35 heures du lapin : Ecoutez cette histoire…

Le week-end dernier, l’agence Passage Piéton m’a convié, ainsi que 34 autres blogueurs, à venir fêter les 35 printemps du lapin Duracell (et non de la marque, comme nous le précisera Vincent).

Après un succulent délicieux très bon diner thaïlandais en compagnie de Stan et Dam, de Damien, d’Anne-Laure et Benjamin et de Romain (j’oublie personne ?), nous nous dirigeons vers notre destin.

L’agence PP nous a donné rendez-vous à 23h devant le clapier, afin de rencontrer les autres participants avant de se faire enfermer jusqu’au dimanche 11h00.

L’équipe de PP nous présente un rapide déroulé du weekend-end (qui seront nos hôtes, ce que nous pourrons faire, ce que nous devrons absolument faire – se faire plaisir- ,…). PP introduit enfin July, la cliente. Cette dernière, plutôt que de voir si son argent est correctement investi (c’est peut-être le cas, mais c’est pas l’impression que j’ai eue), est venue vivre l’aventure avec nous (c’est à cet instant que nous pouvons la conspuer. Oui, elle a dormi ! bouhhhhhhh).

Plus sérieusement, pour avoir discuté avec elle, bon esprit, blogueuse elle aussi, et une réelle envie de partager ce moment avec nous.

Minuit, l’heure du crime de faire notre entrée. A la manière du Loft, nous faisons nos adieux à la « vraie vie ». Accueillis par le lapin Duracell, nous découvrons sa maison.

Petite parenthèse : j’ai cru comprendre qu’il s’agit(ssait ?) d’une boutique de jouets. Un entresol visible depuis l’extérieur – pas question d’être des bêtes curieuses uniquement sur Internet, laissons les vrais gens (ceux qu’ont pas de blog quoi 🙂 ) s’interroger sur cette bande de djeuns qui dans quelques heures ne seront déjà plus que le reflet d’eux-mêmes – et une vaste cave en sous-sol composent la maison du lapin.

Vestiaire déposé (jusque là, ça ressemble à n’importe quelle soirée de blogueurs 🙂 ), commence la phase de retrouvailles pour les uns, de socialisation pour les autres. Je connaissais quelques uns des participants « en vrai », j’en lisais plusieurs autres, et j’ai découvert la galaxie, que dis-je, l’enfer impitoyable des blogs de filles. Seigneur, fais que je ne me fâche jamais avec l’une de ces blogueuses (je déconne, elles m’ont l’air toutes très sympathiques et je me fais fort de découvrir leur prose très vite).

ça squatte les canaps, ça joue à Guitar Hero ou à Mario Kart, ça twitte, ça papotte, ça rigole, ça crie… (mais tout ça, il faut le voir en vrai pour le croire 🙂 ).

Et les activités commencent (gentiment) par un karaoke, avant d’enflammer le dance floor du sous-sol (et surtout avant une démo de tecktonik).

Les premières heures s’enchainent relativement rapidement. Et malgré la journée de boulot dans les pattes, je passe aisément le premier cap. Nous sommes samedi matin, Paris s’éveille.

C’est ce moment précis qu’ont choisi deux hurluberlus pour faire leur entrée. Allez hop, animation « match d’impro ». J’en profite pour solliciter Marlène, notre charmante G.O. et demander l’accès à une douche (et zapper ainsi l’impro).

De retour frais et dispo au clapier, quelques heures s’écoulent au cours desquelles l’ambiance retombera quelque peu. Une table est dressée au milieu du « salon ». Kesako ? Il s’agit d’un cours de sculpture sur carotte (eh mon ami, t’aime ça manger des carottes !?). Pas folichon diront certains, pas facile diront ceux qui ont essayé. Pas forcément top effectivement, mais ça permet de s’occuper l’esprit plutôt que de se focaliser sur le chemin qu’il reste à parcourir.

3 activités qui m’ont bien plu : l’orchestre de samba, la séance de joga/relaxation et la table de poker.

Une dizaine de participants, 4 instruments et hop ! on obtient un orchestre de blogueurs. Jouer en rythme, se défouler, toussa…

La séance de relaxation fut l’occasion de me rendre (une nouvelle fois) compte de ma souplesse légendaire. En me courbant, je touche mes genoux sans plier les jambes. Waahhhhhhhhhh

Arrive enfin l’activité dans laquelle j’ai brillé eu de la chance : le poker. Deux tables ont été installées et deux croupiers de L’Aviation Club de France pour animer le tout. Installé confortablement à la première table en compagnie d’une dizaine d’autres blogueurs, j’ai enchainé les coups de maître de bol jusqu’à rafler la mise !

Pour clore la journée du samedi, un diner assis (j’ai pas vu de plan de table, franchement vous déconnez chez PP) puis une soirée dansante en compagnie de « DJ relou », le disc jockey qui vous empêchera de fermer l’œil jusqu’au bout de la nuit ! Des bulles par-ci, des bulles par là.

Et là, à ce moment précis, arrive Loana ! La vraie, la seule, l’unique (c’est bon là, je peux arrêter ?) Loana. Beaucoup de blogs ou d’articles ou encore de twitterers s’étaient demandés si la maison du lapin disposerait d’une piscine, etc… (rien de tout ça à l’intérieur); l’agence PP fait un joli clin d’œil (prévu depuis le début ?) à toutes ces interrogations sur la possibilité de s’ébattre joyeusement dans un jacuzzi !

