Il y a quelques lunes de cela, aux détours d’une reco, une polémique s’est crée à l’agence. L’objet du débat : le lien de parenté entre les clones de la République galactique et les stormtroopers de l’Empire.

Je soutenais (et continue de soutenir) alors que les clones sont les aïeux des troopers. Attention, quand je parle de clones, je ne pense pas aux droides de combat de la Fédération du Commerce. Je parle des soldats en tenue blanche visibles dans les épisodes I à III.

En face de moi, un mur d’incompréhension. Que dis-je, d’ignorance mais aussi de mauvaise foi. Les clones n’ont aucun lien avec les stormtroopers. Et pour asseoir cette assertion, un argument massue : Han Solo a été un stormtrooper et pourtant ce n’est pas un clone.

Dieu merci, j’ai dans mon cercle d’amis des experts de l’univers développé par Georges Lucas. Et quitte à raconter ici des âneries, autant débiner mes sources. En l’occurrence, il s’agit de Cedric B., animateur du renommé et ô combien admirable podcast Geek Inc. Qui de mieux placé qu’un possesseur d’un véritable costume de stormtrooper pour nous apporter la Vérité ?

Selon Cedric, les stormtroopers sont la « v2 », la mise à jour, des clones présents dans la première trilogie. Lors de la chute de la République au profit de l’Empire, on peut supposer que les uniformes ont été revus et améliorés. Par ailleurs, afin de soutenir la politique de l’Empire, tout prête à croire que Vador et sa clique sont allés chercher des volontaires parmi les populations civiles pour gonfler les rangs de leur force armée et réprimer ainsi plus rapidement la rébellion.

Cela expliquerait pourquoi dans les épisodes IV à VI, nous apercevons des amiraux, des généraux,… qui ne sont pas des clones. Concernant Han Solo, mercenaire de son état, il
n’est pas impossible que pour assurer un peu de trésorerie, il ait vendu un temps ses services.

En conclusion, teintée peut-être de mauvaise foi, nous pouvons affirmer (témoignage d’expert à l’appui) que j’avais raison.

Bien évidemment, cette démonstration n’appelle aucune contradiction.