents. Des vrais. Et puis, n’allez pas croire que c’est une région reculée, coupée de tout. Les mobiles passent et une connexion Internet haut-débit n’est pas un fantasme.

Tout ça pour dire que si les autorités supérieures étaient d’accord, il n’est pas impossible que l’Auvergne fasse partie du top3 des régions dans lesquelles les Teulliac pourraient s’exporter pour un changement de vie. Si un jour nous en avons une opportunité de carrière se présente en pays arverne, il n’est pas impossible que nous considérions la question sérieusement… Histoire de gagner en qualité de vie, en convivialité.

1 emploi + 1 logement offert = le New Deal de l’Auvergne

L’Auvergne offre le logement aux nouveaux salariés qui s’installent sur son territoire. Elle offre aux personnes recrutées dans la région le financement de leur logement à hauteur de 500 euros par mois, pendant toute la durée de leur période d’essai. Toute personne en recherche d’emploi peut bénéficier du dispositif en répondant avant le 30 novembre à l’une des offres proposées par les entreprises partenaires sur www.newdeal-en-auvergne.fr.

Avec ce « New DEAL », l’Auvergne devient la première région à proposer une prime à la mobilité professionnelle. Un récent sondage IPSOS/Provemploi a révélé que 54 % des Franciliens rêvent de quitter la région parisienne pour une meilleure qualité de vie, mais ne concrétisent pas nécessairement leur projet par crainte de ne pas trouver de travail.

Initiative plus qu’intéressante à retrouver sur le site ou sur leur Page Facebook.

Angry Bird Star Wars, que la Force toussa…

Heureux propriétaire d’un ipad mini, je continue d’investir massivement dans des applications iOS. A ce propos, merci Apple d’avoir augmenté le prix de l’application, je ne savais plus comment augmenter mon panier moyen. J’ai récemment fait (enfin) l’acquisition de l’application Angry birds Star Wars, et que Yoda m’en soit témoin, c’est bonheur.

Pour mémoire, Angry Birds, c’est un jeu dans lequel des zozios doivent tataner la troncher de ces saletés de cochons. Disponible sur iOS et Android, et peut-être même sur Windows Phone 8 qui sait, ce petit jeu est plutôt addictif. A chaque niveau, en fonction de votre réussite, un score et un nombre d’étoiles vous sont attribués. L’objectif (pour les puristes) étant de pouvoir se pavaner en montrant à tous qu’ils ont réussi à prendre les trois étoiles pour chacun des niveaux.

Il y a quelques jours ou quelques semaines, une nouvelle version a été mise ne ligne sur l’App Store. Pas n’importe quelle version, mesdames et messieurs. En effet, il semblerait que Rovio (l’éditeur) ait réussi à convaincre Lucas Films de leur prêter la licence (encore une histoire de gros sous, c’est évident).

Peu importe. Une version « Star Wars » d’Angry Birds est disponible ! Je ne vous ferai pas l’affront de vous raconter la Guerre des Etoiles par le menu. Sachez seulement qu’ici, l’Alliance Rebelle est incarnée par une volée d’oiseaux ayant chacun un « pouvoir » spécial.

Un peu à la manière de Lego Star Wars, cette version d’Angry Birds permet de tuer le temps en utilisant qui de la Force, qui d’un sabre laser… Vous pourrez même – si vous galérez un peu – décider d’envoyer le Faucon Millenium pour aller atomiser du cochon en costume de Stormtrooper.

Sur ces bonnes paroles, je retourne à l’assaut de l’Etoile Noire… Bon jeu !

Lien de téléchargement

La reco en chanson…

« Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes, des agences ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite. »

(que ça ne vous empêche pas de compléter en commentaire)

  • La recommandation d’une agence, c’est d’abord une bonne stratégie, laquelle doit être :

  • Ce qu’on voudrait dire au client quand il réclame sa reco

  • Le sentiment du client à la fin de l’opé…

Sunstar Gum x Star Wars : les dents du jedi

Il y a queques jours, j’ai eu la chance d’être invité à découvrir une nouvelle gamme de produits. Pourquoi, je dis « la chance » ? Tout simplement, parce qu’en plus d’un univers qui me plaît (Star Wars), le rendez-vous était donné aux Arts Décoratifs. L’occasion d’effectuer une visite privée de l’expo sur les jouets Star Wars. Malheureusement, rapport à un contretemps…, j’ai du zappé la visite. Tant pis, ce sera pour une prochaine fois avec Madame et Mini_Teulliac.
Sunstar, une marque spécialisée dans l’hygiène bucco-dentaire, conviait quelques partenaires et autres blogueurs à découvrir un partenariat inédit : une collection de produits Star Wars !