Loana est venue souhaiter un joyeux anniversaire au lapin Duracell. (Note à PP : la prochaine fois, pensez à la faire sortir du gâteau 🙂 ). L’occasion pour nous de prendre quelques photos en compagnie de la miss.

Tout s’enchaine très vite. Quelques minutes dehors et c’est Edouard Baer qui passe (fortuitement) et qui se fait littéralement happer par une horde de blogueuses en furie. Le pauvre, il a du se demander ce qu’il se passait. (Le veinard !) Tout penaud, il s’en est allé finir son sandwich (aux oignons ?) dans le froid d’une nuit sans lune.

No Comment

Il est 5h, Paris s’éveille (encore), et tout n’est que désolation « prise de recul ». Certains prennent du recul, quand d’autres attendent la prochaine activité avec impatience. C’est alors qu’arrivent trois B-boys, venus donner une leçon de break. Total respect ! Nael et Benjamin sont dans la place. Yo yo yo ! (que d’énergie).

C’est à ce moment là que tout devient plus dur. Le jour se lève une seconde fois sur la maison du lapin, nichée au fin fond du cinquième arrondissement de Paris, near Notre Dame de Paris, its beautiful ! Il est 7 heures du matin, encore 4 heures, les plus longues de ce weekend. Les regards sont hagards, les yeux cernés, les traits tirés. Les relookeuses sont donc les bienvenues. Après s’être occupées de certaines de nos colocataires, ces dernières nous apparaissent sous un nouveau jour (hu hu hu), pimpantes (ou maquillées comme des voitures volées, question de point de vue).

C’est quand nous, blogueurs ô combien influents et doués (d’ordinaire) d’une acuité si fine, arrivons à la 30ème de veille que ces fourbes de Passage Piéton font entrer dans l’arène, que dis-je la fosse aux lions (et je ne dis pas ça pour l’odeur animale qui se dégage du clapier), un magicien. Après quelques tours de cartes, Houdin le magicien (référence aux Robin des Bois) nous a proposé une démo d’hypnose. Bluffant ! Je ne pensais pas que Romain pouvait être si dur ! 🙂

Remis de mes émotions, un regard sur ma montre. Yes ! plus qu’une heure.

(ellipse temporelle) Nous sommes réunis au salon. C’est le décompte final : 10, 9, 8… 3, 2, 1… 35 HEURES ! ILS L’ONT FAIT ! Auto satisfaction, applaudissements. Fatigués mais contents d’avoir relevé le challenge. C’est l’heure des accolades, de la photo mais surtout… de sauter dans un taxi pour rentrer retrouver Morphée !!!!!! Quelques heures de sommeil et il n’y paraitra plus (ou pas…)

Mon bilan :

Quoiqu’on en dise, quoiqu’on en pense, j’ai été content de participer à cette opé organisée par Passage Piéton. Ça a été l’occasion de passer plus de temps (hé hé) avec des copains, de rencontrer d’autres animaux sociables que sont les blogueurs (mon correcteur orthographe veut absolument remplacer le mot par blagueur). Même si c’est un défi idiot, je l’ai relevé, avec une bande de potes.

Qu’est ce que j’y ai gagné ?

Pour avoir discuté avec Stan ou Dam (entre autres), nous sommes plusieurs à avoir participé avant tout pour le fun. Evidemment, nous nous sommes demandés si nous allions recevoir un cadeau pour le service rendu (en 35 heures, on en pense des choses).

Le cadeau révélé par PP est une campagne d’affichage 4×3 sur un réseau parisien. Bien maigre dédommagement diront certains. Perso, je ne sais pas encore quoi en penser. D’un côté, 29 blagueurs sur une affiche, ça fait beaucoup (d’autant que le but est de promouvoir les blogs des participants). Ai-je envie de cela ? Pour giiks oui, ça pourrait être drôle une campagne de pub. Pour teulliac, c’est moins utile :). Je ne pense pas avoir un ego sur dimensionné, je ne souhaite pas nécessairement faire la promo de teulliac. J’aurais presque envie de demander à mes 28 colocataires d’un weekend si on pourrait pas offrir cet espace à une association…

Mais bon, ce serait ruiner un peu la campagne de PP pour Duracell. Mais pourquoi pas, on pourrait continuer de promouvoir les infatigables de Duracell et souligner que ces 29 blogueurs offrent les panneaux 4×3 à telle ou telle asso…

C’était une belle aventure. Je suis content d’avoir retrouvé Marie (laquelle m’a trouvé tout endormi dimanche). J’ai hâte de retrouver mes coreligionnaires lors d’un pique-nique (c’est l’option qui semble avoir été retenue de la chaine de 104 mails, pour la seule journée d’aujourd’hui).

Alors merci ! Merci à Passage Piéton, Marlène, Vincent et les autres, merci à July de Duracell pour être entrée dans la mêlée, merci au staff, merci à la technique (ou pas 🙂 ) et merci à Marie de m’avoir poussé à tenter l’expérience.

Sur ce, je vais me coucher. Il est 23h10, je n’en peux plus. Je publie. Je relirai demain et intègrerai les liens et les photos dans la foulée.

Note à moi-même : penser à mettre à jour la blogroll, Facebook et GReader.

MAJ : beaucoup de coquilles corrigées…

One comment on “35 heures du lapin : Ecoutez cette histoire…”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :