Découvert chez un ami, Okko (4 tomes disponibles à ce soir) raconte l’histoire d’un samouraï sans maître (un rônin en somme). Okko est accompagné dans sa chasse aux démons par un bonze amateur de saké (Noshin), un géant portant un masque rouge, tels que ceux portés dans le théâtre kabuki (Noburo), et Tikku, recueilli par l’équipe et devenu l’élève du moine alcoolo.

L’action prend place dans le Japon médiéval, dans l’empire du Pajan. L’histoire après l’enlèvement de Petite Fleur, la sœur de Tikku (Le cycle de l’eau, volume 1). La série, commencée en 2005, compte pour le moment 4 volumes (Le cycle de l’eau I et II, le cycle de la terre I et II).

Les quatre premiers volumes m’ont vivement donné envie de connaître le reste de la série, prévue en 10 volumes (deux tomes par éléments restants à savoir le feu, le vent et le vide).

Le scénario et le dessin sont de Hub, la couleur de Stephan Pelayo.
L’éditeur est Delcourt et la collection Terres de Légendes.

Mais ce n’est pas tout, Okko, c’est aussi un jeu de plateau. Pour en savoir plus, c’est ici : http://www.okko-thegame.com/accueil/index.htm

J’ai complètement accroché à l’histoire se déroulant dans un Japon médiéval sur fond de guerres de clans, mais aussi au trait de Hub (les dessins sont superbes). Une série que je conseille et dont j’attends avec impatience la suite !