Dès l’arrivée, l’ami Dark Vador attendait les convives pour un rapide photo call (top ! Un seul regret, les StormTroopers étaient partis en pause quand je suis arrivé :)).

Je ne vais pas vous faire l’article sur Sunstar (une rapide recherche sur Google et vous trouverez tout ce que vous cherchez sur le leader de l’hygiène bucco-dentaire). Je vais m’attarder sur les produits…

Mais avant cela, je me dois d’aborder la délicate question du brossage de dents par nos chères têtes blondes. Cela fait quelques mois que Mini_Teulliac se brosse les dents… sporadiquement. Est-ce qu’on se dit que les dents de lait vont inéluctablement tomber et que finalement les efforts consentis pour les laver sont vains ? Je ne chercherai pas à épiloguer sur le sujet.

Il n’en reste pas moins que le lavage de dents, s’il est moins compliqué à mettre en place que la propreté (aussi appelé « dressage » dans notre cas, j’aurai peut-être l’occasion de jouer les papas blogueurs professionnels avec une note dédiée au sujet), ce n’est pas facile tous les jours. Il faut trouver la bonne brosse à dent : la rose ou la bleue avec Hello Kitty ou Flash McQueen. Le dentifrice doit être à la fraise. Comment faire comprendre à Mini_Teulliac que le dentifrice ce n’est pas une fraise Tagada, mais plutôt une sorte de pâte à tartiner pour les dents ?

Loin de moi l’idée de vous faire croire que Sunstar va révolutionner votre vie et le brossage de dents de vos enfants… quoique…

[quote_center]Le laboratoire SUNSTAR, qui développe la marque GUM, s’est donné pour mission d’améliorer la santé systémique globale en aidant les individus de tous âges à avoir des dents et des gencives plus fortes et plus saines.[/quote_center]

Sunstar s’engage à proposer des produits d’hygiène bucco-dentaire innovants et de qualité supérieure aux particuliers et aux professionnels dentaires. Cette marque est recommandée par de nombreux dentistes et commercialisée uniquement dans les circuits spécialisés (pharmacies, parapharmacies,…). Sunstar est un pionnier dans le domaine de l’éducation, de la motivation des individus pour leur hygiène bucco-dentaire. C’est en raison de l’ensemble de ces engagements que Monsieur George Lucas et Lucas films ont choisi Sunstar pour le partenariat Gum-Star Wars.

[title type= »h2″]Que la Force soit avec toi et tes dents ![/title]

Finie, la corvée de brossage ! Les brosses à dents GUM Star Wars viennent au secours des parents à court d’idées pour encourager leurs enfants à (bien) se nettoyer les dents. La brosse devient un jouet, et pas n’importe lequel. La gamme de produits comprend quatre brosses manuelles, deux brosses électriques et trois brosses en forme de sabre-laser, chacune avec ses propres personnages et spécificités.

Les brosses à dents manuelles

Pour que les plus petits prennent en main leur destin de Jedi, on dégaine la dernière des trois gammes de brosses GUM® Star Wars™, décorées à l’effigie d’Anakin Skywalker, de Yoda, de Dark Vador et du Capitaine Rex, de l’armée des clones.

La brosse à dents électrique

Affronter Dark Vador dans la salle de bains ? Un jeu d’enfant ! Les brosses électriques GUM Star Wars prennent soit la forme du sombre seigneur lui-même, soit celle du Capitaine Rex, second du général Anakin Skywalker.

 

Les brosses à dents sabre laser

(personnellement, mes préférées)

« STAR » de la gamme, la brosse sabre laser GUM® Star Wars™ reprend la forme de l’arme la plus connue de toute la saga Star Wars™. Entre la brosse verte de Yoda, la rouge de Dark Vador et la bleue d’Anakin Skywalker, les enfants et les grands enfants auront l’embarras du choix ; et comme chaque brosse clignote pendant une minute, les parents peuvent être assurés d’un brossage complet.

 

Côté prix…

Comme vous pourrez le constater ci-dessous, le tarif de ces brosses à dents est loin d’être prohibitif. Et si, en cadeau, cela peut permettre de transformer le brossage de dents en jeu…

1 Brosse Manuelle GUM® Star Wars™ 3.50€ (6-12 ans)
2 Sabre Laser GUM® Star Wars™ 5.49€ (6-12 ans)
3 Brosse Electrique GUM® Star Wars™ 9.90€ (à partir de 6 ans et sans limite d’âge !) 

Ici, le sabre laser a été testé et adopté !

 

Pour en savoir plus : www.sunstarGUM.fr et www.facebook.com/GumSunstarFrance 

Ibis Styles « offre famille », ou comment voyager avec sa progéniture

Quand on est deux, c’est facile. On décide de partir en week-end en amoureux. On prend ses billets à la dernière minute pour aller se dorer la pilule au soleil. Mais quand vient l’enfant ? C’est toute une vie (et une organisation) qui est chamboulée.

Partir en week-end avec un enfant en bas-âge, c’est devoir accrocher une remorque contenant des couches, des changes, du lait en poudre, des lingettes, un thermomètre, du Doliprane en sirop,… Partir en vacances, c’est choisir un lieu à la fois paradisiaque et à moins d’une journée de transport… Et puis, si vous choisissez l’option road trip/ hôtel, c’est trouvé un hébergement qui accueille votre bambin…

Oh bien sûr, avant d’avoir des enfants, on se fait plein de belles promesses : « ouais, moua mes enfants, je les emmènerai partout avec moi » ; « ouais, c’est pas parce qu’on est parents qu’on ne peut plus sortir comme avant » ; …

C’est ça… Après avoir passé quelques mois, au mieux quelques semaines à se lever en pleine nuit pour changer une couche et donner, on a beau s’être promis d’être les meilleurs parents du monde… arrive un moment où la nature (humaine) reprend le dessus. Il en faut peu pour qu’une soudaine poussée d’égoïsme vous pousse à agir…

Tiens donc, ibis Styles a une offre qui va me permettre 1. De voyager 2. D’occuper le ou les marmots. Et bien je dis « banco ! ».

ibis Styles propose des espaces dédiés aux « touptits ». C’est un peu comme si vous alliez diner ou passer le week-end chez des amis qui ont des enfants. C’est plus facile (c’est l’expérience qui parle).

Ibis Styles s’est associé avec le site http://www.jedessine.com/ sur lequel un espace est dédié à l’offre famille : http://www.jedessine.com/c_34921/jeux/viens-t-amuser-avec-ibis-styles

Je n’ai pas encore testé. Mais tel que je l’imagine, ibis Style, c’est un hôtel paradisiaque à l’intérieur duquel je pourrais laisser la garde des bambins à du personnel qualifié. Ce dernier se chargera de leur faire réaliser des colliers de nouille, des dessins sur des feuilles géantes (dessins qu’il nous faudra récupérer et garder de longs mois sous peine de déclencher l’ire de notre progéniture). Évidemment, on peut rêver… A minima, disposer d’espaces réservés aux petits, dans lesquels il sera possible de les occuper (sous la surveillance des parents) sans pour autant subir le regard (noir) des autres clients de l’hôtel, c’est déjà un plus. Le divertissement des enfants… la tranquilité des parents… Voilà mon hôtel de rêve.

Après quelques heures de jeux, quelques autres heures de sommeil, toute la smala s’en ira, le cœur léger, prête à affronter de nouvelles aventures. De quoi partir à la découverte des capitales européennes par exemple sans devoir attendre que sa progéniture soit en âge de « se tenir » pour ne pas déranger tout le monde.

Pour découvrir l’offre famille, c’est par ici

 

Ecig Arrete, ou comment devenir vapoteur…

J’ai commencé à fumer à 18 ans. Alors que j’aurais pu être influencé bien avant par mes petits camarades de collège ou de lycée, j’ai attendu d’être majeur pour m’y mettre. Comme quoi, on est influençable à tout âge.
Je me suis mis à fumer alors que j’étais chef scout (bah ouais). A l’époque, j’étais jeune et beau… et le seul non fumeur ou presque. Résultat, pour être encore plus cool que je ne l’étais, je me suis mis à sucer des cancerettes. Est-ce que cela renforçait ma rebellitude ? Est-ce que cela faisait de moi un jeune éphèbe plus attirant ? Je ne saurais répondre à cette question sans qu’on me reproche de me vanter. Le fait est que je me suis mis à fumer pour faire comme les nymphettes personnes avec qui j’encadrais des jeunes à l’époque.

Cela a duré environ une dizaine d’années. De quelques cigarettes par jour jusqu’à un paquet consommé quotidiennement. De la clope au moment du café, à la quinte de toux en te levant pendant que tes mains cherchent le paquet de tiges posé non loin de ta table de nuit. Les premiers temps, ça allait. J’étais en couple avec une super meuf (que certains connaissent puisque c’est mon épouse et la mère de miniteuteu). Puis, ma dulcinée s’est arrêtée de fumer sur les conseils de son médecin. Et moi, j’ai continué de lui polluer la vie avec mes clopes…

J’ai essayé d’arrêter de fumer. Une fois. Puis deux. Et encore quelques fois. Sans « béquille » et sans succès. Quand tu te lèves à 3h du mat’ pour aller faire les poussières sur tes étagères au bout de 24 heures d’arrêt… même la plus compréhensive des moitiés te dit que peut-être tu pourrais reprendre…

Et puis un jour, la quinte de toux du matin et le souffle court aidant, j’ai décidé d’arrêter. Alors, j’ai plus ou moins prévenu tout le monde : dans deux mois, après le réveillon du jour de l’an, j’arrête. C’est comme cela qu’en octobre, je suis allé chez le pharmacien acheter ma boite de patchs à la nicotine. J’ai continué sur ma lancée d’un paquet par jour en fixant cette boite de patchs laissée bien en évidence à chaque bouffée inhalée.

Et puis le 31 décembre il y a quelques années, les douze coups de minuit approchant, en me rappelant cette bonne résolution, j’ai allumé ma dernière cigarette.

Cela n’a pas été facile. Les patchs m’ont aidé. Chaque jour était une victoire (industrie du tabac tu m’auras pas). Alors, j’ai un peu ramassé et ce corps d’Apollon s’est petit à petit arrondi. Une petite dizaine de kilos est venue s’installer, mais bon… j’avais arrêter de fumer.

A l’époque, il n’était pas encore question de cigarettes électroniques. Ou du moins, je n’en avais pas forcément entendu parler. Je vois aujourd’hui de plus en plus de personnes tirer sur une cigarette sans que celle-ci ne se consume. Est-ce parce que le prix du paquet de tiges devient exorbitant ou parce que mes congénères ont pris conscience que ce petit plaisir les consume que beaucoup (pas tous) réfléchissent de plus en plus sérieusement à arrêter ?

(j’ai oublié de vous dire que j’ai aussi lu le bouquin d’Allen Carr qui selon la légende te fait arrêter le tabac rien qu’en le lisant. C’est pas totalement faux).

Après quelques années, la clope me manque de temps en temps. Après un bon repas, lors d’une soirée entre amis. Si vraiment j’avais la volonté de me remettre à fumer (clin d’oeil au sketch de Gad Elmaleh sur le sujet), je crois que je ferais l’acquisition d’une cigarette électronique.

J’ai déjeuné avec une amie récemment et lors de la discussion, elle m’avoue travaillé pour un fabriquant de e-cigarettes. L’occasion est trop belle. Je la supplie de plaider ma cause auprès de son client en lui promettant (croix de bois, crois de fer,…) de faire sérieusement le test d’un modèle sans nicotine.

Quelques jours plus tard, je reçois un pli au bureau dans lequel je découvre deux vraies/fausses cigarettes. Gentil garçon, j’en offre une à l’assistante qui souhaite vivement que son compagnon arrête le tabac. Je garde l’autre pour la tester…

Non, je ne rentrerai pas dans un tabac pour acheter des cigarettes. Je vais me contenter de faire le kéké avec ma vraie/fausse cigarette sans nicotine. Depuis le temps, mon organisme ne m’intime pas l’ordre de recevoir sa dose. Je sors la cigarette de son emballage. Je l’approche de mes lèvres.

Je tire quelques bouffées sur cette cigarette (sans inhaler la fumée, ayant perdu ce réflexe). C’est rigolo. Et puis, fenêtres fermées dans le bureau, cela ne dérange personne. Cela fait presque rire les gens de me voir, clope au bec, recracher de la vapeur par le nez.

Et oui Bobby, avec une cigarette électronique, plus précisément avec une Ecig Arrete, tu n’es pas un fumeur mais un vapoteur. Alors je vapote. Si à l’époque j’avais eu la même chose… l’arrêt tabagique aurait peut-être été plus simple.

[quote_center]Pour la petite histoire…[/quote_center]

Le site Ecig Arrete a été lancé par de jeunes entrepreneurs frenchies qui en avaient marre de ne rien comprendre à la cigarette électronique ! Ils ont donc décidé de lancer un site simple et ergonomique, qui, contrairement à de nombreux autres sites, a choisi de ne vendre qu’un seul modèle de e-cigarette rechargeable, jugeant qu’il était le mieux adapté à tout type de fumeur.

