Pars vite et reviens tard… le film

Je suis devenu grâce à Olivier et Isabelle un lecteur enthousiaste des romans policiers de Fred Vargas. Ce qui les « bouscule » un peu, c’est que je n’ai pas les ai pas lus dans l’ordre. En effet, je reconnais (après coup) qu’au fil des intrigues, les personnages de Fred Vargas (et notamment les personnages secondaires gravitant autour du commissaire Jean-Baptiste Adamsberg) prennent de plus en plus d’épaisseur.
Après avoir découvert l’érudit (et un peu alcoolique) Adrien Danglard, on fait la connaissance de Veyrenc de Bilc, de la scupturale Violette Rétancourt, d’Hélène Froissy, de la Boule et du reste de la brigade criminelle…

Ayant lu quelques uns de ouvrages de l’écrivain-historienne Fred Vargas, j’ai eu envie de voir les adaptations cinématographiques et télévisuelles (le même mode opératoire que lors de ma session Brett Easton Ellis).

A Noël, le DVD de Pars vite et reviens tard m’a été offert (merci Michel et Freddy). Impatient de découvrir le film, je me suis rendu compte que je n’avais pas lu le livre correspondant. Mes impressions…

Les personnages
Le commissaire Adamsberg et Adrien Danglard :

Autant être franc, je suis déçu. J’aime beaucoup José Garcia, mais il incarne mal (à mon goût) le pelleteux de nuages qu’est le commissaire Jean-Baptiste Adamsberg. Idem pour Danglard, le comédien n’est pas mauvais, mais on ne retrouve pas suffisamment le côté « pauv’ type alcoolo parent isolé » des bouquins…

C’est dommage, mais je comprends aussi que la contrainte de la prod’ : faire un film qui parle (aussi) à ceux qui n’auraient pas lu Fred Vargas.

L’histoire :

Je ne m’étendrai pas sur cette dernière car ce serait déjà en dire trop (et les vrais amis ne font pas de spoilers 🙂 ). Je me suis rendu compte que c’est un Vargas que je n’avais pas lu. En visite dans un grand magasin avec plein de produits culturels à l’intérieur, j’ai failli acheter Pars vite et reviens tard, mais me suis finalement abstenu parce que je connais à présent la fin…

Au final…

Lisez Vargas ! puis regardez le film… Le film vaut le détour, malgré les petits reproches qu’un lecteur assidu de l’historienne-archéologue-écrivain peut faire. Il me semble qu’un téléfilm inspiré de son oeuvre existe, je m’en vais suivre cette piste. En tous les cas, vivement les prochaines adaptations !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *