Publié le

[Litt.] Un lieu incertain de Fred Vargas : PLOG !

Merci Fanny. Coquille coRRigée 🙂

J’ai dĂ©couvert Fred Vargas grâce Ă  ma belle famille il y a quelques temps dĂ©jĂ . Après un dĂ©tour par quelques ouvrages de science fiction, j’ai eu envie de retrouver le commissaire Adamsberg et son acolyte Adrien Danglard. J’ai donc rĂ©attaquĂ© avec Un lieu incertain.

Adamsberg et Danglard sont invitĂ©s Ă  un colloque londonien rassemblant la crème des polices europĂ©ennes. Sur place, ils dĂ©couvriront des pieds dans leur chaussure Ă  l’entrĂ©e du cimetière d’Highgate, au lieu du vampirisme londonien… jusqu’ici on se demande bien en quoi cette enquĂŞte concerne nos deux policiers français (si ce n’est la rĂ©putation d’ĂŞtre mal chaussĂ©s).

De retour sur le territoire, Adamsberg, Danglard et l’Ă©quipe d’inspecteurs se rendent sur le lieu d’un crime. Sur place, ils dĂ©couvrent un corps entièrement rĂ©duit en morceaux, pulvĂ©risĂ©.

Un cadavre en miettes, une carte postale Ă©crite en allemand renvoyant vers un meurtre similaire… et toujours ces chaussures Ă  l’entrĂ©e de Highgate… L’enquĂŞte dĂ©marre (avec un tĂ©moin que tout accable). Elle va entrainer Adamsberg le rĂŞveur jusqu’Ă  Kiseljevo, en Serbie, sur les traces des dentus et du Zerquetscher…

Beaucoup de choses Ă  raconter, de personnages qui vont croiser la route du commissaire, mais je m’arrĂŞterai ici de peur d’en dĂ©voiler trop et de gâcher le plaisir du futur lecteur. Un roman policier Ă©tonnant, flirtant avec le fantastique, le gothique, le rĂŞve…

C’est toujours un plaisir de lire Fred Vargas. J’aime cette Ă©criture facile, la profondeur des personnages (que l’on aime retrouver d’une enquete Ă  l’autre), le mystère obscur jusque dans les dernières pages. A lire absolument !

3 rĂ©flexions au sujet de « [Litt.] Un lieu incertain de Fred Vargas : PLOG ! »

  1. De plog ? (hum ahum)

    Fred Vasgas avec un R comme moRte de RiRe ?

  2. J’adore Fred VARGAS. Tu devrais vraiment les lire par ordre chronologique, la dĂ©couverte progressive des personnages prend alors tout son sens.
    Sinon, le meilleur de tous est sans nul doute « dans les bois Ă©ternels », celui d’avant un lieu incertain.
    Merci à Fred Vargas pour ces personnages si bien esquissés, si bien croqués et tellement hors des clichés.

  3. […] dĂ©jĂ  eu rapidement l’occasion d’Ă©crire quelques petites choses dessus (ici, ici, ici, […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*