Ecig Arrete est un site quasi mono-produit, proposant un modèle jetable et un modèle rechargeable dernière génération qui s’adapte à tout type de fumeur : le modèle eGo-T. Moi, pour mégoter, j’ai demandé expressément un modèle sans nicotine. Je suis devenu un vapoteur (occasionnel).

Ils ont également rédigé un guide pour les nuls qui, comme moi, souhaitent arrêter mais qui s’y perdent dans l’offre d’adjuvants anti-tabac. Si jamais vous êtes arrivés sur cette note depuis Google en cherchant un moyen d’arrêter de fumer, je vous invite à consulter leur blog. Je vous invite également à consulter le guide-la-ecig-pour-les-nuls dans lequel vous trouverez toutes les infos utiles.

Je vais continuer à vapoter lors de soirées entre amis (ça va en étonner plus d’un de me voir avec une -fausse- cigarette au bec). Et puis bon… même si en arrêtant de fumer, vous prenez quelques kilos, il sera toujours temps de prendre une carte au Club Med Gym pour aller faire un peu de rameur.

SNCF : partir pour moins cher à Noël !

 

C’est Noël avant l’heure. SNCF renouvelle sa proposition de places moins chères (et c’est tant mieux). Vous connaissez peut-être les TGV 100% Prem’s. ? En deux mots, ce sont des trains sur lesquels (tous) les billets sont à prix réduits. De quoi faire quelques économies en ces temps difficiles. A l’occasion des fêtes de Noël, les tarifs sont encore  plus avantageux si vous décidez de partir à plusieurs. Plus vous êtes nombreux, moins vous payez (des billets qui étaient déjà à prix réduits. Tu as compris le truc ?).

Alors toi le Jeune qui veut voir du pays avec ta bande d’amis, c’est le moment d’organiser un week-end ou un séjour pendant les vacances scolaires.

Avant d’aller plus loin, sache le Jeune qu’il te faudra tenir compte des modalités de l’opération. A savoir :

Règle n°1 : cette offre est valable avec TGV en 2nde classe et 1ère classe, sur des trajets sans correspondance, certains jours et sur certains trains, sur une sélection de destinations en France, dans la limite des places disponibles à ce tarif.

Règle n°2 : tu devras effectuer ton voyage entre le 21 décembre 2012 et le 6 janvier 2013.

Règle n°3 : les billets sont non échangeables et non remboursables et l’offre n’est pas cumulable avec une autre promo ou un tarif réduit SNCF.

Règle n°4 : en gares, boutiques SNCF, par téléphone, auprès de ton agence de voyages agréée ou sur www. sncf.com, acheter tes billets tu devras.

Hâte toi le Jeune, les billets sont en vente depuis le 11 octobre 2012.

Mais où partir ?

SNCF te propose de découvrir Marseille, Montpellier, Bordeaux, Lyon, Rennes, Lille ou encore Strasbourg et beaucoup d’autres destinations que je vous invite à découvrir sur le site.

Le conseil de Tonton Teuteu

Tu veux « kiffer » avec tes amis le Jeune ? Alors, ouvre grand tes esgourdes. Tonton Teuteu va partager avec toi son expérience. Je t’invite fortement à découvrir Strasbourg et son Marché de Noël ! Crois moi, si tu veux retrouver ton âme d’enfant et t’éclater avec tes amis, profite de l’offre de SNCF et file en Alsace. Le plaisir des yeux et du ventre !

Pour te donner une idée des tarifs pour un Paris Strasbourg…

Partez à 3 = à partir de 20 €/personne
Partez à 4 = à partir de 18 €/personne
Partez à 5 = à partir de 17 €/personne
Partez à 6 = à partir de 16 €/personne

Rappel des modalités :
Offre valable avec TGV en 2de classe et 1re classe, sur des trajets sans correspondance, certains jours et sur certains trains, sur une sélection de destinations en France, dans la limite des places disponibles à ce tarif.

• Billets en vente à partir du 11 octobre 2012, • Dates de voyage du 21 décembre 2012 au 6 janvier 2013.

• Les billets sont non échangeables et non remboursables. Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours ou tarif réduit SNCF.

• En vente en gares, boutiques SNCF, par téléphone au 3635 (0,34 € TTC, hors surcoût éventuel), auprès des agences de voyages agréées SNCF et sur www.voyages-sncf.com. Télépaiement obligatoire par téléphone et sur internet. Plus d’infos.